Tabassé par le garde du corps de Cheikh Amar, Mame Goor Djazaka perd trois rastas

Mame Goor Djazaka n’en a pas encore fini avec le conflit l'opposant au garde du corps de Cheikh Amar. Dans une interview accordée au quotidien L’Observateur, le chanteur est revenu sur son différend avec Bamba Faye, puisque c’est de lui qu'il s’agit.

Vendredi 11 Juillet 2014 - 13:58

D’après les explications de Mame Goor Djazaka, son malentendu avec le gorille du patron de Tse dure depuis deux mois. En effet, d'après ses dires, il lui a, à plusieurs reprises, empêché de voir son ami de longue date. L’artiste aux dreadlocks a maintes fois menacé de porter plainte contre Bamba Faye mais il finissait toujours par passer l’éponge à la demande de Kader, le frère et bras droit de Cheikh Amar. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase c'est quand, après une visite de l’artiste chez son bienfaiteur, Bamba Faye l'a retrouvé dans sa voiture pour lui faire des « remontrances ». A peine Mame Goor avait-il répliqué qu'il fut abreuvé d’injures par le garde du corps et s’en était suivi un enchaînement de coups de poing.

Le rastaman poursuit, dans son entretien avec nos confrères : « Lorsqu’il m’a donné un coup de poing, j’ai voulu sortir de mon véhicule et il a profité du fait que j’ai baissé la garde pour s’agripper à mes rastas ». Aussi brève que fut la bagarre, Bamba Faye a réussi à arracher trois rastas à Mame Goor avant que les autres gardes ne viennent les séparer. Aussitôt qu'il a échappé des mains de « son agresseur », Mame Goor s'est rendu à l’hôpital où, souligne t-il, on lui a donné un certificat attestant une incapacité de travail de 15 jours. Muni de ce papier médical, l’artiste est allé porter plainte à la Sûreté urbaine. Mais, jugeant l’affaire traînante, le chanteur s’est rendu, cette fois-ci, chez le procureur avec un autre certificat de 21 jours. Malgré l’intervention de plusieurs personnes dont Cheikh Amar, Mame Goor est décidé à poursuivre l’affaire.



Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET