Stérilité chez la femme : Certains cas sont l’œuvre des djinns ?

Dimanche 10 Juillet 2011 - 00:11

Stérilité chez la femme : Certains cas sont l’œuvre des djinns ?
La stérilité est généralement définie comme l’inaptitude à concevoir après six mois à deux années de tentatives. Sur l’ensemble des couples, on estime qu’environ 20% ont du mal à avoir un enfant. Cette difficulté à concevoir chez la femme bien qu’elle puisse avoir comme cause, un kyste de l’ovaire, une dystrophie ovarienne, un myome, une infection sexuelle, une obstruction tubaire, une anovulation ou autre, un esprit maléfique peut, dans certains cas, s’opposer à la fécondation. Il est alors nécessaire et même urgent, au cas où ce phénomène est observé chez la femme, d’essayer au plus vite de s’en débarrasser.

Quelques preuves de l’existence des djinns


« Nous avons créé les djinns et les hommes que pour qu’ils nous adorent>> : ainsi parle Dieu dans le coran, le livre saint des musulmans. On peut en déduise alors que, les djinns, étant des êtres créés, ne sauraient donc participer à la transcendance du Très Haut, encore moins être l’objet d’un culte quelconque. Créés à partir d’un feu subtil, c’est-à-dire sans fumée, ils seraient doués d’une force supérieure à celle de l’homme, en plus d’une vitesse de déplacement quasiment instantanée.

En outre la tradition prête au prophète Mohamed (PSL) ces propos : << Dieu créa les djinns en trois catégories : la première est faite de serpents, de scorpions et de reptiles ; la deuxième ressemble au vent dans l’atmosphère ; la troisième ressemble aux hommes .et, est susceptible de récompense et de châtiment >>.

Puisqu’à l’instar des humains les djinns ont été créés pour adorer Dieu, on peut donc en conclure que, comme les hommes, ils sont doués de raison, ils mangent, boivent, dorment, se marient et se reproduisent. Comme chez les hommes, il y a parmi eux des désobéissants, des vertueux et de parfaits petits filous. Comme nous, ils ont aussi, parfois, des relations plutôt heurtées et de graves conflits. Bilal, compagnon du Prophète (PSL) et premier muezzin de l’islam raconte ceci : <>. On raconte aussi l’histoire d’un conflit entre une tribu d’hommes et une tribu de djinns : un homme ayant tué un djinn, les djinns tuèrent les hommes et ces derniers tuèrent tous les scorpions, serpents, insectes jusqu’à ce que les djinns demandèrent la paix.

Et s’il y a quelques ressemblances entre les communauté des djinns et celles des hommes (vivre en société, se marier, se reproduire), on notera aussi quelques différences frappantes par leurs symétries inversées : les hommes habitent les villes, les djinns choisissent les lieux désertiques ou abandonnés ou ceux pour lesquels les humains ont peu d’attrait, voir de la répugnance tels les égouts, les ruines,les toilettes ; les hommes mangent la viande, les djinns se régalent avec les os ; nous sommes lourds et lents, ils sont aériens et rapides ; les djinns paraissent peupler les zones de l’inconnu, de l’inexploré ou de l’abandonné, du mystérieux et de l’inavouable, le côté obscur des choses. Et c’est là que les hommes et les djinns se rencontrent dans les zones incertaines, dans les sentiments ambigus, dans les endroits où règne le malheur ou la mort. Au-delà des craintes qu’ils suscitent, les djinns donnent aux hommes du sens à leurs peurs et à leurs incompréhensions. Dune certaine manière, ils peuvent être parfois nos compagnons d’infortune.

Dans quelles circonstances le djinn pénètre dans le corps humain ? Il est reconnu que cela peut se faire dans les quatre situations suivantes : Lors d’une grande surexcitation En cas de forte nervosité Lorsqu’on est en proie à la peur Dans un moment de faiblesse, par exemple lorsqu’on regarde une personne du sexe opposé avec concupiscence En dehors de ces cas là, le djinn n’ose pas tenter une pénétration dans le corps humain. Toutefois s’il a formé le projet de pénétrer dans le corps humain, il peut pister sa proie, surveiller le moindre de ses gestes et guetter le moment opportun pour accomplir son œuvre.

Comment le djinn atteint-il la femme ?

Dans la plupart des cas le djinn s’établit au niveau de l’utérus de la femme pour altérer les ovules et empêcher par conséquent, la fécondation. Parfois aussi, il peut laisser la fécondation se faire mais, après quelques mois de grossesse, il frappe d’un coup de pied une veine utérine, provoquant ainsi une hémorragie conduisant à l’avortement.

Notons que les avortements répétés sont souvent causés par les djinns. Le Prophète (SPL) dit, « Satan est aussi omniprésent pour le fils d’Adam que le sang qui lui coule dans les veines. » (Al-Bukhârî et Muslim).

Dans la plupart de ces cas, la femme qui est atteinte de ce sortilège souffre de douleurs au bas ventre surtout lorsque elle se trouve pendant la période des menstrues et des douleurs au dos .Des fois ces femmes sentent aussi comme une boule qui se déplace dans son appareil génital avec parfois la sortie de petite boule de sang qui n’a aucune relation avec une quelconque maladie connue. En rêve, ces femmes voient un personnage ou une créature en train de lui

donner des coups au ventre pour faire sortir le bébé et lorsque elles se réveillent, elles sentent des douleurs aux bas ventres et les premiers symptômes de la fausse-couche commencent à apparaître.

Quels sont les symptômes classiques de ce genre de sortilèges

Douleurs au bas ventre, et au bas du dos.

Période des règles perturbées avec des douleurs insupportable.

Oppression thoracique surtout pendant la nuit (Sensation d’étouffement).

Sensation d’une fatigue générale au matin en se réveillant avec des courbatures.

Quelquefois, sensation de dégoût envers l’époux.

Sensation d’une boule étrange qui se déplace dans le ventre et dont le point de départ est l’appareil génital.

- Un resserrement au niveau du coeur de la tombée de la nuit jusqu’à sa moitié.

- Une succession de fausses couches

- Des insomnies récurrentes

des cauchemars : faire l’amour pendant le sommeil avec une personne proche ou one autre prenant le visage de son mari ; porter souvent des enfants au cours de ce même sommeil ; voir du sang ; voir un fou ; allaiter ; voir des poissons en grand nombre etc.

- Avoir des maux de tête fréquents, que les médicaments ne peuvent faire disparaître.

- Une nervosité qui survient régulièrement

- Une distraction mentale

Comment traiter ce genre de sortilège ?

On commence le traitement en créant tout d’abord une ambiance favorable : débarrasser le lieu de traitement des images, statues, icônes afin de permettre aux anges d’y pénétrer. Détruire tout objet superstitieux porté par le malade, savoir : amulette, gris-gris, talisman, signe, fétiche, etc, donner au malade un cours sur la foi et lui poser des questions sur la nature de sa maladie ou de ses souffrances. Est-ce qu’il fait des cauchemars ? Quelle est la nature de ces cauchemars ? Est-ce qu’il a des visions ? Des troubles psychiques ? Est-ce qu’il entend des murmures ? A-t-il des difficultés à respirer ? Est-ce qu’elle éprouve une gêne pendant les rapports sexuels ? Combien de jours voit-elle ces règles ? Sont-elles régulières où non ? On peut se contenter de la Fatiha dans le traitement, comme on peut se contenter encore des sourates 112, 113 et 114, pour obtenir la guérison. Ce qui est très important c’est que le guérisseur et le malade soient animés d’une foi sincère et de la confiance en Allah et de la conviction qu’Allah, le Transcendant est celui qui gère les affaires et que ce qu’Il veut se réalise quand Il le veut et que ce qu’Il ne veut pas n’arrivera pas. On peut aussi recommander la récitation du verset du Trône avant de se coucher sept fois, préserve des mauvais rêves. On peut aussi réciter 21 fois la « Basmala ».

Des sourates comme « la voies d’ascension », »les rangées" peuvent aussi être d’une grande utilité si on les lit régulièrement.

Serigne Samba NDIAYE, Tradipraticien

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET