Saint-Louis: l’Association les Papillons Blancs de Dunkerque (Lille) et l’ADS au chevet des talibés

Vendredi 2 Décembre 2011 - 17:19

Hélène Baladou et Alioune Fall
Hélène Baladou et Alioune Fall
Engagement, solidarité et autonomie sont les maitres mots d’un grand projet humanitaire mis sur pied par l’Association pour le Développement et de Solidarité, basée à Saint-Louis en partenariat avec les Papillons Blancs de Dunkerque (France).

Ce projet, en voie d’implanter une centre d’accueil et de réinsertion d’enfants de la rue dans le quartier stratégique de Medina Darou, a été ficelé par Alioune Fall par ailleurs président du Conseil départemental de la jeunesse.

En effet, les Papillons Blancs de Dunkerquois, une association française créée dans les années 60 avait démarré ses activités en 2008 dans un centre d’accueil de la capitale du Nord.

« Touchés par les conditions difficiles dans lesquelles les enfants de la rue sont exposés, les membres de l’Association ont décidé de revenir et participer cette fois à la mise sur pied d’un centre de réinsertion à Medina Darou, conformément à un projet ficelé par l’ADS», a expliqué M. Fall.


Cette année, 10 jeunes français dont 7 garçons et 3 filles de 16 ans à 19 ans, accompagnés de 5 éducateurs spécialisés de l’IMED (Institut médico-éducatif dunkerquois) et un chef de terrain ont fait le déplacement à Saint-Louis du Sénégal pour la réfection de ce grand centre qui fait déjà le bonheur des populations environnantes.

« Nous sommes revenus parce que nous nous sommes rendus comme que les jeunes que nous avions amenés et qui sont pour la plupart atteints de déficiences légères ont grandi et avaient beaucoup gagné en maturité. Ils ont appris à cultiver la confiance entre eux et la solidarité de groupe », a indiqué un des éducateurs interrogé par Ndarinfo.

Au-delà du fait que ce projet, porté par l’ADS pourra renforcer le partenariat dynamique et traditionnel entre Lille et Saint-Louis, il permettra également aux jeunes français d’apprendre à être autonomes, de découvrir une nouvelle culture et surtout d’appliquer les formations en peinture, le carrelage, les soins de santé et hygiène, reçues au sein de l’IMED.

Pour faire ce déplacement au Sénégal, les jeunes, sous la houlette d’Hélène Baladou, ont créé en France de petites activités génératrices de revenus. Avec l'appui des conseils régionaux de Lille et de Dunkerque, un fonds considérable à été collecté pour réaliser ce projet.

Une partie de ce financement a été réservée au transport de 640 Kilos de matériel collectés en France (livres, vêtements, chaussures et médicaments).

Deux ans d’activisme ont ainsi permis de trouver les financements nécessaires à la réhabilitation d’un centre jadis délabré et déserte.

La date de fin des travaux est prévue ce lundi 5 décembre où une grande fête sera organisée à cette occasion.

Cheikh Saad bou SEYE et Diego BUGINI (Stagiaire)

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET