Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sargal Ndar : une comédie de plus!

Lundi 19 Novembre 2012 - 17:48

Sargal Ndar : une comédie de plus!
Que d’événements organisés suivant des logiques opportunistes, en vue de célébrer Saint Louis, la vieille ville ; et ce depuis belle lurette.

L’idée est certes noble, mais elle ferait plus tilt si elle avait été concoctée et préparée suivant un travail de longue haleine et en corrélation avec les préoccupations actuelles des populations locales.

En 2010, les 350 ans de notre cité avaient été fêtés en grandes pompes. Que de cérémonies : rencontres, festivités, concerts … organisés au nom de cet événement prestigieux.

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui jouent ou essayent de jouer la carte de la « first lady ». En effet il peut paraître bien beau de crier sur tous les toits la fierté qui devrait animer tout Saint Louisien car étant originaire de la même localité que la Première Dame Mme Mariéme Faye Sall. Mais le risque est grand. Notre jeune expérience nous ayant montré que les grandes désillusions proviennent des grands espoirs. Tout un chacun devrait faire preuve de réalisme en gardant la tête sur les épaules. Si l’on sait que le couple présidentiel ne pourrait résoudre tous les problèmes des habitants de notre cité.

Sargal Ndar est, certes un événement qui vient à son heure pour les nostalgiques de régates, de concerts, de défilés de « signares » communément appelés fanal, etc. Un symposium a été organisé, mais c’était juste pour amuser la galerie. Pourquoi ? Parce que la problématique de l’emploi des jeunes y est cruciale. En fait, les nombreux investissements consentis dans ce secteur de l’emploi des jeunes ne répondent pas aux attentes des populations locales. Un bref séjour permet de se rendre compte du chômage endémique de cette tranche d’âge.

La ville de Saint Louis ne regorge pas d’industries. Les quelques sociétés qui recrutent se trouvent dans la périphérie. Celles-ci sont caractérisées par la pénibilité du travail à laquelle sont soumis les quelques journaliers surexploités qui ne perçoivent que des miettes. Pour échapper à ces dures conditions de travail ou arguant l’inexistence de jobs dignes de leur « rang », vivant dans l’oisiveté des jeunes passent leur journée autour de la théière sirotant tranquillement les trois normaux qu’on leur servirait, étant donné que le thé n’y coûte pas cher. D’ailleurs c’est la vie non plus n’y coûte pas chère : elle est agréable, à la limite très paisible ; la plupart des jeunes sont entièrement pris en charge par leurs parents. Ces jeunes menant une vie facile, entretiennent les rêves les plus surréalistes : un hypothétique voyage à l’étranger, un travail dans un bureau, une vie de pacha, un poste que leur donnerait un politicien, une aide financière qui proviendrait d’un parent ou ami établi ailleurs,... Ainsi donc, la politique constitue l’ultime espoir pour ces jeunes qui aimeraient réussir personnellement pour certains ou se rendre utile à leur famille pour d’autres sans avoir trimé au préalable.

Jadis, la pêche nourrissait son homme. Mais de nos jours, les ressources halieutiques et fluviales se font rares. Les pêcheurs ne cessent de se plaindre mettant sur la table des autorités locales et nationales la fameuse questions des licences ou autorisations de pêche.
Notre premier interlocuteur D., sur un ton très critique, sourire aux lèvres, analysant cet événement, lâche ces mots en ouolof : « Ñi, sokali wu ñu Ndar wayé diko sargal rék », comprenez par là : au lieu de faire prospérer la ville de Saint Louis, il la célèbre en à point finir.

Le second interlocuteur, abondant dans le sens, doute du sérieux qui anime les initiateurs du projet, ainsi que les gros moyens déployés par un célèbre organe de presse. Ce soldat de l’économie, cinquantenaire et non moins natif de Saint- Louis, pense que l’exploitation des terres de la vallée serait plus bénéfique que ces festivités qui devraient être recadrées. Une irrigation de ces terres participerait à une politique pour une autosuffisance nationale en riz, par exemple. Il prend, néanmoins la peine de souligner que des lobbyistes importateurs de riz ne feraient jamais grand-chose afin de promouvoir le riz de la vallée.
On a assez festoyé. L’heure est enfin venue pour tous ceux qui se réclameraient de cette cité tricentenaire de pointer du doigt les véritables maux de cette localité afin de trouver des solutions ponctuelles et pratiques.

M. Diallo Ibnou
Professeur de Lettres et Blogueur
Doctorant ès Lettres
ibndiallo@gmail.com
Blog : ibnoze.seneweb.com





Commentez maintenant

1.Posté par Papis Fall le 20/11/2012 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci cher frere,au moins vous avez ose denonce ces arnaqueurs,faiseurs de malin,louy sargal ndar,Ndar est fatigue et demande mieux que d etre celebre. Arretez de jouer avec les saint louisiens ,un peu de serieux svp.La comedie a assez dure

2.Posté par DEJ le 20/11/2012 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est vrai que c'est toujours une fierté de ce dire qu'on est ndar ndar mais l'heure est mal choisi.
ces temps Ndar à plus besoin d'être développer.
DONC ACCOUCHONS DES IDEES POUR SOKALI SUNU NDAR

3.Posté par supl le 20/11/2012 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en tous c'est la meilleure des choses, arretons de nous prendre comme des gens civilisés qui n'agisent pas; reveillons nous un peu la ville est entrain mourir de se sa plus mauvaise mort. parfois on est deçu par ce qui se passe ici, trop de bla bla; trop de millard gate par ci par là, au moment où tous les secteurs de la ville sont au point mort. Rien ne marche dans cette ville que de discours en n'en plus finir.

je ne pense pas que c'est l'heritage qu'on voudra laisser à nos enfants. tout le monde sait que la ville a beaucoup de potentiel economique tres important mais personne ne foute rien; la ville est endigué par des lobies blancs se reclamant de cette ville et cesont eux qui font tout ce qu'ils veulent dans cette ville car comprenant que les gens des villes ont la reputation d'etre nochalant, de beau parleur, de gens qui ne produisent rien pour l'avancement de la ville; combien sont les ndar ndar du diaspora ou de cadres superieur qui sont à dakar ou à l'etranger je dis bien qui sont multi millardaires et qui ne foutent rien pour ce ville. et pourtant se reclament tous de vrai saint louisien, ils ne sont là que lorsqu'ils sont en deuille oubien leur enterrement.

Regarder le capital du nord (ville) qui fait la fierte de ces gens car marquée par son histoire et sa position geographique, villes où les ndar ndar fantome se reclament avec fierte, les veilles maisons qui tombent comme de chateaux de carte ou laissées en etat de degradation trop poussées et l'une des raison avancées est que leur propietaire sont à l'etranger ou parfois meme c'est des querelles familliales qui font que personne ne veut mettre ses sous pour sa reahibilitation; les batiments administratifs n'en parlons pas car notre maire est incapable à trouver des partenanires pour ses rehabilitations.

qu'en est il devenu les retombés de la celebration des 350 ans de la ville ? Riennnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn que du bla bla

Quel est l'impact de l'organisation du sargal ndar ? : riennnnnnnnnnn que de bla bla

Deuk si deuk wa la di wakh ni ndar ndar là defare ndar ke guene.

Arretons de palaber accouchons des idées et surtout impliquons les et je pense que c'est la meilleure façon de faire un sargal à ville si nous disons en notre fort interieur que nous aimons cette ville

Nous allons tous mourir un jour mais devons travailler à laisser nos enfants une ville prospere sur tous les plans : social; ethique; economique; sprituel etc.

wa salam

4.Posté par supl le 20/11/2012 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense aussi que l'organisation de ce type d'evenement est une façon d'enterer l'economie de la ville et de celebrer son quarantieme jour.

5.Posté par zoumba le 20/11/2012 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est ilteressant de lire tous ces commentaires, mais le symposium était justement organisé à effet de recueillir ce type de réactions. Je pense sincèrement qu'il eut été plus indiqué que tous ceux qui sur cette tribune éloignée d'un journal en ligne, jugent mal les différentes politiques appliquées à St-Louis, y prissent la parole.
Il faut qu'enfin on cesse de décrier toute entreprise où l'on ne participe pas, nous avons plus besoin de gens qui proposent leurs idées, et surtout qui s'investissent pour le développement de NDAR. Les responsables du SARGAL NDAR, et cela m'engage, ont donc toute ma sympathie.

6.Posté par DEJ le 23/11/2012 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous nous parler de ce séance de cinéma pour combler votre manifestation. Non grand ce symposium était de la comédie.

7.Posté par zoumba le 23/11/2012 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEJ, ce n'était pas ma manifestation. Moi je suis payé pour faire un spectacle et je le fais en étant payé. Je porte moi-même des griefs contre les grands responsables du Sargal Ndar qui auront convoyé des Dakarois et Rufisquois jusqu'ici au lieu de payer directement les acteurs de ma ville ... Moi je les ai accompagnés autant que j'ai pu le faire, tant qu'il s'agit ( en théorie) du développement de st-louis, c'est cela qui en était le thème.
Ce que je dis simplement, c'est que le symposium était organisé au lendemain de la soirée artistique, c'était donc l'occasion d'y prendre la parole pour dénoncer toute anomalie. Moi j'ai été payé pour ce que j'ai fait, et j'aurai joué gratuitement s'il n' y avait pas de sous, tout le monde le sait. Mais il y avait des sous à prenre
C'est cela que je dis. Les St-louisiens attendent toujours après coup pour exprimer leur mécontentement, alors que les interlocuteurs étaient encore là, toutes oreilles déployées ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés. Ndarinfo.com milite en faveur d'un débat citoyen constructif au service de Saint-Louis du Sénégal.

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Rss


Recherche SUR NDARINFO





Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !


Le People de Ndar

Grande leçon de Serigne Abdoulaye Bamba SARR au lancement de Ndar Sett Wecc : La propreté de Saint-Louis doit être l’affaire de tous !

Au lancement de l’opération Ndar Sett Wecc (Saint-Louis, ville propre), des larmes ont coulé. Ce...

Madame Sophie DIALLO, Chargée de mission du Recteur de l'UGB: constance et engagement !

Cette brave dame symbolise parfaitement la volonté claire et affichée de l’Université Gaston Berger...

Il faut honorer le Capitaine Mignane SARR !

Grand protecteur de l’environnement, le Capitaine Mignane SARR œuvre dans l’ombre et abat un...








Dernières actualités à la Une

Actualités

Société

Education

Culture

Monde

Science

Facebook
Twitter
Google+
Mobile
YouTube

télécharger notre extension