TERRORISME: Des ex-militaires français dans les rangs de Daech

Plusieurs anciens soldats français se seraient engagés dans les troupes de l’État islamique (EI) après avoir été formés au sein de l’armée française. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian minimise cela en parlant de « cas d’une extrême rareté ».

Jeudi 22 Janvier 2015 - 07:04

Manœuvres de l’armée française. Combien d’anciens soldats sont passés en Irak et en Syrie, après avoir terminé leur engagement ? Photo RL/Julio PELAEZ
Manœuvres de l’armée française. Combien d’anciens soldats sont passés en Irak et en Syrie, après avoir terminé leur engagement ? Photo RL/Julio PELAEZ
Une dizaine d’anciens militaires français, dont certains issus des forces spéciales et de la Légion étrangère, ont rejoint les rangs des djihadistes en Irak et en Syrie, selon Radio France Internationale (RFI) et le quotidien L’Opinion.
Interrogé sur ces informations, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a apporté une confirmation partielle. « Les cas d’anciens militaires tentés par une aventure djihadiste sont d’une extrême rareté », a-t-il affirmé, ajoutant que la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD) va renforcer sa vigilance et que ses moyens vont être augmentés.

Un groupe d’une dizaine de Français

La plupart de ces anciens militaires combattent dans les rangs de Daech, croit savoir RFI.
L’un d’eux commanderait un groupe d’une dizaine de jeunes Français qu’il a formés au combat dans la région de Deir Ezzor, dans le nord-est de la Syrie.
« D’autres sont experts en explosifs. Il s’agit de jeunes âgés d’une vingtaine d’années, certains convertis, d’autres issus de culture arabo-musulmane », indique également la radio RFI sur son site internet.

L’un deux aurait suivi une formation commando

Selon L’Opinion, l’un d’eux a servi au 1er Régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) de Bayonne, un régiment d’élite de l’armée française rattaché au Commandement des opérations spéciales, et y a suivi une formation de commando en techniques de combat, tir et survie. À l’issue d’un engagement de cinq ans, cet ancien des forces spéciales, issu d’une famille originaire du Maghreb, a rejoint une société de sécurité privée pour laquelle il a travaillé sur des sites pétroliers dans la Péninsule arabique, selon L’Opinion, qui ajoute : « C’est alors qu’il s’est progressivement radicalisé, se laissant pousser la barbe et adhérant à l’idéologie islamiste ». Il aurait ensuite été licencié et aurait rejoint les combats en Syrie.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET