Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Saint-Louis : vive colère des câblodistributeurs (vidéo)

Des réseaux câblés de distribution de chaines de télévision ont reçu, jeudi, la visite d’éléments de la brigade de recherche de la gendarmerie. Les câbles ont été démontés et les décodeurs sur lesquels ils ont été raccordés, emportés provoquant la rage des distributeurs qui crient à l’injustice.

Jeudi 5 Janvier 2017 - 19:50

«  Ils ont fait irruption dans la demeure privée ou nos installations ont été mises en place. Du matériel d’une valeur de plus de 15 millions de francs CFA a été importé », ont été emportés, renseigne Issa BA, le représentant de Soretech-Tnc à Saint-Louis.

Ces distributeurs sont accusés notamment de transmettre  illégalement les chaines du bouquet Canal sur leurs réseaux. Une allégation formellement réfutée par Issa BA, le représentant du distributeur Soretech-Tcn à Saint-Louis.

«  Je n’ai pas besoin d’utiliser Canal dans mon réseau », a-t-il  dit, en précisant par ailleurs que l’exercice du câblage est régi par une convention signée avec l’État du Sénégal.

« Nous ne sommes pas des pirates. Nous sommes des entités économiques reconnues qui paient régulièrement des taxes », a-t-il ajouté, en invitant le gouvernement à lever  définitivement les contraintes qui pèsent sur ce secteur.

Les usagers ont manifesté leur indication.

« Nous ne pouvons pas accepter qu’on impose un monopole et forcer les populations aux économies faibles à s’abonner sur des réseaux chers. Qu’on nous laisse la latitude et la liberté de faire nos choix à la mesure de nos moyens », a crié Moustapha CAMARA, client de Soretech.

«  Cette privation est injuste », a-t-il laissé entendre. « Que des mesures idoines soient prises pour remettre le réseau avec diligence », a exigé M. CAMARA.

Joint au téléphone, l’adjoint du commandant de la brigade de recherches de la Gendarmerie note que cette intervention a été faite sur instruction du Procureur de la République.

En plus de la récupération des décodeurs, l’opération de démantèlement va également cibler les câbles qui assurent la jonction du service, a-t-il précisé.

Suivez, en vidéo, les réactions d’Issa BA et de Moustapha CAMARA
 

NDARINFO.COM

 


Commentez maintenant

1.Posté par Doomou Ndar le 05/01/2017 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut à tous ! Juste pour être édifier: Le Procureur de la République, a t-il Légalité et surtout Prérogative pour ordonner Intrusion dans une demeure privée; Démanteler des Installation et Faire main basse sur des biens Privés ?

2.Posté par Ibrahima le 05/01/2017 23:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Injustice la li du yon

3.Posté par Ibrahima le 05/01/2017 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Canal+ li mu Def du yone dafa beu geu diay ay décodeur rek si coup Afrique mo takh muy sosa la te li dafa rouslu sa comm ñio nu mom ba legui

4.Posté par Ibrahima le 05/01/2017 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ay Sénégal dagay am ak nit ay problème personnel di règle si sit wep yi ki mom num mana deme tay mom dagne ko togne li injustice deug la

5.Posté par domoundar le 06/01/2017 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Thiéyyy Ngourou Macky ! Mais c'est Mansour Faye réék naak

6.Posté par Xam sa bop le 06/01/2017 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Doomou Ndar je réponds oui aux trois questions! Le procureur a tous les pouvoirs pour faire appliquer la loi. Il s'appuie sur une plainte, donc une suspicion de transgression de la loi.

7.Posté par ndiayeseye le 06/01/2017 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pensez aux agents de ses câbleurs maintenant au Sénégal et précisément a saint louis on ne se préoccupe plus de la pérennisation des emplois des un et des autres dans une ville qui na pas de niches porteur d'emplois et au moment ou les câbleurs doivent récupérer leurs abonnements pour payer leurs ayant droit il sont priver de tout ou somme nous

8.Posté par paracétamol le 06/01/2017 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pensez aux déguerpis, aux gens condamnés car dans l'illégalité dans leurs activités ainsi que leurs constructions.
il en sera toujours ainsi tant que l'on ne respecte pas la loi, dur mais normal.
une meilleure vie pour tous est à ce prix n

9.Posté par ndarndar le 06/01/2017 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ngourou Macky Sall, Ak mansour faye maire nii rek lay démé, yakh cable yi, tothie diaka yi, diaay doolé, kou amoul boko, Mansour di paathio 9 milliards avec sa bande de copain...... Liguééy amoul. Borom gorgorlou yi di khos lou diapalé waalé borom keur yi ndakh niouy séétaan télé, niouniléén doufi amé. kou amoul khaaliss boko. dynastie faye sall gassama Timbo di yama néékh, di loubeul, lii méttina. fippou diotna. dem election rek degager And Paathio Reewmi. Tanor, Aminata TALL Niass Macky sall, Djobo Ka Ousmane ngom, les khafor Touré dawna si bamboula bi. Mamadou Lamine Keita dafa khoof motakh moom tamit ma ngay dem. Maitre War daniouko fatté wooon. Merr na ba fouttou. Léégui mi ngui diooy naam sama wall si paathio bi Thiey APR. Mais 2019 ak 2019 léégui mou nieuw. 15 députés pour diokh gni amoul woon. nioo bagne douniou ko nangou. VIVE LES RESEAUX MEN. SAKAW SA KANAM.

10.Posté par Zoumba le 06/01/2017 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne connais fichtre rien des dispositions juridiques pour cette affaire, et je compatis. Mais ma question est simple : Sont-ils en conformité réellement avec la loi ?
Parce que d'un côté j'aime voir de jeunes saint-louis se débrouiller pour gagner dignement leur vie, mais d'un autre côté, je n'aime pas que l'on agisse en hors-la-loi. S'agit-il seulement de payer des taxes ? Ont-ils vraiment le droit de faire ces câblages ? Et si oui, respectent-ils toutes les conditions ? N'y a t-il aucun danger pour la santé des populations (j'ai lu un jour des choses sur ça).
Avant je payais trop cher pour avoir légalement le bouquet, maintenant je paye seulement 2.000 francs par mois et c'est si doux, mais cela me semble trop facile.

11.Posté par Zoumba le 06/01/2017 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en tout cas il faut que les populations puissent continuer à avoir le câble pour pas cher. Un bon dialogue est nécessaire.
Bou nit yi seetaanul coupe d'Afrique bii, hum .... !

12.Posté par Xam sa bop le 07/01/2017 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui un arrangement est souhaitable pour que tous les gens pauvres puissent avoir accès à leurs chaines de télé habituelles

13.Posté par ETUDIANT CURIEUX ET CHERCHEUR le 11/01/2017 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour a tous ici
j'apprécie ici le sens responsable et civilisé des débats et points de vue de chacun des intervenants je félicite aussi le promoteur de ce site en ligne pour sa clairvoyance et sa persévérance pour le bien de Saint Louis et du Sénégal.

Moi suis étudiant chercheur et la l'énigme : câblodistribution et câblodistributeur (égale télé-distributeur ) m'a très tôt troublé puis fasciné et enfin charmée

 troublé car pour bon nombre d'entres nous c'est une bizarroïde dans la lignée de l'insolite et de l'inédite de jouir d'images de télé comme ca aisément ....................

 fasciné j'étais par l'ingéniosité, le savoir-faire, la dextérité, la motivation et surtout l'amour de ces jeunes qui étaient en grande partie des élèves cas sociaux ,des électriciens sans ateliers des soudeurs métalliques sans moyen , autres catégories socioprofessionnelles formés dans les ateliers de fortune pignon sur rue aussi des bacheliers cartouchards et des revenants de l' entreprise voire aventure clandestine en haute mer pour l'Europe.

 Charmé voire captivé par la maestra aah l'art devrais-je dire de l'installation, de l'assemblage, de l'ajustage, de l'agencement, du calibrage et enfin du montage des équipements considérablement complexes dont font montre ces jeunes câblodistributeurs.

ce ne sont pas des éloges mais a les voir a l'œuvre c'est plus que intéressant et séduisant.

Pour le peu que j'en sais dans mes recherches par rapport a ce nouveau job qui peut faire rougir et qui emporte tous les jeunes et dans les villages les plus reculés aujourd'hui a la quête de formation et d'emploi.

Zoumba demande : Sont-ils en phase avec la loi :
en partie je peux dire qu'administrativement j'ai pu éplucher leurs documents et j ai pu retenir une décision d' agrément, un protocole d accord avec des distributeurs nationaux et étrangers de bouquets d' images télé , une convention avec l'état sénégalais, la notion de sous distribution inscrite dans arrêté ministériel portant création du CNRA , et enfin dans le document de la stratégie nationale de passage de l'audiovisuel de l'analogie au numérique sous le contrôle du Comité National pour le Passage de l’Audiovisuel de l’Analogique au
Numérique (LE CONTRAN) établie et avalise par le Ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique .

EFFECTIFS des emplois de câblodistributeurs vérifiables dans mes notes je retrouve ^lus de 15 000 câblodistributeurs. a travers le Sénégal allant jusqu'au village les plus recules qui emploient chacun au moins selon les réseaux et situation géographique un minimum de 15 employés a 30 employés ce qui fait au moins si multiplier par 15 = 225 000 employés et si multiplier par 30 =450 000 employés .

A par le secteur de l' enseignement je ne vois pas un autre secteur pourvoyeur d'emplois comme ca....
Pour les cibles c est plus de 85 % de la population sénégalaise qui sont concernés cest a dire branches aux câbles bien sur a faibles revenus.

l état du Sénégal se doit de régler cette question et pérenniser les emplois voire organiser par une volonté politique ce secteur TRES SENSIBLE .....

14.Posté par MÉDIATEUR le 11/01/2017 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam
je vous donne ici des liens ou des parutions en ligne ou articles de sujet
Ici l"Observatoire sur les Systèmes d’Information, les Réseaux et les Inforoutes au Sénégal OSIRIS

Cri du coeur des cablodistributeurs du Sénégal
Lundi 30 Mai 2011

Soretec est une entreprise créée en 2009 et qui regroupe l’ensemble des gérants des réseaux câblés du Sénégal, eux-mêmes organisés autour de cellules implantées sur le territoire national après de longues tournées de sensibilisation qui ont permis un maillage national ; celles seront mutées en des groupements d’intérêts économiques (GIE) pour former les membres sociétaires de cette entreprise fédérative. Donc une cellule est un ensemble de réseaux câblés situés à peu prés dans un même espace géographique.

Les réseaux câblés sont nés au milieu des années quatre vingt dix et chaque réseau se compose d’un ensemble d’installations collectives d’antennes que se partagent environ des centaines de familles raccordées à partir d’une centrale. Là, il est important de rappeler la proximité entre le câblodistributeur et les familles connectées les câblodistributeurs leur garantissent l’accès facile à l’information et l’autonomie de la réception entre plusieurs postes de télévisions d’une même famille ce qu’aucun opérateur n’a la possibilité de faire. En cas de dérangements techniques il suffit de les signaler et les techniciens du réseau s’y affairent à la minute qui suit. Quel système peut-il assurer cette performance. En outre, hormis la réception satellitaire aucun autre opérateur national ne couvre le territoire national or Soretec avec son maillage national a pu régler ce problème qui pouvait créer une discrimination entre les régions du pays quand tout le monde savait que les régions frontalières avaient tendance à suivre les télévisions des pays limitrophes : les populations du sud recevaient les télévisions gambienne ou bissau-guinéenne, celles du nord regardaient la télévisions mauritanienne tandis que celles de la partie orientale captaient la télévision malienne et nous en passons. Qui sont plus panafricains que ces jeunes qui diffusent dans leur bouquet toutes les télévisons des pays de la sous-région Aujourd’hui les câblodistributeurs qui transportent les images de certaines télévisions nationales paient des redevances à celles-là alors que cela devait être le contraire. Et tout cela doit être revu pendant la règlementation.

15.Posté par MÉDIATEUR le 11/01/2017 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SOURCE OSIRIS
SUITE
Les premières démarches pour une régularisation de leur activité commencèrent par la création d’associations et la première fut ARCS (association des réseaux câblés du Sénégal) fondée en juin 2005. C’est par la suite que d’autres regroupements et GIE naquirent avec l’objectif principal : une reconnaissance juridique de leur métier. Les câblodistributeurs furent les premiers à aller vers leurs autorités pour qu’ils soient pris en compte.

C’est alors qu’ils entreprirent toutes sortes de démarches qui vont des ministères de l’information en son temps, des télécommunications et aux différentes agences de régulation ainsi qu’au BSDA (bureau sénégalais des droits d’auteurs). Cela n’aboutira pas à grand chose parce que toutes ces autorités leur répondaient que leur activité n’entrait pas dans leurs domaines de compétence. Ils ont tourné en rond sans avoir le moindre interlocuteur pour la prise en charge de leur activité et certains leur disaient que cette activité n’était pas prise en compte par les lois et règlements en vigueur donc il y avait un vide juridique justifié par les nombreux câblodistributeurs qui seront arrêtes et emprisonnes mais tous relâchés parce qu’aucun juge n’a pu trouver une infraction à ce qu’ils faisaient : aucune sanction pénale ou pécuniaire ne s’est jamais prononcée sur eux.

16.Posté par paracétamol le 11/01/2017 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci pour ces infos.

17.Posté par MÉDIATEUR le 16/01/2017 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam

Voici un article paru ce jour qur le site de INA ( institut National de l'Audiovisuel en France ) poste par Séverine LAURENT ; machallah article titré : Football : la bataille des droits TV en Afrique

Aah combien intéressant pour comprendre les enjeux, les tenants , les aboutissants de ce que j'appelle : les manges-mil TV et événementiel en Afrique

Lizez un peu cet extrait de Séverine LAURENT qui nous apprends sans surprises LE SEUL MR NDIAYE QUI DEPUIS LES ANNEES 1998 sans doute Monsieur AMADOU KATA NDIAYE pris en interview se reclamant du premier câblodistributeur aaah a l'époque on les appelés cablo operateurs ....ALORS MR NDIAYE EST LE PREMIER PIRATE DU SENEGAL ET DE SAINT LOUIS POUR AVOIR INITIE CEETE ACTIVITEE QU IL DIT ET DENONCE AUJOURD HUI COMME ILLEGALE en se mettant du cote de canal plus qu il disait chere deja en 1998 Aujourd'hui Mr KATA NDIAYE est l'initiateur même des maux et problèmes des 15 000 câblodistributeur

LIZEZ avant d' aller sur le site de L'institut National de l'audiovisuel de FRANCE pour parcourir tout l article qui nous fait comprendre TOUT CES CHAROGNARDS ÉTRANGERS ET CERTAINS NATIONAUX AFRICAINS ET SENEGALAIS qui ne sont la que pour leurs PROPRES INTÉRÊTS .
""La bataille audiovisuelle pour le contenu sportif en Afrique subsaharienne francophone a probablement démarré un peu avant la Coupe du monde de football 1998. Avant cette date, la Confédération africaine de football (CAF) ne gagnait pas un sou. Daniel Pautrat[+], fondateur d’Eurosport, avait racheté les droits TV Europe de la CAN pour la période 1991-2000 pour une poignée de mangues… Ce journaliste de formation est probablement l’un des premiers à avoir décelé le potentiel du football africain. À l’époque, en Afrique, Canal+ Horizons avait diffusé la plupart des matchs tandis que les chaînes publiques nationales ne purent s’en offrir que quelques-uns. b[u[Monsieur N’diaye[+], un câblo-opérateur sénégalais raconte : « la télévision nationale ne couvrait pas tout le territoire. Le seul moyen que nous avions pour regarder la Coupe du monde était de prendre un abonnement par satellite. Mais l’abonnement était bien trop cher pour les populations. Alors on s’est tournés vers le système D et on a commencé à câbler des quartiers de Saint Louis en partageant le prix de l’abonnement, avec une petite marge».]b]u Ainsi, à l’en croire, le football serait peut-être à l’origine même du développement des câblo-opérateurs pirates en Afrique. À l’époque, le problème des droits d’accès trop chers pour le spectateur moyen se posait déjà.

SOURCE INA GLOBAL FRANCE

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR DAVANTAGE DEMASQUER CES MANGES -MIL
http://www.inaglobal.fr/television/article/football-la-bataille-des-droits-tv-en-afrique-9499

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss

Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !


ACTU PEOPLE

Sacre historique : le Sénégal, champion mondial du Coran

Mouhamed Moudjtaba DIALLO et Mame Diarra NGOM reçus par le ministre de l’Éducation nationale. Une...

ASS SEYE, grand danseur de Salsa. Regardez !

Le président de l’association des monogames de Saint-Louis nous montre ses talents de grand danseur...

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
LERAL.NET