Saint-Louis - Promotion de l’Agrobusiness: L’Etat salue le bon déroulement des travaux d’irrigation du MCA Sénégal.

Une visite de prospection organisée, mardi, a permis au comité régional de suivi-évaluation mis en place par le Gouverneur de Saint-Louis et regroupant les différents chefs de service, de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux d’irrigation du MCA Sénégal dans la vallée du fleuve.

Mardi 5 Novembre 2013 - 19:14

« C’est une grande satisfaction que j’éprouve au terme de cette visite qui nous a permis d’apprécier la qualité des travaux. Ces nouvelles infrastructures agricoles vont favoriser la relance du secteur agricole et la promotion de l’agrobusiness », a déclaré, mardi, Boubacar Ba, adjoint au gouverneur de Saint-Louis, chargé des affaires administratives.

Le projet vise une bonne valorisation des ressources en eau dans le Delta et la Vallée du Fleuve Sénégal) permettant une production agro industrielle compétitive soutenant une croissance durable réduisant de façon significative la pauvreté au Sénégal. Au delà de la réalisation des infrastructures hydrauliques structurantes, le MCA Sénégal veut créer un cadre réglementaire et institutionnel permettant une bonne gestion foncière et la sécurisant des investissements de sorte à et promouvoir l’entreprenariat.

Il comporte deux activités principales : la réalisation du schéma hydraulique du Delta et l’aménagement de cuvettes d’inondations dans le Podor. Son coût globale est de 178 022 900 $US dont 170 008 860 financés pour les travaux dans le Compact et 8 014 040 dans le financement 609g pour la réalisation des études d’exécution, la gestion foncière et la mise en œuvre des mesures sociales d’accompagnement.
Dans la vallée du fleuve, le MCA Sénégal et la Société Nationale d’Aménagement et d’Exploitation des terres du Delta du Fleuve Sénégal(SAED) ont entamé la réhabilitation des adducteurs et la construction de la deuxième tranche de l’émissaire du Delta. Au terme, ces travaux devront permettront la mise en valeur de 30.000 hectares de terres et faciliter le drainage pour 26.000 ha.

« Des fermes instructions ont été données aux entreprises en charge de l’exécution de ces travaux de s’appuyer sur la main d’œuvre locale. Conformément aux directives de la Banque, toutes les populations touchées seront remboursées avant d’être déguerpies », note Ibrahima Niane, coordonnateur du Project Management Unit (PMU) SAED. Cet organe qui regroupe les ressources de la SAED et du MCA, assume toutes les responsabilités nécessaires pour assurer la bonne exécution et dans les délais requis du projet d’irrigation.

Suivons les réactions d’Ibrahima Niane, coordonnateur du PMU SAED et de Claude Fourny, directeur des Infrastructures chez Razel.
cheikh@ndarinfo.com



Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET