Sénégal: Le carême - 40 jours de jeune et d'abstinence pour donner faim et soif de Dieu aux chretiens

Le mot Carême vient du latin quadragésima qui veut dire le 40ème. C'est une période de quarante jours excepté les dimanches de jeûne et d'abstinence. Par conséquent un pèlerinage intérieur, un moment de prière et de partage.

Jeudi 26 Février 2015 - 07:22

Pourquoi 40 jours?

Ce chiffre fait écho à de nombreux épisodes de la bible. Il pleut quarante jours lors du déluge, le peuple juif passe quarante jours dans le désert avant d'entrer en terre promise. Moïse reste quarante jours sur le mont Sinaï avant de redescendre avec les tables de la loi...

Mais la référence principale, c'est sans doute la bataille livrée par Jésus contre les forces du mal. Là, pendant quarante jours et quarante nuits, seul dans le désert, Jésus Christ a éprouvé sa foi en luttant contre les tentations du diable dans la prière et le jeûne.

Comment nous en sommes arrivés là?

Dans les écrits, peu avant le quatrième siècle, on jeûnait au moins 48 heures, commémorant la disparition du Christ, c'est-à-dire du vendredi soir au dimanche matin. Donc un rite de tristesse et de deuil. Mais très vite on a choisi ce temps pour la préparation des catéchumènes au baptême, période qui durait 40 jours.

De même, une période pour préparer les pénitents admis à être réconcilier le jeudi saint. Et par la même occasion on a voulu associer tous les fidèles parce que finalement c'est tout le corps mystique qui doit mourir et être ressuscité avec le Christ pour se renouveler à Pacques.

Plus symboliquement c'est pour donner faim et soif de Dieu aux chrétiens. En un mot, quand on n'est pas attiré par les envies mondaines, on est plus tourné vers la spiritualité, donc vers Dieu.

Pourquoi se priver de nourriture?

Jeûner c'est se priver momentanément de quelque chose qui nous est nécessaire ou très agréable pour se donner le temps de retrouver l'essentiel. Dans l'exemple du jeûne alimentaire, l'homme a besoin de nourriture sous peine de mourir de faim. Mais il peut choisir de ne pas se nourrir tout de suite.

Avant que le manque de nourriture ne devienne une trop grande gêne, il a le temps de se rappeler que le repas nourrit son corps, comble son ventre, mais qu'il a d'autres besoins à combler. Jésus, pendant ses 40 jours de jeûne au désert, dit: «Il est écrit que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui vient de la bouche de Dieu.»

Prenons Jésus au mot et imaginons des paroles qui peuvent nourrir le cœur avant que la nourriture ne remplisse le ventre. Par exemple, prendre conscience de la chance que j'ai de pouvoir me nourrir quand d'autres dans le monde ont faim et de prendre le temps d'un merci.

(C'est le sens de la prière du bénédicité, prière que l'on dit avant de se mettre à table), attendre celui avec qui je dois partager le repas et préparer mon cœur à l'accueillir. Penser à celui que la misère privera de repas et préparer une forme de partage.

Méditer sur ce qui me manque autant que le pain : quel soin je prends de ceux que j'aime, est-ce qu'ils savent qu'ils comptent pour moi? Écouter la Parole de Dieu qui peut me nourrir le cœur, et prendre le temps de prier et de confier à Dieu ce dont mon cœur a faim.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET