Pascale Jorland- Bao : Le Fleuve pour rattacher les peuples et les Hommes.

Mardi 30 Avril 2013 - 13:45

Pascale Jorland- Bao : Le Fleuve pour rattacher les peuples et les Hommes.
L’enseignante à l’école Saint-Exupéry avait mis sur pied une structure qui s’activait dans la promotion du patrimoine fluvial avec la création d’un site spécial dénommé ‘’ Raconte-moi ton fleuve’’, une plate-forme de Correspondances entre jeunes riverains du Sénégal et du Rhône Alpe.

En plus de cet outil, elle avait permis aux enfants d’Afrique d’échanger et d’écrire sur l'utilisation de ce beau patrimoine. Un dialogue des cultures à travers l’eau, source de vie. Ses travaux avec son mari ont permis de transformer Saint-Louis en une référence en matière de protection du patrimoine fluvial, en Afrique et dans le monde.

‘’Nous l’avions connue très amoureuse de Saint-Louis mais aussi aux enfants de la ville qu’elle aimait tendrement’’, témoigne une proche de la défunte. Cet engagement profond l’habitait jusqu’à ses dernières heures. ‘’C’est pour cela qu’elle avait transformé sa demeure en la maison du fleuve’’, ajoute une galeriste de Saint-Louis.

Parmi ses activités, un colloque grandeur nature (3 et 5 mai 2011) sur le thème ‘’Patrimoines fluviaux et territoires : connaissances, partage et mise en valeur’’, à l’UGB et salué par le recteur de l'époque, Mary Teuw Niane, actuel ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Au terme de ses échanges internationaux, un réseau(la maison du fleuve Sénégal, la maison du fleuve Niger à Ségou, la maison du fleuve Rhône, la maison du delta à Mopti, la maison de Loire en Anjou) mis sur pied aura pour vocation d’organiser des échanges d’expérience, de favoriser les activités de recherche, de sensibilisation et de diffusion culturelle. Il aura aussi pour mission de mettre en oeuvre une réflexion portant sur les conditions de relations fructueuses entre patrimoines fluviaux et développement des territoires fluviaux.

Les soussignés s’engagent à participer à la démarche qui mobilise les institutions, organismes, associations, experts intéressés par la connaissance, la mise en valeur, la diffusion des patrimoines attachés aux fleuves, considérés comme des ferments actifs de développement des territoires des vallées fluviales.

Son implication avait donné naissance à la Maison du fleuve Sénégal, créée en 2006 à Saint Louis avec l’appui de la maison du fleuve Rhône et de la région Rhône Alpes (France) dans le cadre de sa coopération avec la région de Saint Louis. La maison s’emploie à connaître et faire connaître les patrimoines du fleuve Sénégal dans une perspective de développement durable. Elle intervient en appui les acteurs du territoire sur des missions pédagogiques, scientifiques et d’appui à maîtrise d’ouvrage.

Elle développe notamment des activités d’enquête ou de recherche sur les populations et les cultures du fleuve Sénégal en lien avec l’université Gaston Berger de Saint Louis (enquête sur le patrimoine immatériel fluvial à Podor en 2010-2011) ou des activités de sensibilisation des enfants au fleuve (opération Raconte-moi ton fleuve en 2012). Elle organise également des expositions et des rencontres pour sensibiliser le public et les décideurs aux valeurs multiples du fleuve (colloque Patrimoines fluviaux et territoires en mars 2011).

Acteur du territoire, la Maison du fleuve Sénégal souhaite aujourd’hui contribuer plus largement à l’accompagnement de projets, d’actions et d’intérêts économiques prenant en compte la promotion des patrimoines fluviaux, en appui aux populations et acteurs locaux.

La Maison du fleuve a établi une convention avec l’université Gaston Berger pour mobiliser des étudiants dans ses travaux d’enquête et œuvrer à la préparation d’un Master sur le thème Fleuves et patrimoines, qui sera proposé par l’université. Une coopération est également engagée avec le syndicat d’initiatives de la région de Saint Louis sur la valorisation touristique des patrimoines fluviaux.


Ndarinfo.com l’avait connue tout au début du commencement et se rappelle encore, la mémoire fraîche, de ses conseils beaux précieux, ses orientations et propositions clairvoyantes et pertinentes.

Les corps, périssables, peuvent disparaître mais les idéaux qu’ils ont défendus et soutenus demeureront éternelles.

Toute la rédaction présente ses vives et profondes condoléances à la communauté française de Saint-Louis, à son mari et sa famille.

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par DERIOT Daniel le 16/05/2013 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est avec tristesse que je viens d'apprendre le décès de Pascale. Une amie de ma région ( La Bourgogne ). Voilà plus d'une vingtaine d'années déjà nous avions tissés de nombreux liens, professionnels l'un de mes oncles était alors l'un des derniers pécheurs professionnel sur la Saône mais aussi en qualité de travailleur social, ayant travaillé avec des handicapés j'ai grâce aux conseils précieux de Pascale ré-orientée ma carrière aux près des S.D.F. Nos liens étaient amicaux. En Août dernier, nous parlions dans les rues de Chalon des fleuves du Sénégal, du Rhône et de la Saône. Femme énérgique, engagée, longtemps je conserverai les souvenirs d'une femme généreuse et attachante. Amitiés et pensées aux siens.

Daniel DERIOT 711OO CHALON S/S

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET