Saint-Louis: « Tapalapa », une liqueur soûlante à 500 francs CFA.

A Saint-Louis, les boutiques qui vendent de la boisson alcoolisée font légion. Les vendeurs cèdent la boisson alcoolisée aux ados qui s’en donnent à cœur joie. Mais, c’est la liqueur fabriquée au Sénégal et communément appelée « Tapalapa » qui fait des ravages chez les jeunes car elle se vend comme de petits pains.

Lundi 23 Septembre 2013 - 23:55

Saint-Louis: « Tapalapa », une liqueur soûlante à 500 francs CFA.
Si les saint-louisiens se plaisaient à dire que leur ville est une cité religieuse parce que tous les grands érudits et autres hommes de Dieu sénégalais et africains y ont séjourné, aujourd’hui, ils sont nombreux à se demander si leur terre natale n’est pas un Far West où des boutiques spécialisées dans la vente de boissons alcoolisées qui ressemblent à des saloons poussent comme des champignons. Les Sénégalais ont l’habitude de faire du suivisme.

Il suffit juste que quelqu’un crée un business pour que d’autres lui emboîtent le pas. Nous avons par le passé connu le phénomène des télécentres. Ces télécentres, une fois créés par un petit nombre, ont fini par se propager dans chaque coin de rue jusqu’à ce qu’ils disparaissent à cause de la forte concurrence. Mais, aujourd’hui, nous assistons à la prolifération de boutiques qui vendent de la boisson alcoolisée.

Presque dans tous les quartiers de Saint-Louis, des gens s’adonnent à la vente de cette boisson alcoolisée. Cela a fini par créer des ivrognes, dénonce Babacar DIOP, rencontré sur le quai Henry Jay.

Lu dans L’OBSERVATEUR

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Un citoyen le 25/09/2013 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La nuit,des jeunes gens ivres et drogués occupent la boutique située prés de la boulangerie Iba Boye,sur l'avenue du Général de Gaulle.
Il y a parfois des rixes,et du tapage nocturne.
La police doit sévir pour assurer la quiétude des riverains.

2.Posté par Un citoyen le 25/09/2013 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrais juste préciser que dans certains bars et "clandos",ce mauvais breuvage est vendu au détail:100 francs la dose.

3.Posté par malick le 26/09/2013 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors les gars source de débat je vous en propose le gouvernement interdit de fumer dans les lieux public? l'alcool, l'homosexuel, le Yamba, la prostitution à la plage, les gens qui occupent la rue pour fete, la polution sonore des chants réligieux(dahira) la mendicité dans les rues eux ne seront jamais interdits Merci j'attends votre réponse

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET