Saint-Louis: Plaidoyer pour l’adoption d’une méthode de potabilisation de l’eau

Mercredi 16 Mai 2012 - 00:37

Saint-Louis: Plaidoyer pour l’adoption d’une méthode de potabilisation de l’eau
Le chef de la division régionale de l’hydraulique Adama Ndianor a invité mardi les autorités à adopter la méthode de potabilisation de l’eau initiée par une société japonaise Yamaha pour résoudre le problème d’adduction d’eau encore présent dans certaines contrées de la région de Saint-Louis.

’’Nous pensons que cette méthode de potabilisation de l’eau est la meilleure formule pour l’alimentation en eau des villages du Dandé-Mayo’’, a dit M. Ndianor au cours d’un atelier de vulgarisation de cette méthode organisé par l’Agence pour la Coopération Japonaise (JICA).

‘’Dans certaines zones, la salinisation fait que les forages ne sont pas adaptés mais la présence des eaux du fleuve est un recours pour l’alimentation en eau des populations’’, a expliqué le chef de la division régionale de l’hydraulique signalant environ une centaine de villages de la région où l’eau potable est indisponible.

Ce projet est assez innovant et le procédé est assez simple, selon M. Ndianor, ajoutant qu’il s’adapte suivant la taille des villages et peut satisfaire des demandes d’une population allant de 200 à 1000 habitants.

Il espère qu’il sera utilisé pour couvrir l’ensemble des villages où l’eau potable reste un rêve pour les habitants qui s’abreuve directement sur le fleuve.

Le représentant-résident de l’Agence de la JICA, Hisatoshi Okubo, a mis l’accent sur la volonté de son pays d’aider le Sénégal à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) d’ici 2015 dans le secteur hydraulique, expliquant le choix de favoriser le secteur privé nippon à s’investir au Sénégal.

Ainsi, dit-il, la JICA a voulu innover en demandant à Yamaha de l’accompagner dans le cade de cette nouvelle approche avec l’installation d’une unité pilote de potabilisation d’eau à Ndiawdoune dans le département de Dagana.

Le japon s’inscrit dans le cadre du Programme d’au Potable et d’Assainissement du Millénaire (PEPAM), selon le diplomate qui a travaillé dans ce projet avec la direction de l’hydraulique rurale concernant le marché, la fabrication, la rentabilité, la maintenance, etc.

Outre la fourniture d’eau, les populations de Ndiawdoune l’utilise pour charger leurs appareils de téléphone mobile moyennant une modique somme.

Tous les 30 ménages du village y sont alimentés, selon les responsables de Yamaha qui ont noté une satisfaction des populations qui ont enregistré une baisse des maladies liées à la consommation des eaux du fleuve.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET