Vous êtes dans la Rubrique :
Vies de Chien
Bien des années plus tard, Ndiaga Niaaw devint le premier maire de Pikine dont la population avait littéralement explosé et que l’on avait fini par ériger en commune de plein exercice. Sa générosité, devenue proverbiale, et ses largesses dont profitait tout le quartier avaient fait de lui un homme...
Hein…Euh…Si…Non…Enfin…C'est-à-dire que…. » bafouilla piteusement Fadel dont les oreilles s’étaient mises soudain à siffler. « Ecoutez jeune homme… » poursuivit le nain « Nous ne parlons sans doute pas de la même personne et vous vous êtes certainement trompé d’adresse ; mais qu’à cela ne tienne,...

LE NAIN BOITEUX (9) 06/04/2013

Coumba resta longtemps dans la salle de bains. Elle prit tout son temps, se savonna onctueusement et laissa couler l’eau chaude de la douche sur son corps frissonnant pour mieux en savourer la suavité et sans doute aussi atténuer la gravité pesante de l’instant. Elle espérait que son « mari »...

LE NAIN BOITEUX (8) 30/03/2013

A cette heure de la nuit, toute la maisonnée serait plongée dans un profond sommeil et personne, non vraiment personne ne pourrait se douter que l’ « épouse » du nain était sur le point de s’enfuir au loin avec le seul homme qu’elle aimait, le seul qui comptait dans sa vie… Le génial Fadel avait...

LE NAIN BOITEUX (7) 23/03/2013

Quant à Coumba Sira, elle était « la plus belle des perles de Pikine, une reine de beauté inégalable, descendante de la plus noble des lignées du pays des Bambaras ». Il est vrai que la jeune fille, avec son teint naturellement clair, habillée de pied en cap par le plus grand tailleur de la ville...

LE NAIN BOITEUX (6) 16/03/2013

« Virginité ?!... Laissez nous rire ! » rétorqua t-on dans un autre groupe, « il y a longtemps que son artiste est passé par là ! », une cascade de rires suivit ces paroles méchantes, « Le pauvre, il paraît qu’il a perdu l’appétit et le sommeil depuis qu’il a appris la terrible nouvelle ; Coumba...
Elle était complètement abasourdie et regardait Fadel avec de grands yeux de biche affolée. Elle voulut protester, mais le jeune homme posa avec douceur l’index de sa main droite sur ses lèvres, l’empêchant gentiment de parler… « Coumba, ouvre toutes grandes tes oreilles et écoute bien ce que je...
Ce dernier, visiblement bouleversé par la décision qu’il venait de prendre, ne cessait de faire craquer avec nervosité ses gros doigts noueux…. Lorsque son père lui annonça qu’il avait l’intention de la donner en mariage à Ndiaga Niaaw le richissime nain boiteux, Coumba Sira s’était évanouie dur...
Lorsque Ndiaga Niaaw lui avait parlé de son projet de mariage, il avait d’abord sursauté puis avait ri dans son for intérieur, se disant que la folie du nain était désormais sans limites. Mais vivant sous la coupe et dans la crainte du nabot et pensant aussi à tout le bénéfice qu’il pourrait tirer...
Pourtant, malgré son aspect rébarbatif et la crainte qu’il inspirait naturellement, Ndiaga Niaaw était quelqu’un de très sollicité. On disait de lui qu’il avait des pouvoirs magiques, qu’il se transformait en hibou la nuit et qu’il était capable de tuer ou de rendre folle une personne qui l’aurait...
Pour des raisons que l’on peut aisément comprendre, notre doyen et ami, l’écrivain Louis Camara, a décidé de suspendre la publication de votre feuilleton hebdomadaire qui paraît régulièrement sur notre site depuis le mois de septembre 2011. En espérant qu’il aura réussi à vous mettre l’eau à la...

VIES DE CHIEN (74) 30/01/2013

Il fallait limiter les dégâts à tout prix pour éviter que les populations, excédées, ne se missent à manifester intempestivement. Obnubilé par cette idée, mon maître avait à peine le temps de manger et se reposait très peu, si bien qu’à la fin de la saison des pluies il était à la limite de...

VIES DE CHIEN (73) 23/01/2013

A la fin de la saison des pluies, Ndar est parfois presque méconnaissable tant son environnement et sa physionomie habituels ont changé. La nature, sèche et austère pendant les huit ou neuf mois de saison sèche est devenue toute pimpante, verdoyante et tous les arbres sont en fleurs, les oiseaux...

VIES DE CHIEN (72) 16/01/2013

Plus que quiconque, il était devenu apte à à communier avec les éléments naturels de l’environnement de Ndar : l’eau, le soleil, l’air saturé des effluves de l’océan et du fleuve, la lumière intense qui donne à chacune des couleurs de l’arc-en-ciel son éclat le plus vif. ******************** Un...

VIES DE CHIEN (71) 09/01/2013

A Ndar, comme en beaucoup d’autres endroits de la terre, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Même si la ville donne l’impression d’être endormie à cause de la nonchalance avec laquelle s’y déroule la vie, même si le temps semble y avoir suspendu son vol et que d’elle se dégage une...

VIES DE CHIEN (70) 02/01/2013

Sois patiente et ferme les yeux sur la faute commise par ton mari ; ne lui fais aucun reproche, ignore le royalement de manière à ce qu’il éprouve de la honte et tu verras qu’il se repentira et reviendra vers toi. Je suis sûre qu’il a agi sur un coup de tête, poussé par son orgueil de mâle et qu’il...

VIES DE CHIEN (69) 26/12/2012

Un torrent d’imprécations vint frapper les oreilles de Yacine Camara avant de se transformer à nouveau en un long râle de désespoir. La femme de mon maître qui ne comprenait toujours pas ce que signifiaient les confuses paroles de tante Alimatou prit le parti de lui poser des questions précises : «...

VIES DE CHIEN (68) 20/12/2012

Tante Alimatou, la cousine germaine de mon maître. Elle-même avait mis une croix sur ses visites le jour où elle avait appris que ce dernier hébergeait un chien sous son toit. « Quoi ?!, s’était-elle exclamée indignée, Moi entrer dans une maison où il y a chien ?! Jamais de la vie !...Je savais que...

VIES DE CHIEN (67) 13/12/2012

A chaque instant du jour de la nuit, je ne désirais rien d’autre que témoigner mon affection et ma gratitude à mon maître, l’homme à qui je devais de savourer la vie, d’y croquer à pleines dents, avec tout l’appétit juvénile d’un chien dans la force d’âge. J’ai dit que je suivais mon maître comme...

VIES DE CHIEN (66) 05/12/2012

En effet, deux semaines plus tard, lorsqu’il avait vu en direct à la télévision le nouveau président, fraîchement élu, déclarer sans sourciller « Mes chers concitoyens, vos soucis d’argent sont terminés ! Je ferai de vous tous des hommes riches comme Crésus ! » cela lui avait fait l’effet d’une...
1 2 3 4 5

Dernières actualités à la Une

Actualités

Société

Education

Culture

Monde

Science

Facebook
Twitter
Google+
Mobile
YouTube
Pinterest

télécharger notre extension