VIES DE CHIEN (37)

Mardi 8 Mai 2012 - 20:12

Il n’avait d’ailleurs posé les pieds qu’à deux reprises chez les Camara. La première fois c’était pour une visite de courtoisie lorsqu’il venait juste d’être affecté à Ndar et la deuxième fois pour présenter ses condoléances au père de Yacine qui avait perdu sa très vieille mère âgée de cent huit ans. Les portes de la maison des Camara ne lui étaient certes pas fermées, mais Jacques se devait tout de même de faire preuve de tact pour y retourner, n’ayant en principe aucune raison de le faire. Trouver un prétexte valable n’était pas chose aisée et Jacques passa beaucoup de temps à cogiter sur la question sans parvenir à la solution.

Mais la chance sembla lui sourire un jour alors qu’il était au volant de sa voiture sur la route de la corniche de Sor, en face du grand bras du fleuve. Arrivé à la hauteur de l’école d’élevage, il vit une ravissante jeune femme en tailleur bleu-marine en sortir et, la scrutant de plus près, reconnut Yacine Camara. L’occasion était trop belle pour la laisser s’échapper et Jacques manœuvra habilement pour se retrouver juste à proximité de la jeune femme qui s’immobilisa sur le trottoir, attendant que la voiture la dépasse. Ce fut le moment que choisit Jacques pour ralentir puis freiner, avant d’ouvrir la vitre du véhicule et de la saluer poliment « Bonjour Yacine, comment allez vous?... »

Surprise, la jeune femme se pencha légèrement en avant et reconnut à son tour le conducteur de la voiture auquel elle rendit son salut avec une égale courtoise et une légère émotion, perceptible dans la voix :
« Tiens, bonjour Jacques, excusez moi, je ne vous avais pas reconnu… »
Jacques lui répondit galamment que ce n’était pas grave et lui demanda si elle voulait qu’il la dépose là où elle allait. Yacine accepta sans façons l’offre de Jacques et, ouvrant la portière de la voiture, prit place sur le siège avant, à côté de lui.

Le reste alla très vite. Ayant très tôt compris qu’il plaisait à Yacine, Jacques lui proposa de lui rendre visite chez elle, ce que la jeune femme s’empressa d’accepter, l’invitant même à venir prendre le thé quand il le voudrait. Ce fut le début d’une idylle qui commença donc le plus naturellement et le plus simplement du monde. Jacques se lança dans une cour assidue et prit l’habitude de rendre de fréquentes visites à Yacine.

Toujours accueilli à bras ouverts par la famille de cette dernière, il avait même le privilège de s’entretenir en tête à tête avec elle dans le grand salon où l’on s’était accordé à les laisser seuls. Ayant déjà une claire idée de ce qu’il voulait, Jacques ne mit pas beaucoup de temps à déclarer sa flamme à Yacine qui lui fit comprendre qu’elle aussi partageait ses sentiments et que l’amour était déjà maître de son cœur. Tout allait donc pour le mieux et, tout heureuse que le fils de son cousin fréquentât sa propre fille encore célibataire, la mère de Yacine réservait toujours un accueil des plus chaleureux à Jacques, le mettant ainsi à l’aise en tant que maîtresse des lieux.

Quant au père de famille, il suivait discrètement mais avec bienveillance la liaison de Yacine et de Jacques dont il ne doutait pas le moins du monde du sérieux de ses intentions. En outre il avait entière confiance en sa fille cadette et il n’avait donc aucune crainte ni appréhension lorsque les deux tourtereaux sortaient ensemble le soir pour aller au cinéma ou dîner dans un restaurant chic de l’île. Ils allaient aussi parfois danser dans l’une des boîtes de nuit en vogue de Ndar. Jacques aimait beaucoup inviter Yacine qui en était aux anges.

(à suivre…)


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET