Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

EDUCATION - Le CEM de Bango inauguré : De vibrants hommages rendus à feu Ababacar Léon DIOUF, le généreux parrain.

Samedi 24 Mai 2014 - 01:25

De gauche à droite: Mme Mame Penda DIOUF, représentante de la famille, le Principal du Cem, Mansour FAYE et Zeynou Abidine DIOP
De gauche à droite: Mme Mame Penda DIOUF, représentante de la famille, le Principal du Cem, Mansour FAYE et Zeynou Abidine DIOP
C’est un grand ouf de soulagement que les populations de Bango ont poussé après l’inauguration, le 17 mai 2014, du premier Collège d’Enseignement moyen de cette localité. L’établissement flambant neuf, a été baptisé au nom de feu Ababacar Léon DIOUF dit Mbaye DIOUF qui, par sa générosité et son attachement au Savoir, a octroyé un vaste domaine qui abrite aujourd’hui, en plus de ce Cem, une école coranique, un poste de santé et une case de tout-petits.

C’est à l’occasion d’une cérémonie pleine d’émotions et de réminiscences des grandes actions humaines menées par ce grand chevalier de l’Ordre national du Lion, que la famille DIOUF et leurs proches se sont retrouvés à cette communion, en présence des notables et chefs religieux de Bango.

La famille de feu Mbaye DIOUF qui a ténu à honorer la tradition généreuse de leur défunt parent, a offert, au nouveau Cem, d’importants lots de matériels de laboratoire, des livres, des ordinateurs, une imprimante et des dons de diverses natures. Un soutien pédagogique de plus de 10 millions de francs CFA.

Cette action humaniste a été saluée par le principal du Cem qui, au nom de l’équipe pédagogique, a magnifié l’esprit de solidarité de la famille DIOUF qui, par ce geste, fait preuve d’un grand élan de générosité.

L’implantation de ce Cem va permettre de lutter de manière drastique contre la déperdition scolaire qui sévit dans la localité, en facilitant l’accès à l’école à plusieurs élèves qui se rendaient quotidiennement à Saint-Louis ou à Ngallèle pour suivre leurs études, après l’obtention de l’entrée en sixième.

De forts témoignages et des remerciements appuyés de Mansour Faye ont rythmé la cérémonie. Le délégué à la solidarité nationale et à la protection sociale a indiqué que le geste du parrain sera inscrit dans les annales sénégalaises des hautes sociales en faveur de l’éducation. M. FAYE qui s’est dit séduit par la portée désintéressée de cette oeuvre citoyenne, invite les bonnes volontés sénégalaises à s’inspirer de l’engagement du parrain.

C’est en 2001 que la décision a été prise par feu Mbaye DIOUF d’offrir cet immense terrain aux populations de Bango. Le 12 mars 2014, après la finalisation de l’infrastructure éducative, le conseil de quartier, notifie au maire Cheikh Bamba Dièye, son intention de baptiser le Cem au précieux donateur du terrain qui l’abrite. Une marque de reconnaissance profonde adressée à la famille DIOUF, une grande liesse pour les habitants de Bango et de ses environs.


EDUCATION - Le CEM de Bango inauguré : De vibrants hommages rendus à feu Ababacar Léon DIOUF, le généreux parrain.
Feu Ababcar Léon DIOUF est né le 22 juillet 1915 à Saint-Louis. En bon « Domou Ndar », il fait ses études coraniques à la Daara feu Mokhsine Diop avec ses amis Ablaye Diagne Bilal, Ndiaga Tall, etc. Il suit un cycle primaire à l’école primaire DUVAL où il sort avec un CEPE et l’entrée en sixième, entre 1922 et 1928. Son cycle secondaire se fera à l’école Blanchot et là, il obtient le brevet d’études avant d’être appelé sous les drapeaux pour accomplir le service militaire.

Admis au concours d’entrée à l’école des postes et télécommunications de Rufisque en 1937, il devient technicien supérieur de transmission en 1938, puis ingénieur des télécommunications. Feu Mbaye DIOUF sera le chef de l’office des postes et télécommunications de l’axe nord et du centre, couvrant les régions de Saint-Louis, Bakel, Louga et Diourbel.

Ce grand Chevalier de l’ordre national du Lion a été le président de l’association de la mosquée Sidy Tall et président de l’équipe de Football « Espoir de Saint-Louis » avec qui, il décrochera la 1ère coupe du Sénégal.

Conseiller municipal et président de la commission urbanisme, président du conseil des Notables de Saint-Louis, Ababacar Léon DIOUF fut un grand paysan dans le Delta du fleuve Sénégal et un grand créateur d’emplois dans la ville tricentenaire.

NDAR INFO



Commentez maintenant

1.Posté par sene le 25/05/2014 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un homme hors pair

2.Posté par Ndarwa le 25/05/2014 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceci une goutte d"eau parmis toute les bonnes actions qu'il a entreprit à Saint louis et un peu partout sur le territoite senegalais! Rendons encore hommage à ce saint louis qui a tenté de rendre tant bien que mal ce que Saint louis lui à donner.

3.Posté par Miskine le 25/05/2014 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieureudieuf Ndioufeu ndiokhobaye! li betougnou!

4.Posté par Miskine le 25/05/2014 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ndioufeu ndiokhobaye! li betougnou

5.Posté par Ndarguedj le 25/05/2014 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A bas l'individualisme! c'est ce genre d'actions qui construront le senegal!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.