Ticket présidentiel : Bacar Dia se démarque de Wade

Mercredi 22 Juin 2011 - 21:26

Ticket présidentiel : Bacar Dia se démarque de Wade
L'ancien ministre de la communication et leader du Front populaire, membre du Cap 21 Bacar Dia se démarque dans une lettre au projet de ticket présidentiel. Il demande à me Wade de le retirer.

Excellence, Monsieur le Président de la République

J’écris ces mots sans savoir si vous les lirez et quand vous les lirez s’ils suffiront à vous convaincre. Quand en 2007, en pleine incertitude électorale, certains de vos collaborateurs pensaient devoir supprimer le second tour, je vous avais entendu dire : « Je ne souhaite pas avoir ou donner l’impression d’être un président mal élu. »

Quatre années plus tard, il semble que le pays s’achemine vers ou presque, la suppression du second tour. La tension sociale et politique en gestation, les conséquences imprévisibles qui risquent de faire suite au vote par les élus de ce projet de loi, me poussent pour la première fois dans l’histoire, à vous parler sous cette forme et avec cette gravité.

J’espère que vos conseillers auront la lucidité de comprendre le sens de ma démarche, car, contrairement à ce que peuvent penser certains, vous partagez vos idées avec les intellectuels qui vous entourent.

Mon cher Maitre,

Je viens en militant dévoué et courageux de la grande cause du Sopi, pour avoir servi pendant plus de cinq années à vos cotés, dans des fonctions aussi importantes que stratégiques, pour avoir défendu vos options politiques, dans des périodes de grandes incertitudes, vous demander de retirer ce projet de loi qui, à terme, ne fera que ternir votre image, celle du SOPI et du Sénégal.

Je vois les sacrifices énormes que vous avez consentis pour l’approfondissement de la démocratie, le respect des Droits de l’homme et l’émergence d’une société civile forte.

Parce que ce potentiel, cette richesse, ces acquis doivent être transmis aux générations futures, je vous écris ses mots, sans trop me poser de questions, avec toute la densité de mon être pour vous demander solennellement de rectifier la démarche.

Ceux qui vous entourent doivent comprendre, que la bataille ne se situe pas dans les modifications des règles du jeu à huit mois d’une élection mais sur le terrain, à coté du peuple, qui vous aime, qui vous a élu et qui devra vous plonger dans l’histoire.

Parce que je vous ai toujours cru, en vous entendant dire que vous ne marcherez pas sur des cadavres pour prendre le pouvoir, je suis en droit de croire qu’après plus de dix années de pouvoir, vous ne marcherez jamais sur des cadavres pour le conserver.

Je souhaite que la paix, la tranquillité continuent de rythmer vos actions politiques. Il faudra pour y arriver calmer le jeu, baisser la fièvre et conduire avec la détermination qui est la votre, le Sénégal vers des élections calmes et apaisées. Ceci est de votre seule responsabilité.

Votre Bacar debout et reconnaissant.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET