Tentative de mutilation d’un enfant : Atrocités sur Amath Sow

Jeudi 19 Juillet 2012 - 20:33

Tentative de mutilation d’un enfant : Atrocités sur Amath Sow
Amath Sy, le bébé retrouvé mourant dans la fosse d’une maison inhabitée de Malika, a échappé de justesse à la mort. Nous sommes allés à la rencontre de sa maman, Ndèye Sow, qui ne trouve pas encore le mot pour remercier le bon Dieu, qui a sauvé son fils de 14 mois d’une mort certaine.

Pour retrouver la maison familiale sise dans la lointaine Banlieue, l’équipe du «Pays», qui s’est déployée hier, à Malika, a fait un vrai parcours du combattant. Entre la station «Clean Oil» de cette bourgade et «Keur Américain Yi», nous avons mis à contribution les personnes rencontrées pour nous rendre chez le chef du quartier, où une indication précise de la maison du môme nous sera faite. Sur place, l’émotion est encore à son comble et les voisins sont restés inquiets au quartier Mayoro Faye de Malika, après la tentative de meurtre commis sur Amath Sy. Sa maman, une jeune dame apparemment aux revenus modestes, nous reçoit dans sa chambre louée qui lui sert de dortoir avec sa maman et son fils Amath.

Toujours sous le choc, Ndèye explique que c’est après avoir constaté mardi que son fils qui jouait dehors n’y était plus, qu’elle est allée à sa recherche. «J’ai parcouru tout le quartier de 10 à 17 heures sans avoir la moindre nouvelle de l’endroit où il se trouvait», témoigne-t-elle, les yeux encore rougis par des larmes qui n’ont pas fini de couler. Un simple coup d’œil sur le bébé Amath renseigne de l’atrocité des actes qui ont été perpétrés sur lui. Sa tête, à moitié fracassée, est recouverte de bandes tandis que son oreille coupée, laisse entrevoir du sang, malgré les soins intensifs reçus. Dans son témoignage, Ndèye Sow n’a pu s’épargner de remerciements à l’endroit du chef du poste de police de Malika.

«Depuis qu’il a appris la nouvelle, le commissaire Alioune Thiam a fait plus que son travail de policier, en m’apportant toute son aide dans les soins apportés à mon bébé. Pas plus tard que ce matin (hier, mercredi), c’est lui qui est venu prendre Amath, pour l’amener à l’hôpital. Et c’est encore lui, qui a acheté, avec son propre argent, les ordonnances qui lui ont été prescrites. Vraiment, je n’aurai jamais assez de mots pour le remercier», révèle Ndèye Sow devant sa maman Anta et sa sœur Soda. Sur les raisons de cet acte, la maman de Amath Sy, dont le père se trouve au Fouta, ne trouve toujours pas d’explications. «Je n’ai maille à partir avec personne dans ce quartier», indique-t-elle, pour écarter toute idée de jalousie qui sous-tendrait cet acte odieux. Elle conclut par se remettre à la volonté de la justice et aux conclusions de l’enquête.


Le Pays

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET