ASSISES DE SAINT-LOUIS - ll avait poignardé mortellement son ami Moussa SOW: Amath Fall écope de 15 ans de travaux forcés.

Samedi 11 Avril 2015 - 14:51

Poursuivi pour le délit d’assassinat commis l’année dernière, dans le cadre d’une banale affaire de jalousie, sur la personne de Moussa Sow, présenté à l’enquête préliminaire comme un de ses amis intimes, Amath FallL a été finalement condamné hier par la cour d’assises de Saint-Louis à purger une peine de 15 ans de travaux forcés. Cette audience a été marquée par la présence de la mère de la victime, qui était au bord des larmes au moment où elle rappelait à la cour que Moussa Sow était son unique fils. Un garçon brave, qui trimait dur pour subvenir aux besoins de cette pauvre mère qui s’est présentée hier à la barre pour réclamer la mort de l’accusé. La cour lui a fait savoir qu’elle a toujours le droit de réclamer des dommages et intérêts pour réparer le préjudice, avant de lui rappeler que Seul Dieu a le droit de tuer ou de faire naître.


Les faits se sont déroulés à Pikine Tableau Walo. Le 4 mai 2014, le corps sans vie du nommé Moussa Sow, portant une blessure profonde et béante au niveau de la poitrine, a été découvert vers minuit dans ce quartier du faubourg de Sor.
Selon des témoignages concordants et recueillis sur place par les enquêteurs, l’auteur de ce crime, en l’occurrence, Amath Fall, avait déjà pris la poudre d’escampettes après avoir commis cet acte ignoble. Interpellé et pressé de questions, il passera aux aveux.
A la barre, l’accusé a reconnu les faits, précisant avoir été l’amant de la dulcinée de son ami intime, Moussa Sow.

Du fait de cette situation désagréable, ils ne s’entendaient plus jusqu’au moment où cette affaire de jalousie a viré au drame. Ils en sont venus aux mains car l’accusé tenait vaille que vaille à prouver à son rival qu’il était loin d’être un poltron et qu’il pouvait encore lui tenir la dragée haute en continuant de courtiser, que cela lui plaise ou non, celle qui était reconnue par les autres copains comme sa dulcinée légitime.

L’avocat général s’est engouffré dans cette brèche pour rappeler qu’il s’agit d’un délit d’assassinat, dans la mesure où ce meurtre a été commis avec préméditation par un rival jaloux, faible, timide et frustré, qui avait pris la ferme décision d’en découdre avec celui qui lui avait ravi la vedette auprès de cette jeune et charmante nymphe. Il a ainsi requis 18 ans de travaux forcés pour Amath Fall.
Dans sa plaidoirie, Me Barro a tenté vainement d’écarter la thèse de l’assassinat, attirant l’attention de la cour sur l’âge très jeune de son client qui, selon lui, peut être considéré tout simplement comme un délinquant primaire, qui a eu le réflexe de se défendre au moment où Moussa Sow menaçait de lui faire sa fête. Amath Fall a été finalement condamné à 15 ans de travaux forcés.

Mbagnick Kharachi Diagne

RAPPEL:

> Meurtre du jeune Moussa Sow : Sa mère, en larmes, se confie (vidéo)

> Saint-Louis - Meurtre à Pikine : Ce jeune de 19 ans a été assassiné, hier nuit.


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET