Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

​UGB : Après crise, la reconstruction (vidéo)

Vendredi 9 Novembre 2018

Le chapitre des tensions bouclé avec son lot de conséquences désastreuses sur le social et le pédagogique, l’Université Gaston Berger ( UGB) reprend sa marche. Le nouveau recteur très engagé dans cette dynamique, a réaffirmé, vendredi, son ambition de fédérer toutes les forces vives de ce temple du SANAR autour de cet objectif.


Ousmane THIARÉ, recteur de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis
Ousmane THIARÉ, recteur de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis
« Nous avons besoin de l’implication de tout le monde », a-t-il dit, en marge d’une rencontre avec la presse locale. 

Ousmane THIARÉ a souligné lé nécessité d’une parfaite collaboration avec le  Rectorat, les enseignants, les étudiants et le personnel administratif en saluant l’engagement affiché par son collègue Pape Ibrahima FAYE,  directeur du Centre Régional des Œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS).

« Il faut que tout le monde retrousse les manches et regarde les intérêts de notre institution », a-t-il ajouté. M. THIARÉ a magnifié les actions citoyennes menées dans ce sens par collectif UGB DEBOUT et l’association  WASANAR. « Nous devons voir, ensemble, comment réduire le retard que nous avons enregistré », note le président de l’Assemblée de l’UGB qui souligne les périodes de tensions sont inhérentes à la marche de toute institution.

Pour l’année académique 2018-2019, le recteur annonce l’organisation des assises de l’UGB « pour ressouder les liens de notre communauté et veiller à ce que de pareilles catastrophes ne reproduisent plus jamais au sein de l’institution universitaire ». Ceci devrait permettre de dérouler un « calendrier académique normal ».

Par ailleurs, il a annoncé plusieurs mesures visant à améliorer les conditions pédagogiques.

Il s’agit notamment du rééquipement en matériel informatique et bureautique grâce à un appui du Centre d'Excellence Africain en Mathématiques, Informatique et TIC (CEA-MITIC) et le rétablissement du réseau filaire appuyé par l’Agence de l’Informatique de l’Etat ( ADIE). 

A cela s’ajoute, la réhabilitation de la voirie sur une distance de 4 kilomètres engagée par le Programme de Modernisation des Villes ( Promovilles).

>>> Suivez lex explications du recteur
 

NDARINFO.COM