Son avortement tourne mal: on l'ampute des quatre membres

Le drame a eu lieu en 2011 mais Priscilla Dray a décidé de briser le silence aujourd'hui. Elle raconte son histoire dans les colonnes du journal Sud Ouest.

Dimanche 26 Octobre 2014 - 09:13

Priscilla, mère de trois enfants alors âgée de 36 ans, se rend au CHU de Bordeaux pour une interruption volontaire de grossesse. Au lendemain de l'avortement, prise de douleurs et de forte fièvre, elle retourne à l'hôpital. On lui ôte le stérilet posé après l'IVG et on la renvoie chez elle.

Mais ses douleurs ne passent pas. Deux jours après l'intervention, on lui diagnostique une septicémie. Il a fallu plusieurs heures pour que les antiotiques recommandés lui soient administrés. Résultat: nécrose des tissus et amputation des deux pieds, de l'avant-bras droit et de la main gauche. Priscilla Dray et son mari poursuivent le CHU de Bordeaux en justice, qui se refuse pour l'instant à tout commentaire.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET