Saint-Louis: Violences basées sur le genre et mutilations génitales féminines: 49 jeunes filles défavorisées en formation

Vendredi 5 Août 2011 - 17:09

Saint-Louis: Violences basées sur le genre et mutilations génitales féminines: 49 jeunes filles défavorisées en formation
En partenariat avec la coopération luxembourgeoise, le service régional de la jeunesse et le centre Espace Jeunes de Saint-Louis, l'UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population) a démarré deux sessions de formation de trois jours qui permettront à 49 filles du centre régional d'enseignement technique féminin (CRETEF) de plancher sur des modules portant essentiellement sur l'accès aux mécanismes de décision au niveau communautaire, les violences basées sur le genre et la protection, l'éducation formelle, l'eau, l'assainissement et l'habitat, la santé et les services sociaux.
Issues de familles en difficulté et victimes des déperditions scolaires, ces jeunes filles sont sélectionnées dans 8 quartiers de la commune de Saint-Louis et dans d'autres villages environnants.
Selon le Dr Cheikh Tidiane Bâ, expert régional de l'UNFPA, cet atelier est organisé dans le cadre du 6ème Programme d'Assistance de l'UNFPA (sous programme Santé de la Reproduction). Il permet d'orienter les apprenants du CRETEF sur le guide d'auto-évaluation au niveau communautaire sur les violences basées sur le genre et les mutilations génitales féminines.
Il sera animé pendant six jours par la directrice du CEDEPS, Mme Awa Thioune, Abdoulaye Aris Faye, Pape Moussa Camara et autres formateurs.
Dr Bâ a rappelé que les violences sont des pratiques trés répandues dans le monde et touchent en l'occurence les femmes. Elles portent atteinte à la dignité, à la sécurité, à l'autonomie et à la santé des victimes. Ces violences ont nom, l'inceste, la pédophilie, les mutilations génitales féminines, les mariages forcés, les violences conjugales, verbales, entre autres. Elles sont autant de facteurs de vulnérabilité qui portent atteinte à la vie des femmes sénégalaises en général et de la jeune fille en particulier.
L'UNFPA conjointement avec l'UNICEF, pour la promotion de l'égalité et de l'équité de genre et la lutte contre les violences basées sur le genre, a appuyé le ministère de la famille en collaboration avec celui de la santé et de la prévention dans la conception d'un guide à l'intention des agents et services à base communautaire de santé de la reproduction.
Le chef du service régional de la jeunesse, Alassane Diallo, a précisé que ce guide qui traite des questions de violences basées sur le genre (VBG) est mis à la disposition du personnel communautaire.
Cette session de formation, a-t-il souligné, vise de façon générale à permettre aux futurs entrepreneurs du CRETEF d'intégrer les questions relatives aux violences basées sur le genre et aux mutilations génitales féminines dans leurs activités quotidiennes.

Mbagnick Kharachi Diagne

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET