UGB : un expert insiste sur l’urgence de vérifier le fichier électoral.

Mercredi 26 Mars 2014 - 09:01

« On conteste les chiffres parce qu’il ya quelques fois des anomalies liées à ces données. Dans le corps électoral, il faudrait une correspondance entre le fichier électoral et les résultats » a expliqué le docteur Ibrahima Silla, indiquant que ces incohérences notées peuvent discuter des tensions.

‘’ Au lendemain des élections au Sénégal, on assiste de mois de en mois à des contestations. Cela veut dire qu'il y a une certaine fiabilité du fichier. C’est l’interprétation et la politisation des chiffres qui posent problème », a-t-il dit.
M. Silla qui s’exprimait à l’ouverture d’un colloque transdisciplinaire et international sur les élections à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis a précisé que les acteurs qui s’intéressent à la chose politique ne doivent plus « absolutiser » les chiffres issus des scrutins, mais plutôt, les « relativiser ».

Ce conclave scientifique est une initiative du Système d’Information Géographique électoral (SigeGis). Les échanges visent à discuter et recueillir des études croisées sur les résultats des différentes élections au Sénégal à l’aide d’une approche pluridisciplinaire. Cette manifestation dont l’apport a été fortement magnifié par les autorités de l’Université propose une analyse scientifique transversale sur les élections au Sénégal.

Le Professeur Moussa Lo qui a présidé la cérémonie d’ouverture SigeGis 2014 a salué le travail pertinent abattu par cette équipe et entamé depuis 2012. « Cette dynamique permet de mettre sur pied une équipe pluridisciplinaire qui réfléchit sur une thématique commune », estime M. Lo qui marque l’engagement de l’Université à accompagner ces recherches.

Le Système d’Information Géographique électoral (SigeGis), cherche à créer un laboratoire pour pérenniser les préoccupations des acteurs politiques autour des élections, selon le Professeur Babaly Sall.

Ndarinfo.com

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Khadre le 29/03/2014 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non !!! et Non !!!
Monsieur le Professeur, le contentieux électoral est terminé au Sénégal depuis 2000
Vous devriez vous rapprocher plus des acteurs dans vos études, ce sont ces praticiens et tacticiens du fait politique qui pourraient vous apporter beaucoup de réponses à vos préoccupations.
Monsieur le Professeur, le vote au Sénégal n’est pas obligatoire mais la possession de la carte d’identité l’est pour tous les majeurs.
Lors de la refonte intégrale du fichier, l’obtention de la carte d’identité nationale et de la carte d’électeur étaient couplées.
Comme vous le savez les préoccupations des postulants n’étaient pas les mêmes que la vision des concepteurs.
Certains en effet ne voulaient qu’avoir une carte d’identité (qui était de surcroit gratuite).
Dans aucun pays du monde le nombre de votants ne peut correspondre au nombre d’inscrits.
Au Sénégal les votants sont environ un peu plus du tiers des inscrits, cela tient uniquement au fait que nous n’avons pas encore le réflexe de déclarer les décédés, les incapables, ceux qui se sont exilés … etc.
Prenons le cas de le communauté rurale de Gandon, il y a énormément de stock mort tout simplement parce que les étudiants qui s’étaient à cette époque n’y sont plus. Et pour des raisons diverses ne sont plus extirpés du fichier.
Il ne serait d’ailleurs pas étonnant qu’ils ne soient inscrits ailleurs.
Monsieur le Professeur, je ne crois pas qu’il soit possible à l’heure actuelle de détourner les voix des citoyens ou de voler un scrutin.
Ceci est tellement que ces questions ne sont plus d’actualité dans aucun forum politique.
Ce que nous attendons monsieur le professeur c’est plus sur certaines problématiques politiques comme le nombre exponentiel de partis, de sociétés civiles … etc. (impact – utilité et surtout quelle solution pour avoir un système équilibré par les sénégalais et pour les sénégalais … etc.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET