Saint-Louis : faible affluence dans l’unique centre de vote du département

Samedi 12 Mars 2016 - 23:48

Une faible affluence a marqué l’ouverure, samedi, du vote des militaires et paramilitaires dans le département de Saint-Louis (nord) pour le référendum portant sur les réformes constitutionnelles initiées par le président de la République, a constaté l’APS.
 
Au total, vingt-neuf électeurs du corps des militaires et paramilitaires avaient accompli leur devoir civique à la mi-journée sur un nombre total d’inscrits de 1 280 inscrits dans les deux bureaux du centre Abdoulaye Mar Diop, unique lieu dédié au vote des militaires et paramilitaires, a appris l’APS sur place.
 
"Le matériel électoral est au complet. Tout se passe bien à part la faible affluence. Nous avons reçu le premier vote cinquante minutes après l’ouverture des bureaux", a déclaré à des journalistes Awa Ndiaye, secrétaire du premier bureau de vote. 
 
Le vote des militaires et paramilitaires se poursuivra jusqu’à dimanche. Il précède celui des civils prévu le 20 mars. Les électeurs sénégalais sont notamment appelés aux urnes pour se prononcer par référendum sur un projet de révision constitutionnelle portant sur quinze articles de la constitution. 
 
Parmi les réformes proposées par le chef de l’Etat, figurent la réduction de sept à cinq ans la durée du mandat du président de la République et sa limitation à deux et la possibilité pour les candidats indépendants de briguer le suffrage des sénégalais.
 
L’ouverture du vote du corps des militaires et paramilitaires coïncide avec l’ouverture le même jour de la campagne pour le référendum. A Saint-Louis, le courant favorable aux réformes est littéralement entré en ébullition avec l’organisation de rencontres tous azimuts. 
 
Le maire de la ville, Mohamadou Mansour Faye, a ainsi scellé une alliance avec le mouvement politique Andando Defar Ndar (ADN), dirigé par Abdou Kader Ndiaye. "Il s’agit d’unir nos efforts pour faire triompher le oui le 20 mars prochain et œuvrer pour le développement de Saint-Louis", a indiqué le maire à des journalistes à l’issue de la réunion.
"Nous sommes un mouvement responsable et démocratique. Un débat a précédé cette décision objective de voter pour le oui. Les propositions de réforme ne répondent pas à toutes nos attentes, mais elles intègrent beaucoup de nos préoccupations (…)", a fait valoir M. Ndiaye.
 
Au même moment, un atelier de sensibilisation des représentants d’organisations professionnelles et sociales se tenaient au siège du service régional de l’action social à l’initiative du Groupe de réflexions et d’actions Sénégal (GRASH 2035).
 
Nous allons dans les prochains jours accroître nos efforts de sensibilisation des différentes couches de la population sur les enjeux liés au référendum. Il s’agira pour nous d’expliquer les 15 points de réforme proposés aux électeurs par le président de la République.


APS
 

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET