Conscience républicaine

 Khassoum Touré
Lundi 8 Août 2011

Notez [Ignorer]
Saint-Louis le 11/05/2011

Organisation de la société civile,
CONSCIENCE REPUBLICAINE
E-mail :sunuaskanbok@yahoo.fr
Le second Manifeste
Conscience républicaine est un mouvement apolitique qui vient renforcer la société civile organisée. Pour com-prendre les objectifs de ce mouvement, il suffit d’appréhender le sens de deux termes: la conscience et la Répu-blique.
Étymologiquement parlant, le mot République vient du latin qui signifie au sens propre .
Après la Révolution française de 1789, le 21 septembre 1792 est déclarée la Première République française suite à la proclamation de l’abolition de la royauté. C’est ainsi qu’en français le mot commença à s’opposer à monarchie et despotisme et est devenu synonyme de démocratie. A notre niveau, c’est ce sens de la République qui nous inté-resse, la République comme forme de gouvernement démocratique.
Quant à la conscience, elle a été l’objet de beaucoup de définitions qui parfois s’opposent. Pour comprendre dans quel sens nous utilisons ce terme, nous nous contenterons d’en donner deux seulement. La première définition considère la conscience comme la faculté mentale d’appréhender de façon subjective les phénomènes extérieurs ou intérieurs. A côté de cette définition psychologique concevant la conscience comme une lumière qui nous éclaire, il ya une autre définition, celle morale évoquant la conscience comme une voix qui nous parle, portée par le sentiment intérieur d’une norme du bien et du mal et qui nous dit ce que nous devons faire, ce que nous ne devons pas faire ainsi que ce que doivent et ne doivent pas faire les autres.
Le mouvement citoyen Conscience républicaine a donc pour objectif le développement des mentalités en vue de la compréhension, de la pratique et de la divulgation des valeurs républicaines en ayant comme principe premier l’éthique. Comme nous avons eu à le signaler précédemment, à nos yeux, on ne saurait établir une différence entre République et Démocratie, dans la mesure où, toute République, à moins qu’elle ne soit bananière, est une démocratie. Conscience républicaine a l’intime conviction que tous les maux du Sénégal, de l’Afrique et du monde proviennent des obstacles à cette valeur universelle qu’est la démocratie. C’est pourquoi, nous pensons qu’au Sénégal et dans beaucoup de pays africains, on a plus besoin de stratégie de démocratisation accélérée que de stratégie de croissance accélérée. Quel que soit le niveau de la croissance, si le pouvoir en place ne fait pas preuve de loyauté politique et ne procède pas à une répartition équitable des fruits de cette croissance, les choses iront tôt ou tard vers l’implosion. Le printemps arabe en est une belle illustration.
La démocratie, pouvoir du peuple, est avant tout une culture dont le principal sujet est le citoyen. La formation à la citoyenneté sera la principale tâche de ce mouvement citoyen qui aura comme principales cibles les adolescents car dis-moi quel adolescent tu es je te dirai quel citoyen tu seras. Nous comptons sillonner les écoles et les collèges du Sénégal pour inculquer à nos jeunes les valeurs de patriotisme, d’intégrité et de loyauté politique qui s’ effritent de plus en plus dans la société sénégalaise d’ aujourd’ hui. Il s’agit pour nous, à travers des conférences, des thés-débats, des sketches et des concerts républicains, d’initier très tôt les jeunes aux valeurs républicaines qui leur permettront d’être de bons citoyens capables de participer de façon effective à la gestion des affaires de la cité. Nous voulons faire de sorte que les jeunes sénégalais croient en eux-mêmes, qu’il comprenne qu’ en tant qu’homme, ils représentent la première valeur universelle et qu’ils doivent mettre leur dignité au dessus de tout. C’ est pourquoi une phrase au portail du Lycée Mame Cheikh Mbaye de Tambacounda nous a marqué et continuera de nous marquer notre vie durant, en effet on peut y lire : « Des diplômes oui mais des hommes d’abord. ». En effet quelque soit la clarté de la loi, quelque soit la force des institutions, des esprits tordus arriveront toujours à les violer légalement pour satisfaire des intérêts crypto personnels. A cause de cet état de fait, les processus de démocratisation sont toujours en danger même s’ils atteignent leur phase de consolidation. Pour toutes ces raisons, Conscience républicaine a misé sur les hommes en général et les jeunes en particulier pour la pérennité de notre démocratie.
Mais comment pourrait-on faire ce second manifeste sans parler de la situation politique de notre pays ? Ce serait sans doute une dérobade indigne du citoyen que nous prétendons être. Mais avant cela, essayons d’ abord de comprendre qu’est-ce que la citoyenneté.
Dans une approche juridique la citoyenneté peut être définie comme un statut qui dépend de l’autorité politique. Ce statut confère à l’individu des droits et des devoirs.
Dans Théorie générale du droit, Hans Kelsen définit la citoyenneté de la façon suivante : « La citoyenneté, ou nationalité, est un statut personnel dont l’acquisition et la perte sont régies à la fois par le droit étatique et le droit international. L’ordre juridique étatique fait de ce statut la condition d’un ensemble de droits et d’obligations. Parmi les obligations généralement imposables aux seuls citoyens, la première est le service militaire. »
Dans une approche sociologique, la citoyenneté peut se définir comme un ensemble de rôles sociaux par lesquels l’individu s’implique dans la gestion des affaires publiques.
Si la définition juridique montre que la citoyenneté est un statut, celle sociologique nous apprend surtout que le citoyen ne doit pas être une statue mais plutôt un sujet dynamique. Dans une démocratie, le citoyen idéal doit être actif, à défaut de participer à l’élaboration des décisions politiques, il doit essayer d’influer sur elles dans le strict respect de la loi. Le bon citoyen doit se former, s’informer et dire haut et fort ce qu’il pense d’une décision étatique injuste. Il a le droit de dire son désaccord sans être un hors la loi. Mais le bon citoyen doit aussi servir son pays en s’acquittant de ses devoirs comme payer ses impôts, respecter ses engagements envers l’État ainsi que ses concitoyens.
Une telle conception de la citoyenneté nous amène forcément à nous prononcer sur la situation politique de notre pays. Dans cette période préélectorale, au fur et à mesure qu’on s’approche des élections présidentielles de 2012, l’effervescence politique est fort perceptible. Cela nous parait tout à fait normal vu l’enjeu que constituent de telles élections.
Alors, nous voudrions en tant que mouvement citoyen, inviter tous les acteurs de la vie politique, parti au pouvoir comme opposition, à inscrire leurs propos et actes dans le strict cadre des lois de la République. Nous entendons certains demander la démission du Président de la république, nous pensons que de tels propos ne sont pas de nature à respecter les lois de la République. Quant à l’état du Sénégal, organisateur des élections, nous l’invitons à renouer le dialogue avec tous les acteurs politiques pour trouver un consensus autour de deux questions qui nous paraissent essentielles, à savoir le fichier électoral et les nouveaux découpages administratifs. Nous invitons l’état du Sénégal à garantir le vote de tous les citoyens et à veiller à la transparence des élections pour épargner notre pays de toute contestation postélectorale.
Dans la leçon inaugurale de l’année académique 2005/2006 de l’UCAD, notre cher père Kéba Mbaye (que Dieu l’accueillie dans son paradis), a rappelé deux mots que Senghor a glissé dans notre hymne national et qui se trouvent être . Selon le grand homme (signification de Keba en socé), dans les moments d’interrogation, il ne s’agit pas de les chanter mais plutôt de les murmurer et de les obéir. Alors Conscience républicaine dit au peuple sénégalais : debout ! Debout pour la paix ! Debout pour la justice ! Debout pour la transparence des élections ! Debout pour le développement du Sénégal et de l’Afrique !
Que Dieu bénisse notre chère patrie !!!
 lafseo
Mercredi 5 Mars

Notez [Ignorer]
The document reignited the american safe rhythm furthermore made barry nugget sprinkle a political luminary. The tome has influenced infinite moderates in the United States, helping to set the root for the reagan uprising.
italian language translation
 sena
Lundi 16 Juin

Notez [Ignorer]
The word republic has different ways to express its meaning and people can use them in their own ways. This article here has dealt with almost all aspects of using the word republic and how it has a direct effect on the economy of a state.
seo software

Votre nom :


Votre email :
 (non publié)


Message
Balise embed   Annuler ou
Votre vidéo sera affichée en dessous de votre post.



Dernières actualités à la Une

Actualités

Société

Education

Culture

Monde

Science

Facebook
Twitter
Google+
Mobile
YouTube

télécharger notre extension