Affaire Cheikh Yérim : Deux prétendues victimes veulent porter plainte

Mardi 11 Septembre 2012 - 21:29

Affaire Cheikh Yérim : Deux prétendues victimes veulent porter plainte
Les choses vont vite dans ce qu’on pouvait appeler « l’affaire Keur Madamel » pour laquelle le journaliste Cheikh Yérim Seck est arrêté depuis samedi dernier. Poursuivi pour viol sur une fille qui serait âgée de 19 ans, l’ancien collaborateur de l’hebdomadaire panafricain « Jeune Afrique » est pensionnaire de la maison d’arrêt et de correction (Mac) de Reubeuss depuis hier. Placé sous mandat de dépôt, le propriétaire du site d’informations « Dakaractu.com », sera jugé en flagrant délit demain mercredi. De sources judiciaires, Cheikh Yérim Seck que des éléments de l’enquête auraient enfoncé, risque une lourde peine ferme.

Pis encore, à entendre nos interlocuteurs, le journaliste n’a aucune chance de se tirer d’affaire, dans la mesure où d’autres jeunes filles qui se disent victimes de ses « agissements », jurent de déposer une plainte contre lui. Pour rappel, Cheikh Yérim Seck a été mis aux arrêts depuis samedi dernier, suite à une plainte déposée par la famille d’Aïssata Tall, qui lui reproche d’avoir forcé la jeune fille à entretenir avec lui des rapports sexuels à l’hôtel Keur Madamel, sis à Ngor.

Cheikh Yérim Seck aurait entretenu une relation amoureuse avec cette jeune fille, rencontrée lors d’une émission de télévision sur le monde étudiant. Malgré la forte implication de bonnes volontés qui voulaient « gérer » l’affaire à l’amiable, notre confrère fera face au juge ce mercredi.

source loffice

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Mahamane Moussa Maiga le 23/09/2012 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est regrettable. Mais cette affaire, humiliante déjà pour Cheick Yérim Seck est doublement encore plus humiliante pour la jeune pucelle. C'est une mauvaise plublicté pour les deux protagonistes. Toutefois une mauvaise presse pour la jeune fille. Cette affaire ne devait pas être gérée comme elle l'est présentement. Un arrangement à l'amiable était mieux que cette saga judiciaire. Il fallait recoller les morceaux. Un honneur est comme le lait, une fois versée on ne plus le ramasser. L'arrangement était la meilleure solution.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET