Visite du chef de l’état à Saint-Louis : Des libéraux désunis pour un accueil en triomphe

Pour la venue du président de la République Me Abdoulaye Wade, prévue ce samedi, les préparatifs vont bon train. Du côté des libéraux, l’heure est aux préparatifs.Cependant, cette sempiternelle guéguerre entre responsables libéraux se fait toujours sentir.

Jeudi 17 Novembre 2011 - 20:19

Visite du chef de l’état à Saint-Louis : Des libéraux désunis pour un accueil en triomphe
Le président de la République Me Abdoulaye Wade est annoncé à Saint-Louis, ce samedi.Au menu de sa visite, figure l’inauguration du Pont Faidherbe.Dans la capitale du Nord, les libéraux se préparent à réserver un accueil hors pair à leur secrétaire général national candidat déclaré à la présidentielle de 2012. Toutefois, la guéguerre entre les responsables libéraux de la capitale du Nord fait toujours rage. Les préparatifs se font dans la désunion totale. Chaque responsable y va de sa manière pour remporter la palme de la mobilisation. Ainsi si le ministre de la Culture, du Genre et du Cadre de vie Awa Ndiaye lance sa mobilisation communale, Ousmane Ngom s’organise au niveau départemental. Le chef de cabinet de ce dernier, Pape Demba Sow, a confirmé à l’issue d’une rencontre avec les militants d’Ousmane Ngom, que le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur a décidé d’accueillir le président de la République Abdoulaye Wade pour le remercier des réalisations faites à Saint-Louis depuis l’alternance.

Du côté du secrétaire général de la fédération départementale du parti, les préparatifs vont bon train. ‘On est en train de se préparer. On a pris toutes nos responsabilités et on est fin prêt. Le directeur de l’Ageroute nous a donné tout le programme et nous allons participer à l’accueil’, a laissé entendre hier son premier adjoint. ‘Nous allons tout faire pour accueillir Wade. Nous allons mobiliser toute la ville de Saint-Louis et montrer que le M23 et le Bennoo n’existent plus à Saint-Louis’, ajoute le Sénateur Mouhamadou Lamine Sylla. ‘Le président du Conseil économique et social Ousmane Masseck Ndiaye a demandé à tous ses militants de ne ménager aucun effort pour réserver un bel accueil à notre secrétaire général national’, déclare Ngoné Thioune.

Si chez les grands leaders la rivalité est toujours tenace, le Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) entend recevoir de fort belle manière le président Abdoulaye Wade. Pour son président, Abdou Khadre Sano, le mouvement est à pied d’œuvre depuis le retour des fêtes de la Tabaski. ‘On ne compte pas s’arrêter au campus, on collabore avec les militants des villages environnants pour accueillir notre leader. La commission propagande est à pied d’œuvre. Elle est en train de faire la sensibilisation pour relever le défi de la mobilisation et démontrer au président de la République que 2012 est déjà dans notre poche’, renchérit le secrétaire général du Meel.

Unité de façade

Les libéraux comptent-ils encore leurrer leur secrétaire général national en affichant une unité de façade ? C’est tout comme, si, du moins, on se fie aux déclarations servies hier par le Sénateur Mouhamadou Lamine Sylla. Pour ce dernier, un appel a été lancé à tous les leaders ‘pour qu’on s’efforce de s’entendre, au moins pour une fois pour accueillir Abdoulaye Wade. On a dit à tous les leaders que c’est Abdoulaye Wade qui sera là et qu’il faut lui montrer une parfaite entente pour qu’en 2012 il ait une parfaite confiance que Saint-Louis sera à nous’. Toutefois, ‘on ne peut pas accepter que quelqu’un s’attaque à notre leader’, renchérit le premier adjoint du secrétaire général de la fédération départementale du Pds.

Conscient de l’importance du défi qui va se dresser devant eux dans trois mois, le Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) de Saint-Louis compte jouer sa partition pour ‘une union sacrée’. Ainsi, la remobilisation des responsables politiques locaux est entre autres, le dossier qu’il compte soumettre Wade à son arrivée. ’Il faut que Wade parle à ses gens pour que l’union sacrée soit scellée. Le défi est majeur’, souligne Abdou Khadre Sano. A l’en croire, en plus de leur désunion, ces leaders ne jouent pas leur rôle. ‘Nous n’avons pas besoin d’union de circonstance. Nous avons besoin d’une union pérenne qui puisse faire face à cet émiettement dont le parti souffre, mais également, aux attaques de l’opposition’.

Pour Sano, il faut que l’intérêt particulier se taise au profit de l’intérêt général. ‘Sinon je les tiens pour responsables de ce qui arrivera’. Loin d’être tendre avec ses aînés, le président du Meel se dit conscient que ‘si on perd Saint-Louis, c’est à cause de l’arrogance des responsables politiques’. Le Meel attend également de son secrétaire général national plus de soutien pour l’Université Gaston Berger de Saint-Louis dans sa politique de montée en puissance.

Aïda Coumba DIOP

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET