Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

22ème édition du festival de jazz : l’Orquesta ARAGON, le mythe est resté intact !

Jeudi 5 Juin 2014 - 12:00

Aragon, de retour pour la quatrième fois à Saint-Louis, a enfammé l’opening du festival de jazz. Place Faidherbe, il y avait plus d’un millier de spectateurs pour une soirée inaugurale dont l’entée était sur invitation. Concours d’élégance, hommes et femmes sapés avec classe, il y en avait dans tous les tons.

On a dansé, on a chanté dans une place bondée où des « aficionados » venus de tous les continents s’étaient donné rendez-vous pour vivre une grande soirée salsa. Cerise sur le gâteau, Golbert Diagne en mode présentateur a ajouté à la solennité de l’évènement : ambiance d’une soirée féérique qui a réveillé la nostalgie des « grands » ou la curiosité de la découverte chez les plus jeunes.

74 ans après sa création, pas une seule ride, l’orquesta ARAGON garde intact son label d’origine. Il a certes bien fallu quelques retouches pour prendre soin de la vieille dame, aux pères fondateurs a succédé progressivementune nouvelle génération de musiciens, pourtant l’orquesta ARAGON reste fidèle à l’esprit de la maison : parce que chez ARAGON, la finesse et la richesse du répertoire reposent sur une grande maîtrise musicale, le groupe est plus qu’une machine salsa qui reproduit en stéréo cha cha cha, charanga, son montuno, boléros et dansones,.

Pare Cochero, Baisa me mucho, Guantanamera, les titres phares des années de gloire se sont succédé, comme les créations plus récentes, El son del pariente, Yaay booy, dans une farandole de sons et de lumières, le tout exécuté au quart de tour, comme sur du papier à musique. Si un bon concert dépend avant tout du talent des musiciens, il faut par contre une bonne régie pour mettre celui-ci en valeur. Le son était d’une rare pureté, la restitution frisait la qualité de studio, les rendus s’harmonisaient à merveille sur les façades. Il n’y a pas de secret, seul le travail paie. L’équipe de la régie, avec Vincent Maheux et Bouba Tall aux commandes, a hier tiré le meilleur profit de l’excellent plateau technique que le Ministère de la Culture met à la disposition du Festival.

Charles Camara


Commentez maintenant

1.Posté par Pharoah le 05/06/2014 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Belle soirée un peu gachée par Golbert qui devient collant....ouste qu'il prenne sa retraite

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss

Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !


ACTU PEOPLE

Sacre historique : le Sénégal, champion mondial du Coran

Mouhamed Moudjtaba DIALLO et Mame Diarra NGOM reçus par le ministre de l’Éducation nationale. Une...

ASS SEYE, grand danseur de Salsa. Regardez !

Le président de l’association des monogames de Saint-Louis nous montre ses talents de grand danseur...

Dictée PGL : ces deux génies vont représenter le Sénégal au CANADA

Emil Michel Latyr FALL et Abdoulahi BA ont remporté successivement la première et deuxième place de...

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
LERAL.NET