Saint-Louis : les problèmes de la pêche au centre des cahiers des doléances

Vendredi 2 Mai 2014 - 09:43

Moustapha Dieng
Moustapha Dieng
Les différents syndicats affiliés aux centrales nationales ont présenté, jeudi, au gouverneur de Saint-Louis leurs doléances qui tournent autour de la revalorisation du secteur de la pêche, de l’agroalimentaire ainsi que du règlement du conflit entre le personnel et la direction du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS).

Au nom du Syndicat national des pêcheurs du Sénégal, Moustapha Dieng a affirmé ''l’urgence, pour les acteurs de ce secteur, d’une implication plus prononcée des prononcée des professionnels dans les politiques mises en place pour le développer''.

‘’Nous voulons être responsabilisés, à l’image du secteur agricole, en prenant en charge la gestion du Comité régional des pèches dirigé par le préfet avec comme trésorier le payeur régional’’, a dit M. Dieng qui, a défaut de cela, a souhaité, au moins une cogestion de cette instance.

Déplorant le déficit de financement du secteur, il a noté ‘’la forte dépendance vis-à-vis des opérateurs mauritaniens plus prompts à répondre aux demandes des pêcheurs de Saint-Louis, faute d’une réponse positive à leur sollicitation au plan national’’.

Il a souhaité ainsi la mise en place d’une banque bleue pour financer ce secteur ainsi que l’érection d’une centrale d’achats, la libéralisation de l’importation des moteurs hors bord ainsi que la poursuite de la construction des quais de pêche à Saint-Louis.

M. Dieng a aussi demandé, entre autres, aux autorités de trouver une solution aux nombreux accidents enregistrés à Saint-Louis et une facilitation des relations de voisinage avec la Mauritanie par la négociation d’accords incluant aussi bien les préoccupations des professionnels de la pêche que celles de l’agriculture et de l’artisanat.

Pour leur part, les responsables syndicaux des Grands domaines du Sénégal (GDS) ont émis le souhait d’un accord d’établissement pour permettre à leurs membres de voir une augmentation de leur traitement jugé dérisoire par rapport aux autres secteurs, malgré un temps de travail supérieur.

La régularisation de la situation ds journaliers et le remboursement des ponctions sur les primes de rendements trouvent aussi une bonne place dans le cahiers de doléances des travailleurs du secteur agricole régi par des textes désuets, selon les syndicalistes.

Le responsable de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), Assane Guèye, s’est intéressé au cas du Centre régional du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS). Il a demandé au gouverneur de trouver une solution au conflit opposant une partie des travailleurs à la direction depuis quelques mois.

en outre, M. Guèye a plaidé pour les travailleurs du Crédit Mutuel Sénégalais (CMS) dont il a déploré le blocage du récépissé du syndicat en gestation.

Le gouverneur Ibrahima Sakho s’est félicité de la fort mobilisation enregistrée et de la qualité des doléances exposées, promettant d’ouvrir au plus tard en juin des négociations pour trouver une solution locale à certaines d’entre elles.

Il a précisé que les autres doléances seront transmises au ministère de la Fonction publique.


APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET