Saint-Louis - SIDA: Les autorités invités à accentuer les activités de sensibilisation et d’information .

Jeudi 24 Octobre 2013 - 18:43

Saint-Louis - SIDA: Les autorités invités à accentuer les activités de sensibilisation et d’information .
Le point focal du VIH/Sida de la région médicale de Saint Louis, Amar Diagne demande aux autorités sanitaires à accentuer les activités de sensibilisation et d’information sanitaire qui, selon lui, constituent ‘’le premier vaccin et le premier traitement contre le VIH/Sida’’.

‘’Depuis 1985, au début de la réponse, jusqu’en l’an 2000 ce sont ce genre d’activités qui étaient menées et qui a donné au Sénégal des résultats probants’’ a relevé M. Diagne en recevant une mission de la Division de lutte contre le Sida et les IST (DLSI).

L’objectif de la mission de l’équipe de la DLSI est de renforcer la capacité des planificateurs régionaux dans la gestion de l’information sanitaire pour les aider à davantage recenser les informations susceptibles d’intéresser les acteurs du secteur et d’en faire un large partage à travers le bloc et le site web.

D’après Amar Diagne, la génération actuelle ne sait même pas ce que c’est que le Sida, simplement parce qu’il n’y a plus assez de sensibilisation. Pour lui, il va falloir reprendre ce type d’activités et les mener comme il le faut.

‘’Ce genre d’activités, a-t-il confié, doit être pérennisées parce que, qu’on le veuille ou non, on ne guérit pas du VIH/Sida qui, pour le moment, n’a ni vaccin, ni traitement pérenne, voilà pourquoi il est important de continuer à faire de la sensibilisation’’.

C’est pourquoi, il a lancé un cri de cœur pour, demander aux décideurs non seulement plus de ressources, mais surtout d’en disposer à temps. ’’Lorsqu’on aura des fonds suffisants disponible à temps voulu, cela nous aidera à faire un dépistage correcte’’ a-t-il soutenu.

‘’Cela nous permettra de procéder à une mise en œuvre correcte de la Prévention de la transmission mère-enfant (PTME) du VIH, faire des émissions pour sensibiliser les populations et pourquoi pas reprendre les activités de quartiers qu’on avait l’habitude de faire et qui ont tendance à disparaître’’ a-t-il promis.

‘’Le personnel de santé est bien formé, mais le principal problème reste la raréfaction des ressources et leur mise à disposition rapide. Les fonds ne nous parviennent pas comme on le souhaite, mais sinon, on n’a pas de problème majeur pour dérouler les recommandations de la feuille de route’’ a-t-il poursuivi.

Cependant, il a souligné qu’il faut davantage une maîtrise de la cohorte de Personnes vivant avec le VIH qui est une file active qui tourne autour de 900 personnes et minimiser les perdus de vue pour pouvoir avoir une bonne prise en charge.

APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET