Toute première commune française électrisée grâce aux déchets.

Samedi 6 Septembre 2014 - 08:47

Le Plessis Gassot est la première commune française entièrement alimentée grâce à la méthanisation

Grâce à sa centrale de méthanisation, le Plessis-Gassot sera bientôt alimenté en électricité grâce à la décomposition de ses déchets non recyclables.

C’est une première dans l’Hexagone. Le 10 juin dernier, la commune du Plessis-Gassot, située dans le Val-d’Oise (95) en Île-de-France a inauguré une centrale de production d’électricité à partir de biogaz issus de déchets non recyclables et devient ainsi la première commune française entièrement alimentée grâce à la valorisation du biogaz.

Convertir le biogaz issu de la décomposition des déchets

L’idée est simple. La centrale, installée à proximité d’un site de stockage des déchets recevra les détritus non recyclables. Du méthane sera alors extrait de la fermentation de ces ordures, et entrera dans la composition de biogaz qui sera converti en électricité. C’est ce que l’on appelle la méthanisation, soit le traitement naturel des déchets permettant d’extraire du gaz convertible en énergie. Cette initiative s’inscrit dans le projet de loi sur la transition énergétique annoncé par Ségolène Royale, ministre de l’Environnement, et qui prévoit de faire passer le nombre d’unités françaises de méthanisation de 250 à 1 500 d’ici à 2020.

41 000 foyers alimentés

Avec une production équivalente à celle de 40 éoliennes, la centrale Electr’od aura une capacité de 130 000 MWh par an, soit de quoi alimenter plus de 41 000 foyers (en dehors de la consommation liée au chauffage). Pour les Plesséens, il s’agit d’une avancée à deux niveaux sur le plan écologique. Non seulement la commune se convertit à 100 % aux énergies renouvelables, mais la centrale permet également de réduire significativement l’impact environnemental des déchets des habitants.

Avec seulement 69 habitants le Plessis-Gassot produira donc beaucoup plus d’électricité que nécessaire à l’échelle locale. C’est pourquoi le surplus d’énergie générée à partir des déchets sera revendu à Électricité réseau distribution France (ERDF) afin d’alimenter le réseau national. Ainsi, la facture de chauffage des habitants de la commune raccordés au réseau alimenté par Électro’od devrait diminuer de 92 % pour un chauffage électrique.

Rédaction : Manon Laplace
- See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/12904/toute-premiere-commune-francaise-electrisee-grace-aux-dechets#sthash.pA7oN2Gm.dpuf

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET