Affaire Cheikh Yérim Seck - Aissatou Tall: Une nouvelle version des faits dément la thèse du viol. Lisez

Hier samedi, le journaliste et directeur de publication du site Dakaractu.com, a été conduit à la caserne Samba Diéry Diallo, à la
suite d’une plainte pour viol déposée par Boubou Diouf Tall, magistrat détaché au ministère de la Justice et sa fille Aissatou Tall. Il lui est reproché d’avoir forcé la jeune fille à entretenir avec lui des rapports sexuels.

Dimanche 9 Septembre 2012 - 22:15

Affaire Cheikh Yérim Seck - Aissatou Tall: Une nouvelle version des faits dément la thèse du viol. Lisez
Il se trouve que Cheikh Yérim Seck avait une relation amoureuse avec cette jeune fille, rencontrée lors d’une émission de télévision sur le monde étudiant. C’est le coup de foudre, et la célébrité du garçon aidant la jeune Aissatou, 20 ans, s’entiche de lui et deux semaines durant, les deux tourtereaux s’envoient des sms langoureux et même parfois incandescents, surtout de la part de la jeune fille, dont les messages restés sur le cellulaire de Cheikh Yérim Seck, et présentés à la gendarmerie, révèlent malgré ses 20ans, un désir certain pour le journaliste vedette. Les choses se précisent et rendez-vous est pris entre les deux amants pour un câlin à l’hôtel Keur Madamel, ce dont ils conviennent pour ce samedi en fin de matinée.

Sans la tirer par les cheveux, ni lui avoir fait boire une drogue euphorisante, elle le suit dans une chambre de cet hôtel, et là, nul ne sait ce qui s’est passé, sauf que les deux amants ont eu effectivement un rapport sexuel. Forcé ? Pas forcé ? Toujours est-il que les deux ressortent de l’hôtel sans que les préposés à la réception ne perçoivent de troubles majeurs chez la jeune fille, qui monte tout de même dans le véhicule de Cheikh Yérim Seck, pas du tout comme quelqu’un qui vient d’être violentée et violée. Cheikh Yérim Seck, dont le corps ne porte aucune trace d’égratignure ni de coups, dépose la jeune fille à son domicile et rentre, pendant que Aissatou quelque peu ébranlée et affolée par le sang qui lui vient, consécutif à l’acte sexuel, et affolée par les conséquences de son geste amoureux s‘ouvre de ses tourments à sa sœur, laquelle alerte sa mère, qui à son tour révèle la catastrophe à son mari. Lequel a un amour paternel énorme pour cette enfant qui est tout pour lui et qu’il a éduquée selon des principes rigoureux. Cela va être terrible pour elle.

Elle ne peut accepter de trahir son père ainsi et évoque évidemment un viol, ne pouvant se résoudre à détruire l’image que son père avait d’elle ni pulvériser les rêves qu’il nourrissait à son égard. En plus, Aissatou est sur le point d’aller rejoindre Montpellier pour ses études, et ce faux pas compromet ce projet Fou de rage, Boubou Diouf Tall fonce à la gendarmerie et fait convoquer Cheikh Yérim Seck qui est interpellé et conduit à la caserne Samba Diéry Diallo où il subit un interrogatoire pour déterminer les circonstances exactes de ce qui s’est déroulé à la Résidence Keur Madamel. Il est donc un peu précipité de parler viol.

Dakaractu

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par matar le 10/09/2012 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce gars là baise ses bonnes et tout ce qui lui passe sous les yeux. c'est un pervers demandez à cathy chimère qu'il tentait de violer. Bon pour la prison

2.Posté par matar le 10/09/2012 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
matar7889@yahoo.fr

3.Posté par fadal le 10/09/2012 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
onsieur le président de la République, vous avez la responsabilité historique de prendre une décision heureuse en interdisant toutes ces sectes. Ce qui s’est passé à Mbour dans la résidence de Cheikh Béthio doit être traité avec une extrême fermeté. Il y va de votre crédibilité. Soyez certain que tout le peuple attend de vous que vous soyez intraitable et insoumis à tout type de pressions. Ce qui s’est passé à Mbour relève du temporel dont vous êtes le gardien et la référence. La force de votre pouvoir tout nouveau est à la merci de faiblesses qui pourraient suivre un tel carnage. En votre qualité de président de la République, vous êtes le garant du respect de la Constitution et de l’application de nos lois. J’ai la faiblesse de croire que vous mettrez un point d’honneur à ce que la loi en l’espèce soit appliquée, et dans toute sa rigueur. Le traitement judiciaire de ce scandale est un test grandeur nature de votre capacité à diriger ce pays et à exercer votre autorité. Vous avez, Monsieur le président de la République, la responsabilité de remettre l’Etat du Sénégal et ce qu’il doit représenter sur son piédestal, au cœur de notre système démocratique. Vous avez la responsabilité de mettre fin au règne de ces maîtres-chanteurs qui brandissent leurs foules comme des gourdins pour braquer les pouvoirs publics et tout se permettre jusqu’à l’inacceptable.

Monsieur le président de la République, vous avez la responsabilité de démanteler ces sectes, de remettre ces jeunes dans les écoles, de leur apprendre un métier, pour les extraire définitivement de l’emprise démoniaque de ces satanés gourous. Vous avez l’obligation de faire retrouver à l’Etat le monopole de la violen ce légitime. Vous devez dissoudre ces armées parallèles, milices et autres groupes dirigés par des généraux autoproclamés. Il y va de l’égalité de tous les citoyens devant la loi, principe sacro-saint de la République.

Monsieur le président de la République, vous avez une occasion unique de remettre les choses en ordre, de donner un signal fort, attendu de la grande majorité des Sénégalais, que ce pays doit à présent fonctionner, ne serait-ce que normalement. Saisissez-la. Vous en sortirez plus libre encore et grandi, et plus enclin à exiger de nous encore plus de sacrifices si la justice doit accompagner nos nécessaires efforts.

Recevez, monsieur le président de la République, mes salutations respectueuses.

4.Posté par mamadou gueye le 11/09/2012 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi je voudrais tout juste vous dire que nous avons confiance a la justice senegalaise qui disait que la justice est independante qu'il soit autorite ou autre ne doivent pas intervenir sur des cas pareils donc nous avons peur quand nos references font des choses pareils il dopit etre puni

5.Posté par SeneGzulois le 14/09/2012 09:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette histoire est tres delicate à juger. le fait qu'elle entretennait une relation amoureuse avec lui pose au moins le doute. Le depart imminent pour l'etranger pose un 2nd prblme, n'etait ce pas un RV sexuel d'adieu ? Sinon pourquoi aller là bas ?

6.Posté par SeneGaulois le 14/09/2012 09:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette histoire est tres delicate à juger. le fait qu''elle entretennait une relation amoureuse avec lui pose au moins le doute. Le depart imminent pour l''etranger pose un 2nd prblme, n''etait ce pas un RV sexuel d''adieu ? Sinon pourquoi aller là bas ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET