Saint-Louis : les personnes handicapées exigent plus de considération.


La journée nationale des personnes handicapées à été célébrée, mardi, à Saint-Louis et plusieurs activités ont rythmée cette 22e édition riche en plaidoyers pour une meilleure prise en charge des préoccupations de cette frange importante de la population. Après une marche avec des banderoles et pancartes pour sensibiliser leurs compatriotes et les autorités sur leur situation, une cérémonie de lancement officielle de la manifestation a été organisée à la place Abdoulaye Wade.

Mardi 3 Décembre 2013 - 21:50

Diaw Guèye, la présidente de la section féminine de la Fédération régionale des personnes handicapées de Saint-Louis.
Diaw Guèye, la présidente de la section féminine de la Fédération régionale des personnes handicapées de Saint-Louis.
La fédération régionale des personnes handicapées s'est illustrée par une forte mobilisation de ses membres, venus de tous les confins de Saint-Louis pour ensemble, attirer l'opinion nationale et internationale sur les difficultés auxquelles ils font face.


« La célébration de cette journée qui participe de l'évolution de notre société devrait permettre de lever les tabous et aider à faire changer les regards (. ..) elle rappelle aux pouvoirs publics leurs obligations fondamentales vis-à-vis des personnes handicapées en tant que citoyens », a précisé Yatma Fall, porte-parole de la Fédération Sénégalaise des Personnes Handicapées (FSAPH).


Le rapport mondial sur le handicap publié en juin 2011 par l'OMS estime que les personnes handicapées au Sénégal constituent 15, 5% de la population. Ce document révèle qu'ils constituent « un groupe qui, malgré les efforts consentis, vit encore dans des difficultés de toutes natures qui méritent l'attention de tous ».


Cette exigence doit attirer l'acteur des acteurs étatiques et pour les personnes handicapées, le défi ne pourrait être relevé sans la levée de certaines contraintes majeures. Ils ont appelé à lutter contre « l'inaccessibilité de l'appareillage et à la santé, l'accès difficile à l'éducation, à la formation, à l'emploi et au cadre de vie général ».


Les personnes handicapées ont par ailleurs déploré « l'inaccessibilité physique des établissements scolaire et universitaires et la non prise en charge du handicap dans le curricula de formation des enseignants » et précisent que ces manquements « contribue fortement à leur marginalisation au moment où l'éducation inclusive, du préscolaire au supérieur, en passant par l'élémentaire et le secondaire, devrait être érigée en priorité ».


Ce mardi journée des démonstrations sportives et un match de basket handisport sera organisé avant la soirée de Gala au foyer Prosper Dodds. Le mercredi, un colloque se penchera le thème : acte III de la décentralisation : quelle place pour les personnes handicapées.

Ndarinfo.com

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET