UGB: Raphaël Ndiaye recommande de critiquer Senghor de manière objective

Jeudi 15 Décembre 2011 - 14:03

UGB: Raphaël Ndiaye recommande de critiquer Senghor de manière objective
Le chercheur Raphaël Ndiaye, ancien directeur des Archives culturelles du Sénégal, a appelé, mercredi à Saint-Louis (nord), les critiques littéraires s’intéressant à Léopold Sédar Senghor (1906-2001) à lire ce dernier et à le juger de manière objective.

‘’Il faut lire et juger objectivement Senghor’’, a déclaré M. Ndiaye. Selon lui, l’ancien président de la République et poète est souvent l’objet de critiques venant de personnes n’ayant pas lu ses ouvres et se limitant à l’apprécier seulement sur la base de ses positions politiques.

‘’Tout scientifique, avant de se prononcer sur les écrits d’un auteur, devrait au préalable les lire. Malheureusement, du fait de son statut d’homme politique, certains ont rejeté la pensée de Senghor sans se soumettre à cette exigence’’, a dit M. Ndiaye.

Il s’entretenait avec des journalistes en marge d’une conférence organisée par la Fondation Léopold Sédar Senghor et l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis pour commémorer le 10ème anniversaire du décès du poète-président.

M. Ndiaye, par ailleurs coordonnateur du comité d’organisation des manifestations organisées à l’honneur du défunt écrivain, a invité les intellectuels surtout ‘’à redécouvrir Senghor et à le faire connaître aux générations futures, en le lisant’’.

‘’Senghor est un patrimoine national. Et, les nouvelles générations doivent perpétuer son héritage et peuvent se donner le droit d’apporter des critiques à sa pensée, sans préjugé, pour l’améliorer’’, a recommandé Raphaël Ndiaye, conservateur de bibliothèque.

Le professeur de philosophie Aloyse-Raymond Ndiaye, ancien doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines (FLSH) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), est revenu sur les différentes étapes de la vie intellectuelle du défunt homme de lettres.

C’est ainsi qu’il a rappelé ‘’le rejet’’ par Senghor de ‘’la pensée discursive’’, à laquelle il a préféré ‘’la pensée intuitive’’, celle qui lui donnait ‘’la possibilité de créer, en se basant uniquement sur sa sensibilité’’.

Le recteur de l’UGB, le professeur Mary Teuw Niane, a profité de la conférence pour annoncer que l’esplanade et la tour de la bibliothèque de l’université porteront le nom de l’ancien président de la République.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET