Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Golbert DIAGNE : « Pourquoi l’indépendance du Sénégal en 1960 est une erreur et pour quelles raisons je défends Faidherbe ?»

Jeudi 7 Juin 2018

«Si en 1960, j’étais majeur et vacciné, instruit et grand politicien, j’aurai été l’un des premiers opposants de ceux qui demandaient l’indépendance. C’était trop tôt !», s’exclame Golbert Diagne interrogé par la radio publique britannique BBC (Voir vidéo).
Défendant fermement Louis Faidherbe, en mettant en exergue les réalisations de ce dernier, Golbert estime que les statuts de cet ancien colon  et autres vestiges coloniaux ont encore et même pour longtemps leur place dans la ville historique de Saint Louis. Et il s’explique : « N’eussent été ces œuvres  (réalisées par  Faidherbe), Saint Louis n’aurait jamais été reconnue comme première ville en 1759… ».
Détruire les statuts de Faidherbe, qui a réalisé par exemple, entre autres, un pont unique, en son genre dans le monde, est une injustice. D’ailleurs, Gobert Diagne soutient que  les colons aurait dû rester  encore beaucoup de temps au Sénégal  « afin d’assurer tout ce qui il faut dans (le) pays et former nos enfants… ».
 
En vérité, c’est surtout  la gestion du pays qui a déçu le septuagénaire au point qu’il eût voulu que la France s’incrustât en Afrique et au Sénégal en particulier. « Il y a énormément de difficultés dans le pays parce que  le fruit a  été cueilli très tôt »,  souligne-t-il.

 " C’est injuste de la part des Sénégalais de traiter cet ancien gouverneur comme le font certains alors que  celui-ci  réalisé beaucoup de choses dont ses protagonistes n’ont fait le dixième. Au contraire, les sénégalais ont vendu, voire tuer leurs frères. Il a fait énormément de choses (faites par Faidherbe) dont les Saint-Louisiens n’ont  fait le dixième. Certains Sénégalais ont fait pire que lui  Des Sénégalais ont vendu des Sénégalais, des Sénégalais ont tué des Sénégalais», argue Golbert Diagne toujours à contre-courant sur la problématique de l’indépendance du Sénégal et des vestiges  de la période coloniale à Saint-Louis.
Quant à l’idée selon laquelle Faidhebre a commis des atrocités, le vieux Diagne s’autorise le doute ou plutôt veut bien avoir des preuves irréfutables. Pour sûr ce n’est pas parce que les gens le disent que c’est avéré.

SENENEWS


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Amadou Bakhaw DIAW le 07/06/2018 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LETTRE OUVERTE A MANSOUR FAYE MAIRE DE NDAR GUETH (SAINT-LOUIS ) a L'OCCASION DU BICENTENAIRE DU GOUVERNEUR FAIDHERBE
Richard Toll le 03 juin 2018

Monsieur Amadou Bakhaw DIAW Notabilité coutumière du Walo Khouma Richard-Toll
A
Monsieur Amadou Mansour FAYE Maire de la Commune de Ndar Gueth (Saint-Louis)

Monsieur le Maire ,
Le 3 juin 2018, sera le bicentenaire de la naissance, à Lille du Général Louis Léon César Faidherbe, qui fut Gouverneur colonial français du Sénégal de 1854 à 1861 et de 1863 à 1865.
Une statue à son honneur, orne actuellement l’esplanade de la gouvernance de votre commune de Saint-Louis, Sur le socle de la statue érigée en 1891 est écrit : "A son gouverneur L. Faidherbe le Sénégal reconnaissant".
Ainsi autant Faidherbe mérite d’avoir une statue dans une ville comme Saint-Louis qu’il a façonnée à son image et à ses idéaux colonialistes, autant dans une autre partie de la ville surtout à dans l’ile de Sor , on devrait ériger une autre statue symbolisant la résistance des populations face à ses exactions et rapines coloniales, en la personne de la Reine Ndaté Yalla Mbodj ,qui fut la première à s’opposer les armes à la main aux vieillîtes expansionnistes de Faidherbe.
Pendant tout son règne, à travers toutes ces correspondances adressées à la colonie, la Reine Ndaté Yalla Mbodj ne cessait de réaffirmer sa volonté de défendre sa souveraineté sur toute l’étendue de son royaume du Walo y compris sa partie océane de Ndar.
En 1847 elle imposa un blocus autour de l’île de Saint Louis et revendiqua ses droits aux îles de Boye et de Sor.
« Nous vous prévenons aussi que nous n’avons vendu l’île de Sorr à personne et que nous n’avons pas l’intention de la vendre ; on aurait dit que les gens du Sénégal y ont établi des lougans sans nous demander et sans notre consentement, nous vous demandons des explications à cet égard. » ANS 13 G 91 Lettre n°95 parvenue au gouverneur de Saint -Louis le 27 février 1851.
« Le but de cette lettre est pour vous faire connaître que l’île de Boyo m’appartient depuis mon grand père jusqu’ à moi aujourd’hui, il n y a personne qui puisse dire que ce pays lui appartient, il est à moi seule .Je n’ai pas vendu ce terrain à personne, je ne l’ai confié à personne ni à aucun blanc, » ANS 13 G 91 Lettre n° 85 parvenue au gouverneur de Saint-Louis le 23 Mai 1851.
Elle s’opposa aussi au libre passage des « téfankés » Sarakolés qui fournissaient l’île de Saint-Louis en bétail et adressa une lettre au gouverneur exprimant sa volonté de défendre le respect de sa souveraineté sur la vallée en ces termes : « c’est nous qui garantissons le passage des troupeaux dans notre pays ; pour cette raison nous en prenons le dixième et nous n’accepterons jamais autre chose que cela. Saint-t Louis appartient au Gouverneur, le Cayor au Damel et le Waalo au Brack. Chacun de ces chefs gouverne son pays comme bon lui semble »(Boubacar Barry, le royaume du Walo)
Toutes ces correspondances montrent la résistance de la Reine Ndaté Yalla Mbodj sur ses terres de Ndar face aux velléités coloniales de Faidherbe.
Résistante armée face à Faidherbe, la Commune de Saint Louis en sa mémoire devrait ériger à l’entrée du pont Faidherbe, une statue de celle qui fut la dernière Reine du royaume du Walo , de Ndar, La Linguére Ndaté Yalla Mbodj qui se déclarait souveraine de l’Ile Sor.
Au bas du Socle de la Statue de Linguére Ndaté Yalla Mbodj fumant sa pipe d’honneur, on pourra y inscrire ce texte :
En Mémoire de la Linguére Ndaté Yalla MBODJ du Walo et de Ndar et de tous les résistants face au colonialisme.
Ainsi l’histoire de votre ville serait moins bancale , elle sera aussi bien saint louisenne avec son statue Faidherbe que de Ndar avec celle de Linguere Ndaté Yalla Fatim Khouriyaye mi dess Ndiob Diara
Mes sentiments les plus patriotiques .
Diawdine Amadou Bakhaw DIAW Notabilité coutumière du Walo diaogo.niilsen@gmail.com

2.Posté par DEUG le 07/06/2018 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI GOLBERT

3.Posté par Saint-Louis Debout le 07/06/2018 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore Faidherbe, pour faire le sale boulot.

Enfant, je me demandais toujours qu'est ce que ce vieux "toubab" attendait encore pour aller faire valoir ses droits au repos éternel? Toujours Debout, sous le soleil ardent, la main droite sur la hanche, le regard tourné vers son ancien bureau... Pour veiller au grain? Oubien, attendait-il tout ce temps pour livrer son dernier combat? Oui, le combat décisif de nous distraire au moment où les "traîtres" s'apprêtent, encore, à poignarder Saint-Louis dans le dos. A l'orée du démarrage de l'exploitation de notre gaz par BP, une firme Britanique, BBC nous sort, comme par enchantement, le combat inopportun contre les symboles de la colonisation.(c'est bien BBC, compatriote de BP, qui coach le debat... allez voir pourquoi?) N'est-il pas plus utile pour nous de nous interesser, en ce moment, aux tenants et aboutissants de l'exploitation de notre gaz qui risque d'impacter notre avenir plus que la colonisation? Qu'est-ce qui est contenu dans les accords signés avec la Mauritanie? Quels impacts écologiques, économiques et sociaux immédiats pour la ville de Saint-Louis? Le port de Ndiago et les derniers accords de pêches signés prédisent-ils la disparition programmée de la langue de barbarie?
L'activité économique principale de cette partie de la ville, la pêche, n'est-elle pas suffisamment détériorée?
Combien de temps et de ressources seront encore engloutis dans la grosse farce de Eiffage, avec ces petits cailloux déversés au bord de la mer, pour se payer les têtes de nos autorités?
A la place des vraies URGENCES de l'heure, c'est regrettable de voir nos "intellos" se ruer bêtement sur l'os jeté depuis l'hexagone. Des bravaches qui flagellent inutilement et nous gazent naïvement avec un faux débat autours d'un "statut" qui, à coup sûr, disparaîtrera avec l'île dans un futur très proche, si rien de serieux n'est fait. Use leen sen mind ngeen bagn...
Oui, que tous les domu ndar "authentiques" viennent "l'embrasser, chaque matin"... On n'en  a cure. C'est encore Faidherbe, votre "bienfaiteur", pour faire le sale boulot.
#SénégalDebout
#JogJotna
www.senegaldebout.com

4.Posté par Youssou Touré le 07/06/2018 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faidherbe a crée ces écoles primaires et secondaires pour enseigner quelle langue? Celle du bourreau qu'il était bien sûr. Ce Golbert est un vrai nègre de basse classe.
A travers sa théorie, je sens bien son envie d'un come back du colon parce-que cet esprit esclave est innée chez lui, comme la plupart de nos dirigeants en Afrique d'ailleurs.

5.Posté par Abdoulaye Mamesine BA le 07/06/2018 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que l'autre statue soit érigée au cœur du walo. Au " Faidherbe doit tomber ", que l'on détruise en même temps tout un patrimoine culturel, immobilier, et d'infrastructures hérités de la colonisation entre autres le cordon ombilical de St- LouIs: le pont Faidherbe, récemment réhabilité à coups de plusieurs milliards de francs par la puissance coloniale. Tout cet héritage détruit , qu'est-ce qui resterait à St -Louis, cette belle ville, centre d'élégance,de bon goût et de la téranga sénégalaise?
Le problème de l'embouchure est là, palpable. L'avancée de la mer menace inexorablement de faire disparaître la ville. La liste est encore longue. Et pourtant, on fait appel aux petits- fils de ces colonialistes
Nos très chers compatriotes, soyons encore une fois tolérants, responsables et coopératifs.
A monsieur le maire, nous avons toujours apprécié et salué à sa juste mesure vos décisions courageuses et responsables face aux ennemis de la ville.

6.Posté par Astou Seck le 07/06/2018 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous vous trompé lourdement en pensant que ces œuvres étaient faites pour les colonisés réveillez vous.

7.Posté par DIOKHANE le 08/06/2018 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Golbert est enragé de voir avec les independances tous les senegalais jouir entierement de leurs droits civiques comme lui l ancien suppletif et agent colonial francais

8.Posté par DIOP le 08/06/2018 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci GOLBERT. Je partage ton point de vu et vos analyses. Science sans conscience n'est que ruine de L’âme. Bien que il y'avait des intellectuels noirs en 1960 , mais la maturité et la conscience n'y étaient pas pour prendre notre indépendance. Les conséquences sont très visible ,nous avons reculés sur presque tous les secteurs.
Les auteurs et les porteurs de pancartes doivent demander pardon a la population.

9.Posté par madické le 09/06/2018 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour Golbert les autres senegalais devraient rester des indigenes et les naar gokh bathie , les peuls de saanar les bambara pomou khor et les mulatres fils des toubabs et tous les refugiés du walo du cayor qui composaient la population saint louisienne etre des citoyens francais

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.