Syndicat National des Etudiants de Mauritanie (SNEM): journée d'intégration des étudiants des premières années ( photos)

Jeudi 23 Janvier 2014 - 09:52

Le Syndicat National des Etudiants de Mauritanie (SNEM), a tenu hier sa traditionnelle journée d'intégration à l'honneur des étudiants des premières années, journée au cours de laquelle beaucoup de grandes personnalités du SNEM, qui ont tenu à un moment donné les reines du Syndicat brillamment.

Parmi eux M. Yacoub Diakité, Secrétaire Général (2009-2010) et M. Dame Ba, membre fondateur du syndicat pour ne citer que ceux là, tous ont eu à un témoignage poignant, retraçant chacun à sa manière l’histoire du syndicat, racontant une anecdote par ci par là, ils ont tous un grand point en commun hormis le fait d’avoir contribué à la bonne santé du SNEM d’aujourd’hui, c’est fierté d’être passé par l’Ecole SNEMIENNE, « le SNEM a fait de moi ce que je suis aujourd’hui » dixit l’un d’entre eux.

Au cours de son allocution le Secrétaire Général du Syndicat, après avoir félicité les récents bacheliers désormais étudiants, a d’abord axé son discours sur le fonctionnement du Syndicat (Structure, rôle et moyens d’actions).

Soulevant l’interrogation Pourquoi un Syndicat ? La fameuse question que se posent la moitié des étudiants des premières années. Il y a répondu en disant que :
« Un Syndicat a pour mission de façon général la préservation des droits d’une masse, matériels et moraux et la lutte pour en conquérir de nouveau pour cette même masse. Ainsi notre syndicat répond à cette logique, de veiller à la défense des intérêts, matériels et moraux des Etudiants de Mauritanie, faire en sorte que nos universités, instituts et écoles assurent des formations de qualité des futurs cadre que nous sommes, nous étudiants. Pour mener une lutte il faut s’organiser, d’où la nécessité d’avoir un syndicat ! ».

Ensuite, M. Boubou Yatou Thiam, a longuement exposé et justifié quelques revendications du SNEM, tel que :
• Les erreurs dans les bulletins de notes et attestations dût au fait que l’administration refuse de payer un logiciel d’exploitation des donnés adapté à l’esprit du LMD, qui coûterai entre 2 et 3 Millions d’Ouguiya, ce qui n’est rien vu le budget annuel de l’Université de Nouakchott ;





• Le manque de professeur compétent : un problème chronique, qui gangrène l’éducation national, d’où la baisse de niveau des étudiants, c’est une menace réelle pour un pays qui aspire au développement et censé miser sur l’éducation, pour y arriver ;


• La mise en place de bus de transport étudiant : c’est vrai qu’après une lutte acharnée des bus ont été mis à disposition étudiants, mais son non seulement insuffisant (5 bus pour 18 000 étudiants) et ne transportent pas que des étudiants ;

• La situation à l’IUP : les étudiants de l’Institut Universitaire Professionnel vivent un calvaire, non seulement ils sont obligé de payer 15600 Um comme frais d’inscription ce qui est inadmissible, ils n’ont pas de bus qui viennent régulièrement (l’IUP se trouve vers la route Nouadhibou), pas de restaurants adaptés aux étudiants.

Qui est ce qui peut payer 1000 Um de transport, 400 Um pour un Sandwich (le moins cher), vu qu’il y’a pas d’eau au niveau institut pour prier il faut acheter une bouteille d’eau minéral ? Ils dépensent entre 1500-2000 Um par jour, raison pour laquelle beaucoup d’étudiants ont abandonnés cet Institut.
Qui est ce qui peut tenir ce rythme infernal pendant 9 mois ?

Voila grosso modo, l’essentiel de l’allocution de Monsieur Boubou Yatou Thiam, l’innovateur secrétaire Général du Syndicat National des Etudiants de Mauritanie. Eh oui, il faut le dire, le Syndicat Etudiant de lutte est une réalité aujourd’hui et c’est grâce à lui.

Nous remercions la presse écrite, audiovisuelle et électronique qui a répondu présent à l’appel du SNEM, comme à son habitude. Un grand merci aussi à tous les militants et militantes du SNEM, pour leur mobilisation et engagement sans faille, dont ils font preuve, merci au membre d’honneur/bienfaiteurs du Syndicat qui ont bien voulus nous honorer de leur présence, malgré leur calendrier chargé.

Nouakchott, le 22/01/2014
Sy Amadou, Adjoint au secrétaire à l’Information-Communication.


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET