COLÈRE AU XVe SOMMET DE LA FRANCOPHONIE: exclus du Concours, les plasticiens de Saint-Louis crient leur indignation.

Les jeunes artistes plasticiens de Saint-Louis sont très remontés contre les organisateurs du concours de décoration du Centre de conférences de Dakar, organisé dans le cadre du ce XVe Sommet de la Francophonie. Ils sont montés au créneau lundi pour fustiger « l’exclusion » dont ils sont victimes et le manque de professionnalisme des organisateurs de l’évènement.

Lundi 10 Novembre 2014 - 21:43

Le Centre de conférence de Dakar
Le Centre de conférence de Dakar
« C’est une tentative délibérée de mise à l’écart. Cela s’est matérialisé clairement au départ. Les artistes de Saint-Louis n’avaient reçu une petite information sur l’évènement. Nous l’avons su par l’entremise de nos contacts et nous avons averti le représentant du ministère de la Culture à Saint-Louis qui n’était même pas au courant. Il a fallu qu’il appelle à Dakar pour avoir les informations », dénonce un des artistes, très dépité.

« Par la suite, nous avons fait déplacement à Dakar à nos frais. Ils nous ont donné numéro et règlements de l’exposition. Mais ils n’ont respecté aucun terme de la convention. Un jour, le directeur nous appelle à 21 heures et nous dit de venir à Dakar le lendemain afin d’assister à la visite du Président de la République des chantiers du centre qu’il fallait décorer avec nos œuvres. Nous avons fait le sacrifice malgré les contraintes de temps », déclarent-ils.

« Tous les frais relatifs à la conception des œuvres qui sont de grande dimension, des dossiers à remplir avec plusieurs impressions des tableaux et des déplacements à Dakar sont personnels. Ils n’ont donné aucun soutien financier pour nous faciliter le travail. Ils nous ont simplement exploités », disent-ils. « Toutes ces contraintes ont été créées pour nous exclure. À la sortie des résultats, aucun des jeunes talents saint-louisiens n’a été sélectionné. L’injustice est telle qu’un membre du Jury se trouve dans la liste des artistes retenus alors que le règlement intérieur avait clairement refusé la candidature des membres du Jury. Ils nous avaient dit que la liste des artistes retenus serait envoyée dans nos boites mail, mais ils l’ont imprimé et affiché au village des arts sans avertir personne », ont-ils ajouté.

« Mieux, un artiste très proche du jury a été invité au dernier moment pour participer au concours. Il a été sélectionné alors que son œuvre ne parle nullement de la francophonie. Aussi, ils avaient stipulé dans le règlement intérieur que les prix des tableaux seraient révélés après la sélection, mais ils ont fait le contraire. Ils nous ont demandé des renseignements sur les prix avant la sélection », déclarent les artistes saint-louisiens en rappelant qu’au regard du thème « Femmes et Jeunes en Francophonie : Facteurs de paix, vecteurs de développement », « la jeunesse devait avoir un pourcentage important à ce concours. La jeunesse devrait être mise en avant ».

Très en colère, les artistes plasticiens de Saint-Louis ont décidé de se joindre à leurs collègues des autres régions pour alerter les plus hautes autorités du pays. « C’est un manque de respect notoire. Comment peut-on créer l’émergence de l’art plastique au Sénégal avec un tel degré d’amateurisme », déplorent ces jeunes talents. Pour eux, « c’est Saint-Louis qui a été déshonorée malgré sa réputation de ville d’arts et de culture. Pourtant, Abdou DIOUF, le secrétaire général de la francophonie a fait ses études ici », signalent un de ses artistes. « À l’heure où l’on parle de décentralisation, il est inadmissible, qu’une telle exclusion, soit crée et alimentée au travers de copinages », déplore-t-ils avant de rappeler qu’ils ont été félicités par le Président de la République, il y a quelques mois à Dakar, pour la qualité de leurs travaux.


NDARINFO.COM


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET