Vidéo| Journée Mondiale de la presse: Les chasseurs du "sensationnel" au banc des accusés

Le Syndicat des professionnelles de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) a organisé, au centre d’études des sciences et technique de l’information (CESTI), un panel sur la manière dont les journalistes traitent les questions liées aux violences exercés sur les femmes et les enfants, selon la tribune.

Vendredi 4 Mai 2012 - 11:49

Pour élucider la question, techniciens de l’image, sociologue, journaliste, psychiatre et avocat se sont retrouvés. La secrétaire du Synpics, Diatou Cissé Badiane, a campé le débat en soutenant « qu’on a besoin des journalistes pour promouvoir les droits humains ». Et d’après le constat qu’elle a porté sur la paysage médiatique sénégalais ; « les médias ont beaucoup contribué à la dénonciation des scènes de violence, à la vulgarité des plaidoyers des associations de lutte contre les violences, mais aussi à la légitimation de la dénonciation et de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants ».

Selon Diatou Cissé, il est beaucoup plus intéressant de voir la manière dont les médias parlent des violences. « C’est une manière désinvolte et badin », estime-t-elle. Diatou Cissé Badiane est d’avis que quand le journaliste dit : « un vieillard de 70 ans se paie une partie de jambe en l’air avec une fillette de 7ans, il ne rend pas compte du drame d’une telle violence ». Aussi, le secrétaire général du Synpics a fustigé le fait que « les questions de violence exercées sur les femmes et les enfants ne sont traitées que dans les rubriques de chien écrasés ».
Parce que argue-t-elle, ils ne s’intéressent qu’au caractère « sensationnel, exorbitant et monstrueux des cas de violence ». Mais toujours selon Diatou Cissé, « il est possible de traiter un article de fait divers avec des perspectives sensibles aux droits humains ».

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET