Saint-Louis : les étudiants de l'UFR SEFS lèvent le blocus de la nationale

Vendredi 3 Août 2012 - 02:51

Saint-Louis : les étudiants de l'UFR SEFS lèvent le blocus de la nationale
Les étudiants de l'Unité de formation et de recherches des Sciences de l'éducation, de la formation et du sport (UFR SEFS) de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis ont décidé jeudi, en milieu de matinée, de lever le blocus de la route nationale qu'ils avaient barrée deux heures plutôt, pour réclamer le paiement de leurs bourses.

Les étudiants, qui ont été encerclés par les Forces de l'ordre, ont dû renoncer à poursuivre leur mouvement d'humeur. Ils promettent cependant de revenir à la charge s'ils n'obtiennent pas satisfaction.

Avant cela, ils avaient observé un arrêt des cours et boycotté les examens et devoirs pour protester contre le non-paiement de leurs bourses depuis le mois d’avril, date de démarrage de leur année universitaire.

''Avec le ramadan et la réaction des Forces de l'ordre, nous avons finalement mis fin à notre action, mais nous reviendrons au +front+ si rien n'est fait'', a confirmé au correspondant de l'APS Bassirou Hamedine Sy, leur porte-parole.

''Nous allons aussi perturber les examens et le déroulement du baccalauréat pour le règlement de nos pécules'', a-t-il dit.

"Depuis le mois d’avril, nous courons derrière nos allocations de bourse et nous avons opté finalement pour le boycott des examens et des devoirs", a expliqué Bassirou Hamédine Sy, s’exprimant au nom de ses camarades.

"Au départ, des assurances nous avaient été données quant à l’obtention d’une allocation de 60.000 francs CFA. Mais, lorsque nous sommes venus à Saint-Louis, cette somme a été revue à la baisse et ramenée à 50.000 francs", a ajouté l’élève-professeur.

Bassirou Hamédine Sy a indiqué par ailleurs que qu’il leur a été notifié qu’ils ne recevraient aucun rappel, contrairement à leurs camarades de l’UFR de Civilisation, religion, arts et culture (CRAC) recrutés dans les mêmes conditions et qui ont aussi démarré cette année.

"Nous ne disposons ni d’assurance-maladie ni de couverture sociale", a affirmé M. Sy, notant "les difficultés des étudiants venus des régions éloignées de Saint-Louis à mener une vie décente avec une prise en charge correcte de l’hébergement et de la restauration".

"Des étudiants qui n’en peuvent plus sont en train de rentrer chez eux", a encore expliqué leur porte-parole, avant de signaler "deux rencontres avec le recteur, sans suite, à part quelques vagues promesses de régler ce problème".

Il a dit également que des informations leur sont parvenues, selon lesquelles, ils ne sont pas gérés par le ministère de l’Enseignement supérieur, mais par celui de l’Education nationale et donc pas par la Direction des bourses.

Cette nouvelle UFR est destinée à former des professeurs de collège qui sont au nombre de 155 pour cette première promotion. Ils sont répartis en trois sections : math-sport, math-physique-chimie et math-sciences de la vie et de la terre pour les trois sections logées à Saint-Louis.

A Louga, ils sont 106 élèves-professeurs dans les deux sections (français et anglais).

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET