Vidéo | Saint-Louis : Acharnements contre des responsables libéraux : Me Abatalibe Gueye menacé de mort, le domicile de Mme Awa Ndiaye attaqué

Mercredi 14 Mars 2012 - 17:45

Le spectre de la violence étale ses tentacules dans la sphère politique de la vielle ville. Deux jours avant les heurts qui se sont
produits ce soir au domicile de Ameth Fall Braya soldés par la blessure d’un militant proche de ce leader, le chef du directoire des FAL 2012, Me Abatalibe Gueye a reçu des menaces de mort visant sa personne et sa femme.

Une lettre anonyme déposée à sa résidence et adressée à ‘’Monsieur et Madame Gueye’’ fait une sommation explicite au responsable libéral de quitter son parti sans quoi son domicile sera brulé ainsi que ses véhicules. Les auteurs de cette mise en garde ‘’ont été surement frustrés par le fait que j’ai éconduit leur camp qui voulait que je rallie leur coalition’’, a expliqué à la presse Me Abatalibe. En plus, la lettre indique, que ‘’ nous connaissons très bien les déplacements de Mme Gueye, votre épouse’’.

Selon Ousmane Masseck Ndiaye, président du Conseil économique et social, ‘’la demeure de Madame Awa Ndiaye aussi a été attaquée par des individus non identifiés et qui ont jetés des pierres y occasionnant des dégâts collatéraux’’. ‘’C’est l’œuvre d’une horde sous le prétexte d’une marche qui a commis cet acte vilain’’, a t-il ajouté.

Pour le Président du Ces,’’ l’incident qui s’est passé à Guet Ndar est l’œuvre d’individus aux intentions malsaines, animées par une ferme volonté de violence et qui se sont attaqués volontairement et sans raisons à des militants innocents’’. ‘’Ces partisans de Braya manifestaient simplement pour leur candidat arborant des tee-shirts à son effigie. A Saint-Louis, nos éléments
n’ont attaqués ni un responsable du camp adverse, ni des militants ou des forces de sécurité’’, a-t-il clamé.

Masseck Ndiaye et Abatalibe Gueye, réunis à l’occasion de cette rencontre avec la presse ont témoigné leur soutien infaillible à leur frère Braya et perçoivent dans ‘’cet événement malheureux’’ ‘’une manifestation répressive de la défaite de Cheikh Bamba Dièye qui n’a même pas posé un brique dans sa localité de Guet Ndar et qui a été battu dans son bureau, son centre de vote et sa ville’’, lance Masseck.

‘’Nous savons que Saint-Louis restera bleue et nous n’avons pas d’intérêt à utiliser la violence parce que nous allons gagner. Alors nous leur demandons d’arrêter ces actes de provocations qui peuvent avoir des répercussions dangereuses’’, ont conclu les deux responsables libéraux.

Cheikh Saad Bou SEYE

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par ndiaga le 15/03/2012 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BAMBA DIEYE EST UN PERDANT.IL NE PEUT RIEN CONTRE ME GUEYE.IL N EST MEME PAS ST LOUISIENS.il ne lui reste que la violence

2.Posté par Leuz le 15/03/2012 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est malhonnête! tout le monde sait que les vandals et les délinquants sont du camp des libéraux! Que voulez vous? Que les gens se laissent agresser sans rien faire?

3.Posté par DOMOUNDAR le 16/03/2012 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ousmane Masseck vient compatir parceque nous savons bien à St-Louis que Awa NDIAYE est ta copine; brefc'est votre problème car vous êtes tous des vicieux : à commencer par votre père WADE.Nous ne sommes pas loin du 25 MARS. WAIT AND SEE au lieu de vous projeter dans des mensonges qui risquent de vous coûter cher.
C'est toi Masseck ,qui as été agressé par Braya et compagnies et ce jour-là Ousmane,tu as échappé de justesse le chemin de THIAKA NDIAYE ,cimetière de GUET NDAR.
ALIOUNE ABATALIB, a été agressé par Cheikh Mobutu SY durant les locales au centre de Ndatté Yalla ,lui cassant le bras .
Ce même BRAYA avait fatigué Mame Fatou KAIRE ,sa voiture avit reàu une brique de la part de ses frères de parti.
CES GENS DE WADE,ONT LA VIOLENCE DANS LE SANG. CES GENS DE WADE,ONT LA VIOLENCE DANS LE SANG
CES GENS DE WADE,ONT LA VIOLENCE DANS LE SANG. CES GENS DE WADE,ONT LA VIOLENCE DANS LE SANG
LES GENS SONT AVERTIS DE LA LECON DE WADE EN 2000.
*** SE VENGER SI LES FORCES DE L'ORDRE TAPENT SUR NOUS
*** PRENDRE L'ARGENT QUI NOUS EST REMIS ET VOTER CONTRE EUX.
TELLEMENT QUE CES PHRASES ONT ETE SI BIEN RECITEES QUE CELA A COUTE A BDOU DIOUF UN DEPART.:IL EN SERA DE MEME POUR CE DINAUSAURE DE 91 ANS QUI RISQUE DE QUITTER LE PALAIS PAR DELOGEMENT CAR IL A PERDU LA RAISON ALLANT MEME JUSQU'A SE RABAISSER DEVANT LES MARABOUTS AU POINT DE DESCENDRE DANS LES PLUS BAS -FONDS DE LA BASSESSE

4.Posté par DOMOUNDAR le 16/03/2012 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous êtes sans ignorer que ces propos sont des mensonges parcequ'étant de Guet-Ndar et ayant suivi la scène.Les commentaires sont dénués de sens.Sois plus impartial dans le traitement de l'information.Braya et compagnies ont lancé au cortège des tee-shirts enroulés de pierres.
La réplique ne devait pas tarder:voilà la réalité des faits.

5.Posté par DOMOUNDAR le 16/03/2012 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Face à ce qui s’annonce comme un referendum entre maintenir un système dit libéral gangrené par une corruption institutionnalisée, un pouvoir arrogant et insolent, le népotisme, l’instrumentalisation des institutions, la banalisation de la République et de ses symboles ou choisir la voie d’une société démocratique respectueuses de la séparation des pouvoir, des droits de l’homme, de la bonne gouvernance etc. Les libéraux n’ont visiblement pas dit leur dernier mot. Ils sont prêts à mettre le pays dans le chaos pour rester au pouvoir. Par devers eux ils ont 5 armes : l’argent, la violence, l’intimidation, l’intoxication et la manipulation. Ils vont les utiliser à fond. Et dans ce rapport de force ils ne lâcheront prise que conscients que les sénégalais sont plus que déterminés à faire respecter leur choix. Et cela passe par une forte mobilisation le 25 mars pour envahir les centres de vote puis le soir sécuriser le vote. Au soir du 25mars on comptera des bulletins et pas des gourdins.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET