INFANTICIDE A SAINT-LOUIS : Ndeye Sène, femme d’émigré, arrêtée par la police

Le phénomène de l’émigration clandestine continue d’alimenter les discussions, à Guet-Ndar, où s’est produit le cas d’infanticide. Ndèye Sène, l’auteur des faits, mariée à un émigré, a voulu cacher sa honte, dans un acte extrême.

Samedi 26 Mai 2012 - 01:34

INFANTICIDE A SAINT-LOUIS : Ndeye Sène, femme d’émigré, arrêtée par la police
La police du commissariat de l’île de Saint-Louis a mis la main sur la femme qui avait jeté son bébé de sexe féminin, lundi dernier, dans un tas d’ordure. Un appel anonyme a guidé les enquêteurs sur les traces de la fille de 20 ans, finalement, arrêtée à la Rue Galou Male de Guet-Ndar. Après l’avoir cueillie, en pleine journée, les éléments du commissariat de l’île l’ont conduite à l’hôpital régional de Saint-Louis, où le gynécologue a confirmé un accouchement récent. Présentée comme une femme vivant dans la précarité, Ndèye Oumy Sène est mariée à un émigré, absent du territoire, depuis plus de sept ans. Une absence qui sera fatale à sa femme.

Le dramatique destin d’une femme d’émigrée

Mariée, depuis 2005, Ndèye Oumy Sène a vu sa vie basculer, en 2011, au décès de sa grande sœur de qui elle n’hérite que la charge de quatre bouts de bois de Dieu. Sans nouvelle de son mari, elle est dans la précarité que vient assombrir la disparition de son autre sœur, trois mois plus tard, qui lui lègue deux autres orphelins. Obligée de nourrir les six enfants de ses sœurs décédées, elle vit dans la solitude dans laquelle, l’a abandonnée son émigré de mari, vivant, clandestinement, en Espagne. Mise en état de grossesse par un voisin, de surcroit, ami de son mari, elle garde le secret de sa gésine. Et, dans la nuit du dimanche au lundi, après avoir mis au monde un bébé de sexe masculin, elle se débarrasse de son enfant jeté dans les ordures jouxtant le petit bras du fleuve. Elle devrait être présentée au juge d’instruction de Saint-Louis, aujourd’hui.

Ousseynou Diop
REWMI QUOTIDIEN

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par BA le 27/05/2012 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le biireleur c'-à-dire l'ami du mari doit aussi être au gnouf

2.Posté par Tawsun le 28/05/2012 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Loin de moi ,en croyant avec une une correcte observance des préceptes religieux,l'idée de défendre cet adultère,mais je profite de ce commentaire pour poser et mettre en exergue l'effritement des valeurs.Une femme qui en peu de temps voit ses conditions de vie se détériorer avec la disparition de ses deux soeurs devraient être bénéficier de la protection bienvaillante de ses parents et voisins.Malheureusement même dans ces quartiers tradionnels comme Guet ndar oû tout était partagé ,l'égoisme a jeté le legs des anciens aux oubliettes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET