Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Vers les contrées mandingues et persanes

Samedi 2 Avril 2016 - 09:05

a kora et la voix du Sénégalais Ablaye Cissoko ont trouvé un écrin formidable au sein de l’ensemble Constantinople. Dans les Jardins migrateurs, l’harmonie est totale; la fusion, complète. Le mariage gracieux de la kora, du sitar persan et de la viole de gambe, instruments soutenus par les percussions délicates du tombak, engendre des compositions amples et à la fois très aérées. Les cordes s’accordent en un tout suave et les notes volettent avec élégance.
Cissoko et le trio montréalais se trouvent des affinités : voici neuf compositions, neuf fleurs bien enracinées dans les traditions mandingues (Aladji Bombo, Diambadon) et persanes (Salame Ashenayi). Il y a pourtant quelque chose de céleste dans ces musiques poétiques, comme une invitation à s’élever vers la lumière du levant. Peut-être parce que la kora de Cissoko, avec laquelle il a appris à jouer jadis, porte le nom de sa défunte mère, Amaly?
Jardins migrateurs envoûte par la finesse du jeu de chaque instrumentiste, qui exécutent les pièces avec dévouement. Pour réussir cette combinaison qui laisse place à l’improvisation tout en honorant l’héritage des griots africains et celui des bakhsis du Khorasan, en Iran, la qualité d’écoute est primordiale. Mais les musiciens ont eu le temps de s’apprivoiser : ils ont partagé la scène à plusieurs reprises au cours des trois dernières années. 
Ce disque offre aussi des compositions originales de Constantinople et de Cissoko, nimbées de grâce, dont une relecture bleutée de Louantang, que le koriste a d’abord joué avec le trompettiste allemand Volker Goetze
Descendant d’une famille de griots (poètes, sages africains), Cissoko a toujours été attiré par les rencontres et les métissages. L’ensemble Constantinople, qui s'attarde aux musiques du Moyen-Orient et de l’Europe médiévale, a aussi largement prouvé sa polyvalence, par exemple en accompagnant la soprano Suzie Leblanc.
Ce que l’on retient, outre cette quête limpide de beauté? Que l’inventivité a besoin de la mémoire, que les possibilités se multiplient avec la rencontre de l’autre. Il en émane une simple liberté d’être.
Côté jardin, nous sommes choyés! Ce disque tombe à point en ce début de printemps. 
Texte : Ariane Cipriani
icimusique.ca


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss

Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !


ACTU PEOPLE

Djibo KA devient Grand reporter chez NDARINFO

Nous l’avons débauché du Partenariat à la suite d’intenses tractations. L’ONG ne voulait pas perdre...

La dynamique équipe pédadogique de l'école élementaire de Ndoye DIAGNE

Ces quatre pédagogues font un travail remarquable à l'école de Ndoye DIAGNE dans la Commune...

Journée de don de sang de l'ISM Saint-Louis

Bonne initiative des étudiants de l'ISM Saint-Louis qui ont organisée une belle journée de don de...

LERAL.NET