UGB – CROUS : Birame Ndeck NDIAYE passe le témoin à Ibrahima DIAO.

Mercredi 13 Août 2014 - 22:45

UGB – CROUS : Birame Ndeck NDIAYE passe le témoin à Ibrahima DIAO.
Le nouveau directeur du Centre Régional des Œuvres Universitaires de Saint-Louis (CROUS) a pris fonction, mercredi, au cours d'une grande cérémonie qui s'est déroulée dans les locaux de cette direction.

Birame Ndeck NDIAYE, le directeur sortant a souhaité un franc succès à son successeur en faisant étalage des importantes réalisations menées par son équipe depuis son installation.

Pour lui, les préoccupations des étudiants qui ont été le moteur de sa politique, ont été sérieusement, prises en compte.
M.NDIAYE a magnifié un « bond en avant » du Crous enregistré dans la gestion de ce service et qui, pour lui, est le fruit de l'engagement fort de son staff.

Il a indiqué qu'une dette de plus de 600 millions FCFA a été trouvée à son arrivée et qu'en 2013, cette somme a été réduite à 8 millions FCFA.

« Nous avons couvert un déficit de 850 millions FCFA et nous avons assuré nos engagements avec l'Ipres et la caisse de sécurité sociale », a-t-il dit en indiquant que le salaire des journaliers a augmenté et payé à temps.


Birame Ndeck NDIAYE, le directeur sortant a souhaité un franc succès à son successeur en soulignant les importantes réalisations menées par son équipe. M. NDIAYE a magnifié un « bond en avant » du Crous enregistré dans la gestion de ce service et qui, pour lui, est le fruit de l'engagement de son staff.

Il a indiqué qu'une dette de plus de 600 millions FCFA a été trouvé à son arrivée et qu'en 2013, cette somme a été réduite à 8 millions FCFA.

« Nous avons couvert un déficit de 850 millions FCFA et nous avons assuré nos engagements avec l'Ipres et la caisse de sécurité sociale », a-t-il dit en indiquant que le salaire des journaliers a augmenté et payé à temps.

NDAR INFO


Notez


Commentez maintenant

1.Posté par lecrousien le 14/08/2014 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il était une fois, une institution républicaine dont la vocation était et reste de mettre "le social au service de l'excellence", implantée à l'orée d'une contrée, meurtrie par les turpitudes d'un climat tenace de type soudano - sahélien, dénommée "SANARLAND", dans un îlot de performance académique et pédagogique. Dans ce genre de "pensionnat" universitaire, disposant d'une autonomie financière et d'une personnalité juridique, comme d'ailleurs dans toute autre, "les personnes passent mais les institutions demeurent" mais il n'a été de mémoire de PER, de PATS et d'étudiants, qu'un départ soit aussi poignant, étreignant, stressant, angoissant que celui d'un homme suffisant à la mesure d'un poids, outrecuidant à la lisière de la folie, présomptueux à la lie de l'incivilité, irrespectueux au gré de l'ingratitude, incohérent et discourtois.

2.Posté par Jambur le 15/08/2014 05:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut mon Frere et mes felicitations renouvelees. Seulement j'ai ete ebahi quand j'ai vu ces scenes aux allures politiques et religieuses. Encore une fois, ta nomination n'est pas une recompense. Tu l'a meritee de par ton cursus universitaire et professionnel. C'est plutot une lourde charge que le President de la Republique vient de te confier. De ta reussite depend l'avenir de toute une contree(MPAL-FASS). Depuis Madior Diaw dans les annees 80, cette localite n'a jamais eu de responsabilite d'une telle envergure. Alors pense aux cadres d'aujourdhui (Omar Gaye AGROUTE) et de demain a qui tu pourras ouvrir les portes grande ouvertes pour plus de responsabilites nationales. Ce qui s'est passe hier est regrettable et j'en veux a tous ceux et celles qui t'ont connseille de faire dans la fanfaronnade. Dans ce temple du savoir, institution republicaine ou cotoient mourides, tidianes, layenes, khadres, chretiens, politiques de tout bord et apolitiques, il n'y avait rien a celebrer surtout avec des chants religieux et des coups de sifflet. Reviens sur terre mon frere et ne soit l'otage de Personne. Seuls la competence, l'honnetete, le merite devront guides tes futurs choix. Rien ne te sera pardonne mon frere. A partir de maintenant, deux portes sont grande ouvertes pour toi et ne laisse Personne faire le choix a ta place:
La porte qui mene au Conseil des Ministres et celle qui mene a Rebeuss. Tahibou Ndiaye, Ndongo Diaw et autres n'ont pas voulu choisir la premiere a cause de pressions ou de prebendes. Je suis persuade que ton regrette Pere, vivant, ne te dirait pas le contraire. Bon vent! Que le Tout-puissant te protege.
Ndiambour Ndiaye"SA Jambur"
New York


Nouveau commentaire :

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET