Saint-Louis : les maîtres coraniques invités à s’approprier le projet de modernisation des "daara"

Jeudi 19 Mai 2016 - 13:42

Plusieurs intervenants ont invité, dimanche à Saint-Louis, les maîtres coraniques à s’imprégner davantage et à apporter des amendements sur le projet de loi portant statut du "daara" dont l’objectif est de moderniser les écoles coraniques.

"Les maîtres coraniques ont intérêt à s’approprier ce projet de loi en s’imprégnant davantage de son contenu afin que demain si la loi est votée, ils ne se sentent pas lésés", a dit en substance l’inspecteur d’arabe Oustaze Mouhamadou Sakho.

Il intervenait au cours de l’assemblée générale annuelle de l’Association des ’’Saloum-saloum’’ de Saint-Louis qui a été marquée par une communication du professeur de droit M. Ngouye Faye sur le projet de loi portant statut du "daara’’.

"Pendant longtemps les pensionnaires de l’enseignement coranique n’ont pas été comptabilisés pour le calcul du taux d’alphabétisation mais l’Etat a corrigé dans un souci de booster cet agrégat’’, a dit M. Sakho.

Il a rappelé la place incontournable de cette forme d’éducation introduite au Sénégal 800 ans avant l’école française et donné l’exemple de structures orientées dans cet enseignement comme le daara de Coky dont certains éducateurs sont des fonctionnaires de l’Etat.

Pour bénéficier des avantages liés à ce projet en gestation, il faudra que les maîtres coraniques se conforment aux textes de lois, a dit l’inspecteur Sakho notant que "les sévices corporels et la mendicité demeurent les tares de cette école".

Le conférencier a expliqué à l’assistance qui comptait une forte présence de maîtres coraniques membres de l’association les objectifs de ce projet de loi qui prend en compte les apprenants âgés de 5 à 18 ans pour la mémorisation du Coran et l’éducation religieuse.

Dans l’exposé des motifs, il est noté l’engagement des autorités étatiques de développer et de diversifier l’offre éducative prenant en compte le sous-secteur spécifique du "daara". Il s’agit de doter ces écoles coraniques d’infrastructures, d’équipements, de programmes d’enseignement, de former les enseignants et d’assurer la protection nutritionnelle et sanitaire des enfants "talibés".

Cette ambition est ralentie par l’existence d’un environnement précaire marqué par l’insécurité physique et sanitaire des enfants, selon l’exposé des motifs de cette loi qui déplore entre autres la multiplicité des curricula et la prolifération incontrôlée de ‘’daara’’.

APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET