Youssou Ndour : " Il ne doit pas y avoir de failles dans le dispositif de visas biométriques’’

Lundi 1 Juillet 2013 - 19:22

Youssou Ndour : " Il ne doit pas y avoir de failles dans le dispositif de visas biométriques’’
Le ministre du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour, a souligné lundi la nécessité de veiller à ce qu’il n’y ait pas des failles dans le dispositif de délivrance de visas biométriques aussi bien au niveau des représentations diplomatiques qu’à l’aéroport Léopold Sédar Senghor.



"Le dispositif qui est en place est très important et il faut veiller à ce qu’il fonctionne normalement, et il ne doit pas avoir de failles dans la délivrance de ce visa biométrique’’, a-t-il dit, lundi, à l’aéroport de Dakar lors de la cérémonie de lancement du visa biométrique.



Il a salué les efforts des ministères impliqués et des privés qui ont su faire ‘’preuve d’une grande compréhension en exonérant pour l’année 2013-2014 les touristes venant au Sénégal avec les tour opérateurs’’.



Toutefois, il a invité tous les acteurs impliqués à faire preuve de ‘’diligence dans la procédure de délivrance’’.



"Un touriste qui se décourage du fait de lenteurs, il décourage d’autres’’, a prévenu Youssou Ndour devant le ministre de l’Intérieur, le ministre du Budget et le secrétaire général du ministre des Affaires étrangères.



"La saison touristique, c’est du mois de novembre au mois d’avril’’, a rappelé le ministre du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour, indiquant que ‘’pour une communication claire, l’exonération s’arrête à la fin du mois d’avril pour l’instant’’.



Il a néanmoins admis que ce dispositif était important, expliquant qu’il faut donner des assurances de sécurité au niveau national ainsi qu’aux touristes.



Pour ce premier jour où le visa biométrique est entré en vigueur, des incompréhensions ont été notées avec certains voyageurs qui disent ne pas être au courant du nouveau dispositif.



Des hôtesses munies d’un badge de l’opérateur SNEDAI préposées à l’accueil s’efforçaient d’orienter les voyageurs qui n’étaient pas détenteurs du sésame.



Même des Sénégalais détenteurs de passeports de pays étrangers ont eu à faire les frais de cette mesure qu’ils ont déplorée, même s’ils ont au bout du compte payé les frais de visa.



Le ministre de l’Intérieur avait précisé à l’occasion du lancement du visa biométrique que les Sénégalais pouvaient entrer au Sénégal, sans visa, s’ils étaient munis d’un passeport sénégalais ou d’une carte d’identité nationale.



A partir de ce 1er juillet 2013 démarre l’expérience de l’exigence du visa biométrique à tous les voyageurs qui viennent au Sénégal à l’exception des ressortissants des pays de la CEDEAO ainsi que ceux avec lesquels le Sénégal a signé des conventions spécifiques de dispense de visa (Maroc, Mauritanie).

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET