VIES DE CHIEN (51)

Mercredi 15 Août 2012 - 06:20


Elle resta figée dans cette posture jusqu’à ce que je fusse presque arrivé à sa hauteur. C’est le moment qu’elle choisit alors pour s’éloigner à petites foulées rapides en direction des ruelles avoisinantes. Tout excité et intrigué par ce brusque changement, je la suivis aussitôt, décidé à en avoir le cœur net ; nous nous engageâmes dans le dédale des ruelles sablonneuses de cette partie extrême de sindoné qu’à mon grand étonnement elle semblait parfaitement bien connaître. Elle tourna une, deux trois, quatre fois au coin de ces petites rues étroites et sombres, maintenant habilement la distance qui s’était établie entre nous dès le départ de cette étrange course-poursuite.

Elle ne m’envoya aucun signal ultrasonore, mais l’odeur qu’elle laissait derrière elle, sillage d’effluve canine bien caractéristique, frappa mes narines dilatées de plein fouet. C’était cette odeur très spéciale qui se dégage du corps des chiennes en chaleur et que je n’eus bien sûr aucune peine à identifier ! Je compris immédiatement ce que voulait la chienne chocolat au lait ainsi que la raison de tout cinéma et je sentis ma verge grossir et se durcir progressivement, gênant même quelque peu ma course. Nous courûmes encore sur quelques dizaines de mètres avant de nous retrouver tout à coup dans une ruelle obscure, bien plus étroite que toutes celles par où nous étions d’abord passées. Il y soufflait un petit vent glacial et il n’y avait âme qui vive alentour.

C’est alors que je reconnus la lugubre impasse où m’avait entrainée la chienne chocolat au lait : c’ était « roukhou djinné », la ruelle de djinns, qui se termine en cul-de-sac et où personne, même les matous les plus téméraires, n’ose s’aventurer au-delà d’une certaine heure ! Un frisson de peur parcourut mon échine et je sentis tous les poils de mon corps se hérisser dans un même mouvement. « Roukhou djinné » ! Quelle idée de s’aventurer dans cet endroit sinistre à pareille heure ! Je commençais à regretter de n’avoir écouté que mes pulsions et de m’être laissé entrainer sans réfléchir dans ce coupe-gorge. Heureusement, la lune un moment cachée par un nuage, était ressortie et éclairait la ruelle des djinns de sa lueur blafarde. Nous étions tous les deux seuls, la chienne chocolat au lait s’était arrêtée à quelques pas de moi et me tournait le dos, m’offrant lascivement sa croupe touffue.

La petite coquine m’avait manœuvré à sa guise et m’avait sans coup férir conduit dans cet endroit plus qu’improbable. En une fraction de seconde, ma peur disparut cédant la place au désir sauvage qui brûlait mes entrailles et mon bas-ventre. J’étais complètement en rut. D’un bond je me jetai sur elle et nous nous accouplâmes avec frénésie, avançant, reculant, tournoyant sur nous-mêmes dans une sorte de danse débridée, ponctuée par nos gémissements de plaisir qui résonnaient étrangement dans « roukhou jinné », la ruelle des djinns. Après ce premier orgasme, nous continuâmes nos ébats et en eûmes plusieurs autres, jusqu’au moment où je sentis que la chienne chocolat au lait était pleinement assouvie, gorgée de plaisir et moi-même au bord de l’épuisement.

Lorsque je me retirai d’elle une dernière fois, elle poussa un petit jappement de satisfaction, s’ébroua un bon coup et prit le chemin du retour. Je m’élançai à sa suite et sortis à mon tour de « rokhou djinné » qui ne m’inspirerait désormais plus aucune peur. Après cette première et chaude escapade, la chienne chocolat au lait devint folle de moi. Elle ne put plus se passer de mes étreintes et vint s’ajouter au nombre déjà considérable des chiennes de mon harem (….)

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET