TOURISME: " Saint Louis la légende, une fierté de notre histoire. Légendaire et romantique, la ville est éternelle et sublime ..."

Mardi 27 Septembre 2016 - 09:27

Source Photo: hoteldelaresidence.com
Source Photo: hoteldelaresidence.com
27 Septembre dans le calendrier des Nations Unies, est la date à laquelle le tourisme est officiellement à l’honneur dans le monde. Cet événement permet de mettre l’accent sur la manière dont le tourisme doit contribuer à relever les défis les plus urgents pour la réalisation des objectifs de développement durable. Le thème de 2016 décliné ci-dessous «Tourisme pour tous» a été un prétexte pour moi, de parler de la faiblesse cachée du profil de l’emploi et des compétences dans le tourisme sénégalais. Car pour assurer un tourisme accessible à tous, il faut mettre en place les conditions qui permettent de répondre aux besoins de tous, que ce soit en voyage ou chez sois. Parmi ces conditions figurent la qualité du service, de la main d’œuvre, du personnel et de l’environnement. Ce mois de septembre coïncide également à l’ouverture du plus vieux et du plus grand salon professionnel du tourisme de France Top Résa en France.
 
Je voudrais avant tout argumentaire rappeler un principe économique, que le recrutement des emplois liés au tourisme est symptomatique de l'évolution des arrivées touristiques dans notre pays. Bien que le secteur du tourisme soit aux avant garde de la lutte pour l’emploi. Il l’est tout d’abord de par son poids économique et social, sa contribution très remarquable sur notre balance des paiements. Cependant, il l’est encore davantage par certaines caractéristiques structurelles qui en font un terrain d’action privilégié pour les politiques de l’emploi à travers la décentralisation, et le transfert de compétences du tourisme.
D’abord, son ancrage territorial est une évidence ! De ce fait les activités touristiques irriguent une large partie des zones touristiques de demandeurs d’emplois, et sont l’une des rares activités à permettre le maintien de l’emploi sur les territoires, et à stopper partiellement, les tendances lourdes de l’émigration et de l’exode.
Ensuite, parce que les métiers du tourisme peuvent jouer un rôle privilégié dans l’insertion professionnelle des jeunes et des demandeurs d’emploi faiblement qualifiés dans leur localité. L’acquisition de leurs compétences, leur développement professionnel passent largement par la transmission de savoir-faire dans le tas plus que par les diplômes.
 
L’ascenseur social fonctionne parfaitement et régulièrement dans le secteur du tourisme. Pourtant, ce secteur doit faire face à de nombreux défis, qui sont autant d’obstacles à son potentiel d’intégration et d’emploi. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement du Sénégal, à l’occasion de cette journée mondiale du tourisme, une attention particulière au secteur, car le tourisme est devenu une activité hautement concurrentielle où les parts de marchés se disputent âprement de plus en plus à l’échelle des continents d’abord, et ensuite mondiale. Le secteur du tourisme doit relever et améliorer, l’attractivité des métiers du secteur. Il doit éclairer les conditions d’un développement de l’emploi permanent dans le secteur, fluidifier le fonctionnement du marché de l’emploi, optimiser les leviers de la formation professionnelle, et généralement .sécuriser les parcours professionnels.
 
Comment comprendre la faiblesse de l’emploi dans le secteur touristique sénégalais
Le secteur du tourisme fait face à un déficit de cadres de haut niveau, d’auto emploi, et de contrats à duré indéterminée pour les jeunes qualifiés, le manque de renforcement de capacités et de stages de formation pour les anciens. Des défis à la fois structurels et conjoncturels liés au manque d’attractivité de ses métiers dont les causes sont multiples : De bas salaires, des conditions de travail contraignantes, saisonnalité des emplois, faible niveau de qualification requis pour certaines tâches, et le sentiment de ne pas pouvoir s’intégrer ou faire carrière dans ces métiers. Curieusement et dans le même temps, tous les professionnels se plaignent du manque de compétences professionnelles, et de l’inadéquation sur le marché du travail entre leurs besoins et les qualifications ou l’expérience des demandeurs d’emplois.
 
Quel est le taux de l'emploi salarié privé du Sénégal dans le secteur du tourisme ? Difficile à dire avec exactitude, mais l'analyse des emplois saisonniers dans différents établissements privés en fonction des variables met souvent en avant une représentation de profils d'individus peu qualifiés, ou inapte à l’exercice du travail demandé. Le tourisme, secteur clé de notre économie, est à l'origine de cent mille emplois salariés privé mais, du fait de son caractère saisonnier, il génère peu d'emploi durable à temps complet à l'année. D’où des mesures et des programmes innovants pour prolonger les activités hors saisons et la précarité des emplois.
Dans un contexte de ralentissement de l'activité touristique, nous proposons au gouvernement un cadre de travail intitulé « Prospective d’emploi et marché du tourisme » pour disposer d'un éclairage plus récent sur les caractéristiques et les évolutions territoriales de l'emploi touristique, avec un focus sur l'emploi saisonnier largement dominant dans le secteur. Il s'agira de mieux comprendre et d'objectiver l'impact des activités touristiques sur le fonctionnement du marché du travail national. Par ailleurs, à travers la question de la fidélisation des saisonniers, cette approche permettra d'améliorer la connaissance utile au pilotage des politiques de sécurisation des parcours professionnels. Une banque de données des diplômés du secteur touristique ainsi que les demandeurs d’emploi et du nombre d’étudiants inscrits chaque année dans les filières du tourisme doivent être répertorié et mise en ligne sur un site dédié.
 
Le secteur du tourisme est générateur d’emploi. Mais quel emploi !
Aux pays des splendeurs, notre verte Casamance occupe une place de choix. La nature authentique est préservée et offre un environnement écologique parfait.
Saint Louis la légende, une fierté de notre histoire. Légendaire et romantique, la ville est éternelle et sublime, ses maisons coloniales, son festival de Jazz et d’autres événements vivants en font un territoire ou mélange de couleurs, d’odeurs, et de chaleur attire toutes les catégories de touristes principalement les seniors.
Les Iles du Saloum, très riche en biodiversité, gâtées par la nature et ses différentes ethnies qui composent sa population, elles représentent le grenier du tourisme de demain dans toutes ses formes.
Ce descriptif de la Casamance, de Saint Louis et des Iles du Saloum est une introduction à la carte postale des régions qui est lié à plusieurs formes d’activités économiques et d’emplois touristiques, qui souligne l’importance et le trésor de la transversalité du secteur touristique, dont l’agrotourisme est un segment en pleine expansion. D’ou la nécessité de suivre les tendances économiques et les innovations qu’entretient l’agriculture avec l’histoire du Sénégal, sa culture, ses styles de vie et sa contribution au développement du secteur du tourisme. C’est un des sujets d’actualités économiques, qui nous intéressent de même que le segment de la clientèle senior, qui sont un des piliers essentiels des stratégies de diversification de l’offre de nombreuses destinations.
 
La culture, l’agrotourisme, la pèche à voile, et la chasse permettent l’échange d’idées novatrices pour promouvoir notre patrimoine entre des destinations déjà bien établies et d’autres ayant un fort potentiel économique avec une diversification de l’emploi.
L’agriculture, est intimement liée à l’identité de nos régions qui recouvre des valeurs historiques, culturelles et économiques. C’est, en outre, un élément moteur important des stratégies de développement et de diversification des activités et des produits, dans la mesure où elle vient enrichir l’offre touristique des destinations et permet d’attirer différents publics.
Le tourisme sénégalais doit promouvoir les échanges interculturels entre les destinations des pays limitrophes ayant un potentiel touristique et de tisser des liens de coopération et de partenariats entre secteurs public et privé pour aller dans le sens d’un tourisme pour tous tel que nous le recommande l’Organisation Mondiale du Tourisme.
L’agriculture est une des activités traditionnelles de nos populations qui font partie intégrante de notre histoire et de notre identité. Elle est au cœur de l’image de marque du pays. Elle offre une méthodologie ancienne pour découvrir les liens existants entre les exploitations agricoles et le milieu environnant. Cette manière d’être et d’exister est un outil méthodologique qui peut être adapté et reproduit dans différentes régions pour contribuer à la promotion des destinations à travers chaque spécificité, tout en mettant en valeur d’autres dimensions historiques telles que les coutumes, les valeurs et les traditions, ou interviennent d’autres profils d’emplois.
 
Le tourisme est un secteur important qui joue sur le commerce extérieur. De ce point de vue, les représentants des divers ministères, les collectivités territoriales, les organismes de gestion des nouveaux pôles touristiques, les organisations nationales du tourisme, les experts du tourisme, les voyagistes, les hôteliers et les différents métiers de la culture et de l’artisanat, tous ensemble pour préparer une politique touristique et faire face au nombre croissant de touristes étrangers qui traverse les continents pour les orienter vers le Sénégal. Il y a de ceux là, les touristes séniors dont le pouvoir d’achat doit intéresser particulièrement le Sénégal pour plusieurs raisons. Et c’est encourageant quand on regarde la courbe des âges en Europe ou au États-Unis, dont une grande majorité sont des seniors. Nous avons peu de touriste d’un certain âge 60 /65 ans au Sénégal, alors que nous comprenons bien la nécessité de s’adapter aux besoins des voyageurs âgés.  L’Europe, le Japon ou la Chine ont une population vieillissante qui a des moyens financiers avec des possibilités de déplacements. Ce segment du marché des seniors est encore très faible au Sénégal, alors que ces touristes seniors peuvent voyager tout au long de l’année, ce qui contribue à équilibrer les activités au cours de la basse saison touristique.
 
Créons  les conditions qui attirent les retraités en fonction de l’achat, ou la location d’appartement, le coût de la vie, la facilité de déplacement et à s’intégrer, les divertissements, la qualité des soins médicaux, les infrastructures et le climat social. Créons un visa de longue durée sans permis de travail pour les retraités de plus de 60 ans et ayant des revenus mensuels d’au moins 1500 euros. Mettons en place une politique qui vise à encourager davantage les expatriés et les touristes de passage à rester plus longtemps.

Les autorités ont maintenant compris qu’elles doivent tout faire pour encourager les jeunes vers les différents métiers qui ont des liens directs avec le tourisme. Et adapter nos formations au développement stratégique du tourisme, ça veut dire qu’au niveau du secondaire déjà nous essayons de diversifier nos formations et faire connaître aux élèves et étudiants que le secteur du tourisme est un secteur à fort potentiel de recrutement, d’emploi des jeunes, de formation en entreprise. Par ailleurs, la construction et la réouverture de nombreux grands hôtels qui sont prévus, sont des signes positifs. Sans oublier la volonté du gouvernement de s’ouvrir au marché des touristes chinois Le tourisme a de l'avenir, l'emploi y est dynamique, l’auto emploi dans le secteur est sans contrainte avec l’'hôtellerie villageois, les campements, la restauration, les guides qualifiés de haut niveau, les chauffeurs spécialisés, pour dire que les opportunités d’emploi sont disponible à tous les niveaux grâce à la transversalité du secteur qui crée d'autres emplois dans plus.
 
Mouhamed Faouzou DEME

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Doomou Ndar le 27/09/2016 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un peu plus d’Effort et de Respect Mr le Journaliste: Vous auriez pu et du trouver meilleure image qu'une... "Accoudée au comptoir d'un Bar", pour magnifier et promouvoir St-louis !

2.Posté par Xam sa bop le 28/09/2016 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le bar de la Résidence est le plus beau de Saint-Louis et la jeune femme n'est pas à proprement parler une dévergondée! Donc je ne vois pas où est le souci Domou Ndar...C'est une carte postale qui en vaut une autre!

3.Posté par Waandar le 01/10/2016 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le tourisme a de beaux jours à Saint-Louis. Merci Madame. Mettez en avant les MOUSSORES d'antan, le KEWLS (je ne sais pas si ça se dit comme ça. Il s'agissait de coiffe que nos grands-mères mettaient los de grands évènements à Saint-Louis. Mais il faudra se méfier des Imams et de cette association de Djihadistes. Ces gens veulent se laisser coloniser par des traditions venant d'Arabie et d'Orient. C'est leur affaire. Tout ce tapage sur le boycott de Didier Marie n'est qu'une action de mort destinée à l'essor de cette ville. Reprenez l'organisation du 15 août. Demandez le renvoi du préfêt qui en a interdit l'organisation. Ces gens ne connaissent que l'interdit. Ils n'ont aucune culture intellectuelle.Formez les jeunes. Responsabilisez les jeunes de Saint-Louis qui peuvent être trés créatifs. Ces djihadistes veulent museler nos jeunes. Ils veulent les dompter et les réduire à de vulgaires mous. Il faut que jeunesse se passe. Seulement il faut l'encadrer avec des risques calculés. Ces imams et djihadistes ont eu une jeunesse malheureuse. Ils veulent détruire cette ville. Donnez de la voix sinon ils se croiront tout permis. Qu'ils s'occupent à faire respecter les cimetières qui croulent en ruine sans ordre au niveau des tombes. Faites revenir la tolérance d'antan, le partage et le respect.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET