Voici le film de l'arrestation de Cheikh Béthio Thioune

Mardi 24 Avril 2012 - 17:10

Voici le film de l'arrestation de Cheikh Béthio Thioune
L’affaire des échauffourées entre thiantacounes à Medinatoul Salam prend résolument une autre tournure. Après le démenti de Cheikh Béthio Thioune, quant à la réalité de coups de feu et de morts, la gendarmerie a exhumé deux corps, qui avaient été discrètement ensevelis dans une forêt.

Dans la grande concession de Cheikh Bethio qui s’étend sur plusieurs hectares au milieu de Ma­di­natoul Salam, le crépuscule approche. Des va-et-vient incessants sont constatés sur les lieux. La maison refuse du monde, une foule qui rappelle le thiant du 17 avril pendant lequel, le Cheikh commémore sa rencontre avec le défunt Serigne Saliou Mbacké, alors Khalife général des mourides. Mais la présence massive des gendarmes sur les lieux indique qu’un sinistre évènement s’y est produit, la veille.

Assis à même le sol, des groupes de talibés s’interrogent sur la présence des Forces de l’ordre dans cette zone habitée exclusivement par des thiantacounes. C’est à ce moment précis que surgissent sur la route en latérite, qui mène droit vers le domicile du Cheikh, quatre voitures de type pick-up et le Hummer aux vitres teintées de Béthio Thioune, suivis de quel­ques taxis clandos qui avancent en trombe. Cette caravane s’est immobilisée devant la porte de la grande demeure de couleur jaune du Cheikh. Ce dernier et les neuf personnes interpellées suivis des hommes du commandant Seck descendent et entrent dans la maison pour la reconstitution des faits. Les quatre coins de la maison sont étroitement surveillés par des gendarmes. Im­possible d’accéder à l’intérieur.

A chaque coin de la maison, un pick-up et une dizaine de gendarmes de Mbour et ceux du Groupement mobile d’intervention (Gmi) fortement armés, sont en alerte maximum.

Le temps passe, les minutes s’égrènent. C’est une heure après que les choses commencent à avancer. Les personnes interpellées sortent et vont derrière la maison avant de revenir. Les voitures qui étaient stationnées devant le bâtiment font demi-tour pour se mettre en file indienne. Les choses commencent à s’éclairer davantage sur la responsabilité du Cheikh dans cette affaire de mort.

Des talibés essayent de mener une timide résistance, en vociférant en direction des pandores. Lesquels les ont vite muselés et repoussés loin des véhicules. Il faut dire que les gendarmes ont mis les moyens matériels à contribution, pour pouvoir faire correctement leur travail. Car, ils se sont déplacés avec deux gros camions : l’un ayant une citerne, contenant apparemment de l’eau chaude, pour pouvoir disperser d’éventuels manifestants. Il s’y ajoute des dizaines de pick-up, en plus d’une cinquantaine de gendarmes armés. Cela a certainement dissuadé les talibés à entrer en rébellion.

La nuit commence à tomber. Les véhicules allument les clignotants pour annoncer un départ imminent. Le Cheikh est arrêté et introduit dans une voiture de type 4X4. Les neufs autres talibés sont installés dans des pick-up différents. Le cortège composé de 27 véhicules s’ébranlent ainsi vers Thiès.

Les talibés tombent en transe. Certains ne pouvant plus se contenir, fondent en larmes, là où d’autres s’évanouissent purement et simplement.
C’est la tristesse qui se lit sur les vi­sages de ces talibés impuissants face à l’arrestation de leur guide spirituel.

Le Quotidien

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET