Saint-Louis : Les partisans de Benno Bokk Yaakaar très remontés contre Alioune Badara Cissé

A Saint-Louis, les responsables de la coalition Benno Bokk Yaakaar ont tenu un point de presse, ce jeudi, au siège de l’Alliance pour la République(APR) pour exprimer leur désaccord contre le choix de Aida Guèye comme candidate aux sénatoriales.

Jeudi 23 Août 2012 - 18:54

Saint-Louis : Les partisans de Benno Bokk Yaakaar très remontés contre Alioune Badara Cissé
''C’est avec une grande surprise que nous apprenons, en ce qui concerne le département de Saint-Louis, que M. Abdourahmane Ndiaye, conseiller politique du Président de la République, a appelé au téléphone M. Le Ministre des Affaires Etrangères Me Alioune Badara Cissé pour lui demander de proposer quelqu’un pour le Sénat. Il s’en est suivi ce que nous savons tous aujourd’hui’’, a confié à la presse, M. Balla Fall, coordonnateur adjoint de la coalition Benno Bokk Yaakaar.

Pour lui, le choix sans concertation de cette dernière est un signe ''de manque d’égard et de non respect des principes élémentaires de la démocratie’’.

Frustré et contrarié, Benno Bokk Yaakaar s'insurge contre cette décision jugée ''unilatérale et anti-démocratique’’. Elle émousse sa hache de guerre et décide de combattre l’injustice jusqu’au bout.

‘’L’ennemi actuel du parti, c’est Me Alioune Badara Cissé. Nous n’avons pas peur de le dire. Il rame à contre courant des actions de la majorité et vogue tout seul’’, s’exclame Lamine Ndiaye, conseiller municipal et responsable à l’APR.

‘’ABC n’a pas de comité. Il n’est pas légitime de parler au nom du parti parce qu’il s’est démis lui-même de sa fonction de conseiller municipal à Saint-Louis sans avertir personne. Nous déduisons qu’il a rejeté, par ce geste, la mission qui lui été assignée’’, a ajouté M. Ndiaye.

Pour Aida Mbaye Dieng, adjointe au maire et coordonnatrice de Benno, ‘’ Il faut que justice soit faite. Nous ne pouvons pas voter pour une personne que nous n'avons pas investie. Nous ne savons même pas sur quelles bases elle a été coptée’’, a-t-elle dit.

Cheikh Saad Bou SEYE


Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Citoyen le 24/08/2012 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Malgré les moyens substantiels mis à la disposition de l'enseignement supérieur de notre pays, les résultats sont qualitativement et quantitativement loin des normes de l'UNESCO. Nos instituions d'enseignement supérieur ont surtout un problème de management (mal gouvernance, corruption, népotisme, dépenses de prestige, gestion solitaire en lieu et place de la gestion démocratique et légale, non respect des lois et des règlements, etc.) avec la complicité active ou passive de la communauté universitaire (avantages indus, intimidations, etc.), des autorités étatiques qui feignent de ne rien savoir pour éviter la confrontation avec ceux (les amis politiques!) qu'ils ont nommé à la tête de ses structures et qui agissent parfois comme des monarques en gérant la chose publique à leur guise. Face à la démission de l’État, chaque corporation cherche une solution pour améliorer ses conditions d'existence et parfois au détriment de la communauté. Cette situation est donc une conséquence de l'inaction de l’État. En effet quand les dirigeants (nommés par le Président) gèrent la chose publique en dehors des normes établies sans être inquiétés le moindre du monde, les syndicats demanderont des chosent hors normes et c'est le début du CHAOS. A l’État de faire l'état de la gestion de ceux qu'il a nommé, punir ceux qui se sont montrés indélicats et récompenser les autres, ensuite il serait facile de demander aux syndicalistes de faire preuve de mesure et enfin sévir dans le respect de la loi si de besoin. Il est temps de restaurer l’État de droit (et donc des devoirs).
L’État ne peut continuer à protéger ceux qui mettent à genou nos institutions d'enseignement supérieur et jeter en pâture les syndicats, je pense que les responsabilités sont partagées.
Des assises avec ceux qui bloquent le système pour des raisons personnelles ou émotives ne serviraient à rien, je proposent des assises des anciens (Recteurs, Professeurs ou hauts cadres à la retraites) du systèmes pour faire des propositions objectives. Il est souvent difficile d'être juge et parti.

Il n'est jamais trop trad pour bien faire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET