TABASKI 2015 – MOSQUÉE IHSANE : « le sacrifice d’Abraham est un viatique fort pour le musulman », rappelle Serigne Moustapha CISSE..

Jeudi 24 Septembre 2015 - 14:55

TABASKI 2015 – MOSQUÉE IHSANE : « le sacrifice d’Abraham est un viatique fort pour le musulman », rappelle Serigne Moustapha CISSE..

C’est la grande affluence, ce matin, à la mosquée Ihsane fondée par Serigne Madior CISSE, à l’occasion de la célébration de l’Aïd El Fitr. À l’absence de l’imam ratib Serigne Mouhammedou Abdoulaye CISSE, en pèlerinage à la Mecque, Serigne Moustapha CISSE a présidé la prière. Ce dernier a invité les musulmans à s’inspirer des riches enseignements qu’offre le sacrifice d’Abraham.

« La sérénité de ce Prophète devant cette épreuve divin et la volonté de son fils Ismaël de respecter l’ordonnance divine en donnant sa vie sont des preuves de croyance qui doivent nous inspirer », a-t-il dit.

L’Imam a signalé que le dévouement total envers le Seigneur Allah procure au croyant les moyens de s’éloigner des tentations déviantes de la vie.

« Il lui donne l’opportunité de chemin tracé par Satan et la poursuite effrénée des pulsions », a signalé l’Imam CISSE.

Concluant son adresse pleine d’invites à la solidarité, à la dévotion, à humanisme et à la générosité, il formulé d’intenses prières pour un Sénégal apaisé.


NDARINFO.COM

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Emmanuel Fabre le 25/09/2015 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rappelons d'abord que le sacrifice d'Abraham est raconté dans la Bible:

Après ces événements, il arriva que Dieu éprouva Abraham et lui dit : " Abraham ! Abraham ! " Il répondit : "Me voici !" Dieu dit : "Prends ton fils, ton unique, que tu chéris, Isaac, et va-t’en au pays de Moriyya,* et là tu l’offriras en holocauste sur une montagne que je t’indiquerai."
Abraham se leva tôt, sella son âne et prit avec lui deux de ses serviteurs et son fils Isaac. Il fendit le bois de l’holocauste et se mit en route pour l’endroit que Dieu lui avait dit. Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit l’endroit de loin. Abraham dit à ses serviteurs : "Demeurez ici avec l’âne. Moi et l’enfant nous irons jusque là-bas, nous adorerons et nous reviendrons vers vous."
Abraham prit le bois de l’holocauste et le chargea sur son fils Isaac, lui-même prit en mains le feu et le couteau, et ils s’en allèrent tous deux ensemble. Isaac s’adressa à son père Abraham et lui dit : "Mon père !" Il répondit : "Oui, mon fils !" – "Eh bien, reprit-il, voilà le feu et le bois, mais où est l’agneau pour l’holocauste ?" Abraham répondit : "C’est Dieu qui pourvoira à l’agneau pour l’holocauste, mon fils", et ils s’en allèrent tous deux ensemble.
Quand ils furent arrivés à l’endroit que Dieu lui avait indiqué, Abraham y éleva l’autel et disposa le bois, puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois. Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils.
Mais l’Ange de Yahvé l’appela du ciel et dit : "Abraham ! Abraham !" Il répondit : "Me voici". L’Ange dit : "N’étends pas la main contre l’enfant ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique."
Abraham leva les yeux et vit qu’il y avait un bélier pris dans la broussaille par ses cornes. Abraham alla prendre le bélier et l’offrit en l’holocauste à la place de son fils.
(Genèse 22, 1-12)

*Pays de Moriyya : Lieu où se situe, selon la tradition, le Temple de Jérusalem.

2.Posté par Emmanuel Fabre le 25/09/2015 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici la version coranique:

Nous lui avons alors annoncé une bonne nouvelle :
La naissance d’un garçon, doux de caractère.
Lorsqu’il fut en âge d’accompagner son père,
Celui-ci dit :
"Ô mon fils !
Je me suis vu moi-même en songe,
Et je t’immolais ; qu’en penses-tu ?"
Il dit :
"Ô mon père ! Fais ce qui t’est ordonné.
Tu me trouveras patient,
Si Dieu le veut !"
Après que tous deux se furent soumis,
Et qu’Abraham eut jeté son fils, le front à terre,
Nous lui criâmes :
"Ô Abraham !
Tu as cru en cette vision et tu l’as réalisée ;
C’est ainsi
que nous récompensons ceux qui font le bien :
Voilà l’épreuve concluante".
Nous avons racheté son fils par un sacrifice solennel.
Nous avons perpétué son souvenir dans la postérité :
"Paix sur Abraham !"

(Coran, XXXVII, 101-109)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET