Saint-Louis : des élus à l'école du plan-lumière.

Jeudi 26 Septembre 2013 - 22:59

Saint-Louis : des élus à l'école du plan-lumière.
La commune de Saint-Louis et l’Associations des anciens étudiants sénégalais en Algérie ont organisé mercredi un atelier sur le thème : "L’éclairage et le plan lumière d’une ville’’.

La rencontre a regroupé des élus et des responsables d’institutions municipales de plusieurs villes du pays.

‘’Au-delà de l’aspect sécuritaire, nos concitoyens ont besoin de se sentir à l’aise dans leurs conditions d’évolution et ont une exigence de qualité de vie’’, a déclaré à la presse le maire de la ville, Cheikh Bamba Dièye, insistant sur le volet esthétique lié à la lumière.

‘’La lumière majeure que nous devons gérer’’, a résumé M. Dièye, également ministre de la Communication, notant que ‘’tous ces édifices, la gouvernance, le Rognât, demandent à être connus sous un jour nouveau’’.

Il y a aussi l’aspect de rationalisation des coûts et des économies à faire par la commune avec un plan lumière, un concept nouveau qui fait son chemin dans le monde.

A ce propos d’ailleurs, le conseiller spécial du président de la communauté rurale de Touba, Birane Gaye, a manifesté l’intérêt de son institution pour un tel projet, notamment pour l’éclairage de la Grande Mosquée, qui reste la grande attraction de la cité religieuse.

Le seul souci pour lui demeure la source d’énergie pour la communauté rurale dans un pays où les pouvoirs publics n’arrivent pas encore à résoudre cette équation.

La même préoccupation a été affichée par le maire de Tivaouane, El hadj Malick Diop, qui rentre de la Mecque où ce sujet a été abordé au cours d’un séminaire.

‘’Je pensais être en avance sur mes pairs élus, mais avec cet atelier, Saint-Louis est en avance sur les autres collectivités locales’’, a relevé M. Diop selon qui ‘’le plan lumière permet de rationaliser la distribution de l’énergie’’.

D’autres intervenants comme le maire de Fatick, Matar Ba, et l’adjoint au maire de Kébémer, Assane Mbaye, ainsi que le maire de Matam, Mamadou Diaw, ont montré leur intérêt pour ce thème.

La monotonie des lumières dans leur localité tranche avec les images diffusées par Bougali Miloud, responsable technique de la ville d’Alger, qui a fait des pas en avant dans ce domaine.

‘’Nous sommes prêts à partager notre expérience avec vous et nous avons ouvert une école de formation des formateurs’’, a dit M. Miloud qui invite les élus à s’approcher des responsables de sa collectivité locale.

Il a insisté sur les opportunités à saisir par l’introduction de cette nouveauté dans une ville.

‘’Toute la ville y gagne avec la naissance de petites activités rémunératrices’’, a expliqué l’Algérois, soulignant la tendance à aller vers les lumières blanches au détriment de celles orange plus chères, mais très prisées dans les villes sous-développées.

Pour la ville de Touba, il suggère l’utilisation du solaire pour l’éclairage de la Grande Mosquée avec toutes les précautions à prendre concernant l’installation du serveur et du matériel annexe pour sauvegarder l’esthétique du lieu de culte.


APS


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET