Auosuffisance en riz : la SAED peut compter sur le potentiel non aménagé de Podor (ingénieur)

Jeudi 12 Décembre 2013 - 05:42

Le potentiel de terres arables du département de Podor peut permettre au Sénégal d'atteindre l'autosuffisance en riz, s'il est judicieusement aménagé, a indiqué mercredi l'ingénieur-délégué Alassane Ba de la Société nationale d'aménagement et d'exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED).

Au total, 140.000 des 240.000 ha du Plan directeur de la rive gauche (PDRG) se trouvent dans ce département de la région de Saint-Louis ((nord), a signalé l'ingénieur-délégué de Podor de la SAED, dans une note de présentation remis à des journalistes, à l'occasion de la visite de prise de contact du nouveau directeur général de ladite société, Samba Kanté.

"Si nous arrivons à aménager 100. 000 ha, ce département devrait jouer un rôle important dans les objectifs assignés à la SAED", relativement à l'atteinte de l'autosuffisance en riz, a indiqué Alassane Bâ, avant de signaler un gap important entre le potentiel aménageable et les surfaces aménagés.

Selon lui, "depuis 2008 avec l'avènement de la Grande offensive agricole pour la nourriture et l'abondance (GOANA) et du Programme national d'autosuffisance en riz (PNAR), jamais 10.000 ha n'ont été mis en valeur dans ce département".

La mise en valeur des terres concernées a oscillé entre 16.000 et 18.000 ha ces cinq dernières années, a précisé l'ingénieur-délégué. Or, "si les moyens sont mis à notre disposition, crédit engrais, matériel notamment, il est possible de faire des résultats assez importants", a-t-il ajouté.

Le directeur général de la SAED Samba Kanté, en compagnie du président du Conseil d'administration Bocar omar Sall, a lui aussi noté la faiblesse des aménagements et déploré l'absence de conseillers ruraux jeunes chez les femmes.

Il a de même évoqué le déséquilibre signalé entre les surfaces aménagées dans le delta et les autres parties de la zone couvertes par la SAED, ainsi que "l'insignifiance des surfaces mise en valeur par rapport au potentiel existant".

Aussi, le directeur général de la SAED a-t-il fait part de sa volonté de procéder à une rupture par rapport au mode de management antérieur, promettant d'accélérer "la cadence" pour atteindre les résultats fixés par les autorités.

M. Kanté a dans ce sens invité les travailleurs à redoubler d'efforts pour relever ce défi en exploitant toute la marge de manœuvre à disposition afin de booster la production d'une manière générale.

D'autres questions relatives aux possibilités d'emblavure pour la contre-saison ont été également abordées durant cette tournée de deux jours qui a été l'occasion pour les producteurs de rappeler les problèmes auxquels ils sont confrontés.

APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET